Dé­mo­li­tion de l’hô­tel de ville de Comp­ton : « on agit trop ra­pi­de­ment », dé­nonce un co­mi­té de ci­toyens

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

CONTES­TA­TION. Pour­rait- on évi­ter la dé­mo­li­tion de l’ac­tuel hô­tel de ville de Comp­ton ? C’est du moins ce que pense l’As­so­cia­tion des ci­toyens de Comp­ton, qui juge pré­ma­tu­rée la dé­ci­sion du conseil mu­ni­ci­pal de la mu­ni­ci­pa­li­té de lais­ser ce bâ­ti­ment crou­ler sous le pic des dé­mo­lis­seurs cet au­tomne.

« On agit trop ra­pi­de­ment dans ce dos­sier », in­dique De­nis Lou­bier, l’un des porte-pa­role du re­grou­pe­ment.

« Ce qu’on de­mande, c’est une se­conde ex­per­tise en­tiè­re­ment in­dé­pen­dante » , pour­suit-il. Se­lon ses dires, la si­tua­tion du bâ­ti­ment exis­tant a été exa­gé­rée et que ses vices de struc­tures peuvent être cor­ri­gés à des coûts rai­son­nables.

« La pro­blé­ma­tique que je vois, c’est que nous al­lons nous re­trou­ver avec une fac­ture qui va cer­tai­ne­ment dé­pas­ser le coût qu’on nous dit [ éva­lué à 1,3 M$]. Ça va res­sem­bler à la fac­ture d’il y a cinq ans, où le pro­jet pré­sen­té et re­fu­sé par la po­pu­la­tion par voie de ré­fé­ren­dum, frô­lait les trois mil­lions de dol­lars. »

RÉ­PLIQUE

La Mu­ni­ci­pa­li­té de Comp­ton dé­fend sa po­si­tion de vou­loir dé­mo­lir son hô­tel de ville. « On a fait nos de­voirs et on agit en connais­sance de cause », mar­tèle le di­rec­teur gé­né­ral Phi­lippe De Cour­val.

« À la Ville, c’est une si­tua­tion qu’on ob­serve de­puis 2009, pré­cise M. De Cour­val. À cette époque, on a fait une étude qui sou­li­gnait aus­si les pro­blèmes struc­tu­raux de l’éta­blis­se­ment. De­puis ce temps, à l’in­terne, on avait de bons in­dices sur l’état du bâ­ti­ment, mais les élus ont com­man­dé un autre rap­port. Lors­qu’on voit les conclu­sions de ce­lui- ci, il est dif­fi­cile de ne rien faire. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.