La nos­tal­gie des catalogues

Le Progrès Weekend - - LE PROGRÈS TECHNOLOGIQUE -

Les catalogues sont des icônes de la so­cié­té de consom­ma­tion, qui à une cer­taine époque, fai­saient rê­vas­ser bon nombre d’en­fants, dont ce­lui qui écrit ces lignes ! Bien qu’ils furent dis­tri­bués dans la qua­si­to­ta­li­té des foyers qué­bé­cois, peu d’exem­plaires en bon état ont sur­vé­cu. Le Mon­tréa­lais Éric StCyr, fon­da­teur du site catalogues. quebec, s’est don­né pour mis­sion de conser­ver ce pa­tri­moine.

L’idée de faire ce type de col­lec­tion re­monte à en­vi­ron 11 ans, au mo­ment où M. St-Cyr a ren­con­tré sa conjointe, qui elle aus­si est une grande ad­mi­ra­trice de culture po­pu­laire, de catalogues et de jeux ré­tro. Lors d’une conver­sa­tion avec sa conjointe à pro­pos du Pixel2000, une pe­tite ca­mé­ra vi­déo pour en­fant, elle a res­sor­ti un ca­ta­logue Ea­ton de Noël 1975.

« Suite à ça, je me suis dit que j’ai­me­rais ça, re­trou­ver des catalogues de Distribution aux consom­ma­teurs parce que j’ai­mais ça, les catalogues. C’est par­ti comme ça et 11 ans plus tard, on s’ap­proche des 200 catalogues », ra­conte, M. St-Cyr, qui a par la suite dé­ci­dé de par­ta­ger des pages de sa col­lec­tion sur Fa­ce­book (www.fa­ce­book.com/ ca­ta­lo­gues­que­bec) en fon­dant en 2016 la page Catalogues Qué­bec.

À la suite au suc­cès de la page Fa­ce­book qui compte plus de 9000 membres, il dé­marre en 2018 le site catalogues.quebec afin d’of­frir des catalogues et cir­cu­laires com­plets sur In­ter­net sous forme de « Flip­pingBook » qui sont dé­sor­mais ac­ces­sibles via toutes les plates-formes.

« La nos­tal­gie nous a tou­jours fas­ci­nés, parce que ça nous rap­pelle nos ex­pé­riences de jeu­nesse où cha­cun a son his­toire », ajoute M. St-Cyr, qui adapte ses pu­bli­ca­tions Fa­ce­book à l’ac­tua­li­té avec sou­vent une touche hu­mo­ris­tique.

Le tra­vail de nu­mé­ri­sa­tion se fait à l’aide d’un équi­pe­ment spé­cia­li­sé qui per­met de ne pas al­té­rer ni dé­cou­per les pages afin de conser­ver les catalogues dans leur état d’ori­gine.

La tâche est co­los­sale, car nu­mé­ri­ser un ca­ta­logue com­plet peut prendre plu­sieurs heures né­ces­si­tant bon nombre d’in­ter­ven­tions hu­maines, le pro­ces­sus étant loin d’être au­to­ma­tique.

UN AP­PEL À TOUS

La quête de cir­cu­laires et de catalogues se pour­suit sans re­lâche et la contri­bu­tion du pu­blic est es­sen­tielle. Si vous avez en votre pos­ses­sion des pièces sus­cep­tibles d’être in­té­res­santes pour en­ri­chir cette col­lec­tion nu­mé­rique, vous pou­vez com­mu­ni­quer di­rec­te­ment avec Éric St-Cyr sur la page Fa­ce­book ou le site In­ter­net catalogues.quebec. Vous pou­vez don­ner ou tout sim­ple­ment prê­ter vos pièces de col­lec­tion qui vous se­ront re­tour­nées après la nu­mé­ri­sa­tion.

L’hé­ber­ge­ment du site In­ter­net, l’ac­qui­si­tion des lo­gi­ciels et des équi­pe­ments né­ces­sitent des in­ves­tis­se­ments que ne peut sup­por­ter catalogues.quebec. Afin de cou­vrir les nom­breux frais, il est pos­sible de faire un don via la page Fa­ce­book et les com­man­di­taires sont éga­le­ment les bien­ve­nus ! M. St-Cyr évoque qu’une cam­pagne de so­cio fi­nan­ce­ment pour­rait même voir le jour dans un ave­nir très rap­pro­ché.

La pas­sion d’Éric St-Cyr est contagieuse et les pu­bli­ca­tions de catalogues.quebec sont de vé­ri­tables bi­joux qui éveillent souvenirs et nos­tal­gie, nous rap­pe­lant au pas­sage à quel point nous sommes dé­sor­mais tri­bu­taires de l’ins­tan­ta­néi­té du monde d’au­jourd’hui, car il fut un temps où feuille­ter, c’était rê­ver !

— PHO­TOS COURTOISIE,

Consul­ter d’an­ciens catalogues éveille plu­sieurs souvenirs d’en­fance et per­met de consta­ter l’évo­lu­tion de la tech­no­lo­gie... et de la mode!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.