Trump dé­clare un état d’«ur­gence na­tio­nale»

Le Progrès Weekend - - ACTUALITÉS -

Après une dé­faite cin­glante au Con­grès, le pré­sident Do­nald Trump a dé­cla­ré ven­dre­di un état d’« ur­gence na­tio­nale » afin d’ob­te­nir plus de fonds fé­dé­raux pour son mur tant pro­mis à la fron­tière mexi­caine, s’ap­puyant sur une in­ter­pré­ta­tion large de ses pou­voirs exé­cu­tifs, qui de­vrait être contes­tée de­vant les tri­bu­naux.

La Ca­li­for­nie a im­mé­dia­te­ment an­non­cé ven­dre­di qu’elle de­vrait contes­ter la dé­ci­sion pré­si­den­tielle. Les pro­cu­reurs gé­né­raux Xa­vier Be­cer­ra et Ga­vin New­som (dé­mo­crates) ont dé­cla­ré aux jour­na­listes qu’il n’y avait pas d’ur­gence à la fron­tière et que M. Trump n’avait pas le pou­voir de dé­cré­ter l’état d’ur­gence na­tio­nale.

« Per­sonne en Amé­rique n’est au-des­sus des lois, pas même le pré­sident des États-Unis, a dé­cla­ré M. Be­cer­ra. Le pré­sident n’a pas le pou­voir d’agir de ma­nière fri­vole. »

En contour­nant le Con­grès, qui a ap­prou­vé jeu­di un bud­get beau­coup moins im­por­tant pour son pro­jet de mur, M. Trump a dé­cla­ré qu’il uti­li­se­rait un dé­cret de l’exé­cu­tif pour dé­rou­ter des mil­liards de dol­lars pro­ve­nant de la construc­tion mi­li­taire fé­dé­rale et des ef­forts de lutte contre la drogue.

Dans une dé­cla­ra­tion de­puis le « Rose Gar­den » de la Mai­sonB­lanche, le pré­sident a par­lé de l’im­mi­gra­tion clan­des­tine comme d’« une in­va­sion de notre pays ».

Dans un com­men­taire qui ser­vi­ra sû­re­ment à contes­ter les fon­de­ments ju­ri­diques de l’« ur­gence na­tio­nale », M. Trump a aus­si fait al­lu­sion aux réa­li­tés po­li­tiques de son geste. « Je pour­rais faire le mur sur une plus longue pé­riode, a-til dé­cla­ré. Je n’avais pas be­soin de faire ça, mais je pré­fé­re­rais le faire beau­coup plus vite. »

Cette dé­ci­sion sur­vient à la suite d’une rare ma­ni­fes­ta­tion bi­par­ti­sane au Con­grès, alors que les lé­gis­la­teurs ont vo­té jeu­di pour fi­nan­cer de larges pans du gou­ver­ne­ment et évi­ter ain­si une nou­velle pa­ra­ly­sie par­tielle du gou­ver­ne­ment — la plus ré­cente a du­ré cinq se­maines.

Des conseillers à la Mai­sonB­lanche ont ad­mis qu’il n’y avait pas suf­fi­sam­ment de sou­tien au sein des ré­pu­bli­cains pour me­ner une nou­velle lutte au Con­grès contre la pa­ra­ly­sie de l’ap­pa­reil, ce qui a pous­sé M. Trump à tes­ter les li­mites de ses pou­voirs pré­si­den­tiels.

Les sommes consen­ties par le Con­grès – en­vi­ron 1,4 mil­liard $ – sont bien loin des 5,7 mil­liards $ que M. Trump sou­hai­tait ob­te­nir pour construire cette an­née 322 ki­lo­mètres de mur.

Pour com­bler l’écart, M. Trump a an­non­cé qu’il dé­pen­se­ra en­vi­ron 8 mil­liards $ pour la pro­tec­tion des fron­tières, com­bi­nant les fonds ap­prou­vés par le Con­grès à ceux qu’il compte ré­af­fec­ter par le biais de dé­crets pré­si­den­tiels, comme l’état d’« ur­gence na­tio­nale. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.