«C’est tel­le­ment beau ce que j’ai vé­cu»

Le Progres de Coaticook - - Culture - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

Krystel Mon­geau fe­ra par­tie de l’équipe de Lara Fa­bian à La Voix

TÉ­LÉ­VI­SION. « Lors­qu’il y a de grands noms de la chan­son qui te veulent dans leur équipe, c’est as­sez ex­tra­or­di­naire », ré­sume Krystel Mon­geau, qui a été re­pê­chée par Lara Fa­bian, lors de la pre­mière ronde des au­di­tions à l’aveugle de La Voix, dif­fu­sée di­manche (11 fé­vrier).

Contrai­re­ment aux quelques mi­nutes qui lui ont été consa­crées lors de la po­pu­laire émis­sion, l’en­re­gis­tre­ment de cette pre­mière étape du po­pu­laire concours s’est pas­sé sur plu­sieurs heures, voire même épar­pillées sur plus qu’une jour­née. « Mais, dès que tu es sur la scène, toute la fa­tigue et le stress que tu as ac­cu­mu­lés s’en vont, ra­conte la chan­teuse de 21 ans, ori­gi­naire de Saint-Ma­lo. On di­rait qu’il n’y a pas de mot pour dé­crire cette ex­pé­rience. C’est tel­le­ment beau ce que j’ai vé­cu. D’avoir l’ap­pro­ba­tion des coachs, ça en dit vrai­ment beau­coup sur où je suis ren­due au sein de mon par­cours pro­fes­sion­nel. »

Son amour pour le coun­try l’a me­né vers la chan­son « Stand By Your Man », po­pu­la­ri­sée par Tam­my Wy­nette. « Je me sen­tais confor­table avec ce choix, puisque je l’ai in­ter­pré­té une bonne par­tie de l’été dans le cadre du spec­tacle « Cow­boy – De Willie à Dol­ly » [pré­sen­té à Sher­brooke à la Place Ni­ki­to­tek]. Je vou­lais dé­fendre mon titre avec cette chan­son. Ça re­pré­sen­tait mon genre mu­si­cal, mon po­si­tion­ne­ment. »

Trois des quatre coachs se sont re­tour­nés à la suite de son au­di­tion. Seul Ga­rou, qui s’est d’ailleurs ex­cu­sé de ne pas avoir ap­puyé sur le bou­ton, n’a pas fait tour­ner son fau­teuil. Krystel a fi­na­le­ment choi­si de faire par­tie de l’équipe de Lara Fa­bian. Son choix était- il pré­dé­ter­mi­né ? « Au­cu­ne­ment, ri­gole l’ar­tiste. J’ai po­sé une simple ques­tion et il y a eu tout un com­bat de coachs de­vant moi. En moi, je me de­man­dais bien ce qui se pas­sait. Mon mo­ment avec Lara et la chan­son que j’ai in­ter­pré­tée avec elle, c’est ce qui a tran­ché. Il y a eu une connexion qui s’est im­po­sée, une chi­mie qui s’est dé­ve­lop­pée. Mon coeur m’a dit que je n’avais pas le choix d’op­ter pour Lara. »

« Et elle ne chante pas juste bien, ajoute- t- elle. Elle est très terre à terre, très

hu­maine. Quand elle te parle, tu as l’im­pres­sion qu’elle s’adresse réel­le­ment à toi et que ce n’est pas un show. »

Avec son pas­sage à la té­lé­vi­sion, un grand poids s’en­lève sur ses épaules, puis­qu’elle ne de­vait au­cu­ne­ment en par­ler. « De pou­voir par­ta­ger cette joie avec les gens de mon en­tou­rage, c’est vrai­ment un sou­la­ge­ment », phi­lo­sophe-t-elle.

Pro­chaine étape : les duels. Avant la dif­fu­sion de ceux-ci [ils ont été pré­cé­dem­ment en­re­gis­trés], Krystel sou­haite s’ac­cor­der un peu de temps. « Mon cel­lu­laire me bom­barde de tex­tos et d’ap­pels. Je vais prendre le temps de ré­pondre à tous les com­men­taires et de vivre à fond le mo­ment pré­sent, jus­qu’aux pro­chaines étapes. »

(Pho­to ti­rée de la web­dif­fu­sion de La Voix – TVA.ca)

Krystel Mon­geau a su cap­ter l’at­ten­tion de Lara Fa­bian lors de son au­di­tion à l’aveugle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.