En­core des armes sai­sies

Les po­li­ciers ont no­tam­ment mis la main sur une AR-15; un homme a été ar­rê­té

Le Progrès Weekend - - ACTUALITÉS - STÉ­PHANE BÉ­GIN sbe­[email protected]­quo­ti­dien.com

Louis La­ga­cé, 69 ans, fait face à quatre chefs d’ac­cu­sa­tion en lien avec le tra­fic d’armes à feu, la pos­ses­sion d’une di­zaine d’armes à feu et la pos­ses­sion d’armes pro­hi­bées, dont une arme se­mi-au­to­ma­tique AR-15. Une bonne par­tie de celles-ci au­rait été vo­lée en 2001 et en 2016. L’in­di­vi­du a com­pa­ru briè­ve­ment ven­dre­di ma­tin au Pa­lais de jus­tice de Chi­cou­ti­mi. Le juge Pierre Si­mard, de la Cour du Qué­bec, a ac­cep­té qu’il soit en­voyé à l’hô­pi­tal afin de su­bir un exa­men psy­chia­trique sur sa res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle.

Jeu­di, les membres du bu­reau des en­quêtes cri­mi­nelles du Ser­vice de po­lice de Sa­gue­nay ont per­qui­si­tion­né une ré­si­dence sur la rue SaintMarc, à Chi­cou­ti­mi-Nord, et ont y dé­cou­vert 10 armes à feu. Sur les lieux, un homme a été ar­rê­té et re­lâ­ché sans qu’au­cune ac­cu­sa­tion ne soit por­tée contre lui pour l’ins­tant.

Cette per­qui­si­tion a en­suite me­né les en­quê­teurs du SPS à la ré­si­dence Louis La­ga­cé, ce­lui qui pos­sé­dait les armes avant de les cé­der.

« Ce sont des armes qui au­raient été vo­lées en 2001 et en 2016. Nous avons même trou­vé une arme se­miau­to­ma­tique AR-15 (type M-16 amé­ri­cain) », a ex­pli­qué Carl Tremblay, porte-pa­role du SPS.

Louis La­ga­cé est donc ac­cu­sé de tra­fic d’armes, car il a cé­dé des armes de poing et le se­mi-au­to­ma­tique à une autre per­sonne, ce qui consti­tue une ac­cu­sa­tion de tra­fic. Les quatre chefs d’ac­cu­sa­tion couvrent la pé­riode du 1er jan­vier 2001 au 1er jan­vier 2019, car les po­li­ciers ne peuvent éta­blir le mo­ment exact où le vol des armes a été com­mis et qui en se­rait l’au­teur.

« Le chef de tra­fic d’armes est large. On parle de cé­der des armes à feu qui ont été vo­lées. Ce­la ne fait pas de l’ac­cu­sé un tra­fi­quant d’armes à feu. Ce n’est pas ce que la preuve ré­vèle. Au­cune ac­cu­sa­tion de gang­sté­risme n’a été dé­po­sée contre lui ou en lien avec des re­grou­pe­ments cri­mi­na­li­sés », a ex­pli­qué Me Ka­ren In­kel, du bu­reau du Di­rec­teur des pour­suites cri­mi­nelles et pé­nales (DPCP).

LONGUE EN­QUÊTE

La­ga­cé, qui n’avait qu’un an­té­cé­dent ju­di­ciaire de conduite avec les fa­cul­tés af­fai­blies en 1994, vient d’être ar­rê­té pour la deuxième fois en l’es­pace de six se­maines.

Le dos­sier me­nant à la per­qui­si­tion des armes à feu et de plu­sieurs mu­ni­tions a été lan­cé le 1er jan­vier. Les po­li­ciers s’étaient ren­dus au do­mi­cile de La­ga­cé, sur la rue Lapointe à Chi­cou­ti­mi, car il avait ti­ré des coups de feu. À l’ar­ri­vée des agents, le sexa­gé­naire avait même ti­ré au tra­vers la porte en di­rec­tion des po­li­ciers.

Le client de Me Ma­rie-Ève St-Cyr, de l’Aide ju­ri­dique, avait com­pa­ru le 3 jan­vier en lien avec cette af­faire. Une éva­lua­tion psy­cho­lo­gique avait été de­man­dée sur son ap­ti­tude à com­pa­raître. Il avait été dé­cla­ré apte.

En dé­but de se­maine, Me St-Cyr a de­man­dé à ce que son client soit éva­lué sur sa res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle, avant que la nou­velle ar­res­ta­tion ait lieu. « C’est un ha­sard si une per­qui­si­tion est sur­ve­nue deux jours après une de­mande d’un exa­men psy­chia­trique sur la res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle. Cet exa­men de­vait se faire à l’ex­terne, ce qui fait que mon­sieur était à son do­mi­cile », re­prend Me In­kel.

Ven­dre­di, la dé­fense a ré­ité­ré sa de­mande de di­ri­ger La­ga­cé vers l’hô­pi­tal de Chi­cou­ti­mi afin qu’il su­bisse une éva­lua­tion sur sa res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle et qui en en­glo­be­ra les dos­siers du 1er jan­vier et du 14 fé­vrier 2019.

Louis La­ga­cé re­vien­dra au tri­bu­nal le 15 mars afin de connaître les ré­sul­tats de l’exa­men psy­chia­trique.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, RO­CKET LA­VOIE

Les en­quê­teurs du Ser­vice de po­lice de Sa­gue­nay ont sai­si une di­zaine d’armes de poing et un AR15, une arme se­mi-au­to­ma­tique, dans une ré­si­dence de la rue Saint-Marc, à Chi­cou­ti­mi-Nord.

— PHO­TO TI­RÉE D’IN­TER­NET

C’est une arme de ce genre qui a été sai­sie dans une ré­si­dence de la rue SaintMarc, à Chi­cou­ti­mi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.