Une page d’his­toire se tourne au Mar­ché de la ferme Beau­lieu

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

WATERVILLE. Une page d’his­toire se tourne au Mar­ché de la ferme Beau­lieu. Après 25 an­nées à opé­rer ce commerce my­thique de Waterville, les pro­prié­taires Mar­tine Loi­gnon et Luc Beau­lieu passent le flam­beau à un groupe d’en­tre­pre­neurs de la ré­gion.

Par­mi eux, on re­trouve ceux qui sont à la barre des Val­lons ma­raî­chers, du cô­té de Comp­ton, Jo­sée Gau­det et Jacques Blain. Se greffent aus­si à la nou­velle aven­ture le cui­si­nier et bou­lan­ger Fran­çois Ga­gnon, Jean-Fran­çois Fou­cault, qui est le res­pon­sable des mar­chés pu­blics des Val­lons, et Jean-Fran­çois Qui­rion, qui s’oc­cu­pe­ra des com­mu­ni­ca­tions de l’en­tre­prise. La tran­sac­tion a été réa­li­sée le 1er août der­nier.

Jo­sée Gau­det, des Val­lons ma­raî­chers, a pro­ba­ble­ment été la pre­mière à en­tendre par­ler que le Mar­ché de la ferme Beau­lieu se­rait po­ten­tiel­le­ment à vendre. «Je leur ai donc si­gna­lé mon in­té­rêt, se sou­vient-elle, en pré­ci­sant que toute cette his­toire se des­sine de­puis quelques mois dé­jà. Si j’em­bar­quais dans cette nou­velle aven­ture, je ne vou­lais pas être seule. Je vou­lais bien m’en­tou­rer. Et c’est ce qui est ar­ri­vé.»

Avec cette ac­qui­si­tion, l’en­tre­prise de Comp­ton s’offre une « belle vi­trine » sur une ar­tère des plus pas­santes, à l’in­ter­sec­tion des routes 108 et 147, à proxi­mi­té du sec­teur Len­nox­ville, à Sherbrooke. «On va aus­si bo­ni­fier notre offre de fruits et lé­gumes, sug­gère-telle. Ça de­vien­dra en quelque sorte notre pro­jet de re­traite, puisque tra­vailler dans les champs, ça de­vient de plus en plus dif­fi­cile pour nous. Il me reste tou­te­fois plu­sieurs belles an­nées de­vant moi.»

UN BOU­LAN­GER QUI CONNAÎT BIEN L’EN­TRE­PRISE

Ren­con­tré en pleine pro­duc­tion de pains ma­ti­nale, Fran­çois Ga­gnon est bou­lan­ger et cui­si­nier au Mar­ché de la ferme Beau­lieu de­puis main­te­nant sept ans. L’idée de re­prendre le flam­beau de l’en­tre­prise fa­mi­liale lui trotte dans la tête de­puis quelque temps. «J’ai tou­jours ma­ni­fes­té l’in­té­rêt d’ache­ter l’en­tre­prise, avance-t-il. Quand on m’a pro­po­sé l’idée et que j’ai ren­con­tré les gens des Val­lons [ma­raî­chers], j’ai tout de suite ai­mé leur vi­sion. Elle ne dé­na­tu­rait pas le mar­ché et on al­lait pour­suivre dans la tra­di­tion et la conti­nui­té.»

Mme Gau­det a tou­jours ca­res­sé le rêve de faire de la trans­for­ma­tion de ces ali­ments et c’est un peu ce qu’elle s’est of­fert en s’as­so­cia­tion avec M. Ga­gnon, un maître des cui­sines.

«CE N’EST JA­MAIS FA­CILE DE CÉ­DER LES RÊNES»

Ex-propriétaire du Mar­ché de la ferme Beau­lieu, Mar­tine Loi­gnon sou­ligne qu’il n’est ja­mais fa­cile de lais­ser son «bé­bé» par­tir. «Ç’a été dif­fi­cile, mais le match était trop in­té­res­sant pour lais­ser pas­ser cette op­por­tu­ni­té. Avec Fran­çois qui était dé­jà pré­sent avec nous et les Val­lons qui pro­duisent des lé­gumes, on a une très belle union. C’est aus­si pour cette rai­son qu’on ac­cepte de cé­der le nom du Mar­ché de la ferme Beau­lieu. On a es­poir qu’il au­ra un cô­té très po­si­tif à l’ave­nir.»

(Pho­to gra­cieu­se­té – Li­sette Proulx)

La nou­velle équipe de pro­prié­taires du Mar­ché de la Ferme Beau­lieu, de gauche à droite: Jean-Fran­çois Fou­cault, Jean-Fran­çois Qui­rion, Jacques Blain, Jo­sée Gau­det et Fran­çois Ga­gnon (à l’ar­rière).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.