ABI : des séances de né­go­cia­tions an­nu­lées

Le Progrès Weekend - - PETITES ANNONCES - PRESSE CA­NA­DIENNE

Les né­go­cia­tions qui avaient re­pris à l’Alu­mi­ne­rie de Bé­can­cour viennent de prendre une mau­vaise tour­nure. Le Syn­di­cat des Mé­tal­los af­firme que l’em­ployeur a an­nu­lé toutes les ren­contres de né­go­cia­tions qui étaient pré­vues, alors que l’em­ployeur a confir­mé vou­loir prendre un temps de ré­flexion. Après une ren­contre pré­li­mi­naire en co­mi­té res­treint, les né­go­cia­tions avaient fi­na­le­ment re­pris ré­cem­ment chez ABI. Un lo­ckout des 1030 tra­vailleurs, membres de la sec­tion lo­cale 9700 du Syn­di­cat des Mé­tal­los, af­fi­lié à la FTQ, a été dé­cré­té par la di­rec­tion il y a plus de 13 mois, le 11 jan­vier 2018. Le Syn­di­cat des Mé­tal­los af­firme ven­dre­di que la di­rec­tion d’ABI a an­nu­lé toutes les ren­contres de né­go­cia­tion qui étaient pré­vues au cours des pro­chains jours. Et il y en avait «quelques-unes» pla­ni­fiées, a-t-il pré­ci­sé. Les Mé­tal­los sou­tiennent qu’ils ont pro­po­sé à la di­rec­tion de pour­suivre au moins les né­go­cia­tions sur les su­jets sur les­quels il est en­core pos­sible de che­mi­ner, mais que ce­la n’a rien don­né. «L’em­ployeur a an­non­cé son in­ten­tion d’y ré­flé­chir, sans tou­te­fois fixer d’échéance à sa ré­flexion ou de date de né­go­cia­tion», in­dique le syn­di­cat. En fin de jour­née, la di­rec­tion d’ABI a confir­mé vou­loir prendre un cer­tain temps pour ré­flé­chir. «En rai­son de l’ab­sence de pro­grès dans les dis­cus­sions avec la par­tie syn­di­cale au cours des der­niers jours, la di­rec­tion d’ABI prend quelques jours pour exa­mi­ner les pro­chaines étapes», a confir­mé la di­rec­tion de l’en­tre­prise. Le pré­sident du syn­di­cat, Clé­ment Masse, re­proche à ABI de «cher­cher un pré­texte pour in­ter­rompre les né­go­cia­tions» et dit se ques­tion­ner sur sa vo­lon­té réelle de né­go­cier. La di­rec­tion d’ABI as­sure qu’elle est «dé­ter­mi­née à mettre fin au lo­ckout». Mais elle veut aus­si «as­su­rer la com­pé­ti­ti­vi­té à long terme de l’usine». ABI est pro­prié­té à 75 pour cent d’Al­coa et à 25 pour cent de Rio Tin­to.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.