LES KOKEDAMAS:

Le Progrès Weekend - - TOIT & MOI - SO­PHIE RI­CHARD Ré­dac­trice pu­bli­ci­taire sri­[email protected]­quo­ti­dien.com

Les kokedamas, vé­ri­tables dé­co­ra­tions vé­gé­tales, gagnent en po­pu­la­ri­té au Qué­bec. À l’ins­tar des ter­ra­riums, on les adopte pour leur re­la­tive fa­ci­li­té de culture et pour leur look mo­derne et épu­ré. Ne né­ces­si­tant au­cun pot ni vase, les kokedamas sont en fait des sphères de sub­strat re­cou­vertes de mousse qu’on peut sus­pendre au pla­fond ou dé­po­ser pra­ti­que­ment où bon nous semble se­lon la va­rié­té de plante qui les com­posent.

Ap­pa­ru il y a seule­ment quelques dé­cen­nies, au­tour des an­nées 1990, le ko­ke­da­ma nous vient du Ja­pon. Il est d’ailleurs ins­pi­ré du bon­saï. Dû à sa forme et sa na­ture sin­gu­lière, le ko­ke­da­ma de­mande un en­tre­tien tout aus­si par­ti­cu­lier. Ex­po­sé à l’air sec de nos mai­sons de tout bord et de tout cô­té, il a no­tam­ment un be­soin en eau pou­vant être su­pé­rieur aux plantes en pot.

Pour l’ar­ro­ser, cer­tains jar­di­niers ex­pé­ri­men­tés re­com­man­de­ront de le plon­ger car­ré­ment dans une eau tiède du­rant cinq mi­nutes avant de le lais­ser s’égout­ter au mi­ni­mum une de­mi-heure. D’autres sug­gèrent plu­tôt d’in­tro­duire l’eau di­rec­te­ment au centre de la boule à l’aide d’un en­ton­noir afin d’évi­ter de faire bru­nir la mousse.

Dans tous les cas, il im­porte d’ar­ro­ser ré­gu­liè­re­ment votre ko­ke­da­ma et de bien es­so­rer la boule de mousse avant de la re­mettre en place. Vous évi­te­rez ain­si les dé­gâts d’eau sur le plan­cher.

Pho­to ti­rée de Pin­te­rest

Pho­to ti­rée de Fa­ce­book I Fo­lia De­si­gn

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.