Ber­ge­rie en herbe: la fu­sion de deux rêves

Le Progres de Coaticook - - Actualités - Vcliche@le­progres.net

MARTINVILLE. Im­plan­tée à Martinville de­puis l’au­tomne der­nier, la Ber­ge­rie en herbe est en fait la fu­sion de deux rêves des pro­prié­taires de l’éta­blis­se­ment agri­cole.

Chi­miste de pro­fes­sion et dé­ten­teur d’un di­plôme en pro­duc­tion lai­tière, Re­né Thé­berge a tou­jours vou­lu pos­sé­der sa propre ferme. Sa conjointe Jo­sianne Les­sard est édu­ca­trice et en­seigne aux tout-pe­tits de­puis 2001. Son rêve : mettre sur pied un camp de va­cances. « Di­sons qu’on a ju­me­lé nos deux rêves, ra­conte la dy­na­mique agri­cul­trice. On s’est mis à la re­cherche d’une ferme et ça n’a vrai­ment pas été fa­cile. On sou­hai­tait aus­si de­meu­rer dans la ré­gion, puisque nous y avons gran­di. »

Fi­na­le­ment, le couple pa­rent de deux jeunes gar­çons a je­té son dé­vo­lu sur une an­cienne ferme bo­vine du che­min de Saint-Isi­dore, à Martinville. Les bâ­ti­ments dé­jà pré­sents ont né­ces­si­té cer­tains in­ves­tis­se­ments et plu­sieurs tra­vaux de re­mise aux normes, mais les es­paces ont conve­nu aux nou­veaux pro­prié­taires.

La Ber­ge­rie en herbe ac­cueille­ra aus­si des groupes pour des jour­nées dé­cou­vertes ain­si que des ate­liers fer­miers, prin­ci­pa­le­ment ci­blés pour une clien­tèle éco­lière. La ferme se dé­pla­ce­ra aus­si en classe et dans les ser­vices de garde en mi­lieu sco­laire pour faire dé­cou­vrir le monde des mou­tons. Les pre­miers groupes se­ront ac­cueillis en juin pro­chain.

PRO­DUC­TION ANI­MA­LIÈRE

Alors que cer­taines ber­ge­ries se concentrent sur la laine ou en­core sur le lait de ces pe­tites bêtes, l’éta­blis­se­ment de Martinville a pré­fé­ré éle­ver ses ani­maux pour sa viande. « Le Qué­bec pro­duit l’un des meilleurs agneaux au monde, ex­plique Mme Les­sard. En Aus­tra­lie ou en­core en Nou­velle-Zé­lande, les mou­tons sont en­voyés aux champs. Ils s’ac­couplent et lors­qu’ils re­viennent, les agneaux sont un peu plus vieux, donc, ont un goût un peu plus pro­non­cé. Ici, au Qué­bec, peu de ber­ge­ries uti­lisent cette pra­tique en rai­son de l’hi­ver. Mais, ici, on sou­haite l’im­plan­ter. On veut le bien-être de nos ani­maux, qu’ils aient la pos­si­bi­li­té de gam­ba­der li­bre­ment. »

Mal­gré cette li­ber­té, la Ber­ge­rie en herbe ne pos­sède pas l’ac­cré­di­ta­tion bio.

La viande pro­duite par l’éta­blis­se­ment se­ra bien­tôt dis­po­nible au kiosque de la ferme.

Dans un ave­nir rap­pro­ché, les pro­prié­taires sou­haitent gran­dir et ac­cueillir un peu plus de 325 bre­bis. « Le rou­le­ment de­vrait bien se faire. J’es­père éga­le­ment que notre clien­tèle se­ra au ren­dez-vous », pré­cise Jo­sianne Les­sard.

Cette der­nière ai­me­rait éga­le­ment ajou­ter un vo­let camp de va­cances à son en­tre­prise. « Ça se fe­rait seule­ment à très long terme. C’est beau­coup d’in­ves­tis­se­ments, no­tam­ment pour la cons­truc­tion de chambres, de toi­lettes et il fau­drait amé­na­ger une nou­velle cui­sine, ques­tion de ré­pondre à toutes ces normes. Ce n’est pas du do­maine de l’im­pos­sible, par contre », pré­cise-t-elle, les yeux scin­tillants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.