POINTES DE PLUME

Le Progrès Weekend - - SPORTS - DAVE AINSLEY

• Dans sa chro­nique men­suelle avec le quo­ti­dien suisse

24 Heures, Théo Ro­chette a ca­té­go­ri­que­ment fer­mé la porte à un re­tour en Eu­rope l’an pro­chain. «Je ne nie pas avoir re­çu des offres de la part de clubs suisses en vue du pro­chain cham­pion­nat. Mais je n’y prête pas vrai­ment at­ten­tion pour le mo­ment, car j’ai un plan en tête pour as­sou­vir mon rêve d’évo­luer en NHL. Et je pense ac­tuel­le­ment que le Ca­na­da est le meilleur des che­mins pour y par­ve­nir, que la Ligue de ho­ckey ju­nior ma­jeur du Qué­bec (LH­JMQ) est un trem­plin idéal. D’au­tant que je me sens bien ici. On est en­tou­rés, on ne manque de rien, il y a du pro­fes­sion­na­lisme et les plages de ré­cu­pé­ra­tion nécessaires», a-til écrit, di­sant éga­le­ment vou­loir prendre du poids pen­dant la prochaine pé­riode es­ti­vale. Ces com­men­taires font suite aux in­for­ma­tions qui ont cir­cu­lé en dé­but de se­maine sur la pos­si­bi­li­té qu’Alexis La­fre­nière de l’Océa­nic fasse le saut chez les pro­fes­sion­nels en Eu­rope l’an pro­chain, ce qui a été for­te­ment dé­men­ti par la suite. Le sur­doué n’est éli­gible au pro­chain re­pê­chage qu’après la sai­son prochaine, qui se­ra sa troi­sième dans la LH­JMQ.

• Pu­ni pour avoir joué la co­mé­die après une mise en échec de Jé­ré­my For­tin des Sags en troi­sième pé­riode jeu­di, l’at­ta­quant des Ca­ta­ractes Vincent Se­nez n’était pas en uni­forme ven­dre­di face au Phoe­nix de Sher­brooke en rai­son de spasmes au dos. Dans son point de presse après la dé­faite des siens face aux Chi­cou­ti­miens, l’en­traî­neur-chef Daniel Re­naud n’a pas été tendre en­vers les of­fi­ciels Ni­co­las Le­duc et Pas­cal Saint-Jacques. « Les ar­bitres ont été pour­ris ce soir. Ça fait un cer­tain temps que ça dure avec ces of­fi­ciels. Quand j’ai re­çu le cour­riel ce ma­tin à  h, je sa­vais que nous étions dans la marde, a-t-il lâ­ché. «Mais ce qui est in­ac­cep­table, c’est de voir un of­fi­ciel ve­nir par­ler à Se­nez après avoir re­çu cette mise en échec. Il lui a dit que tout le monde sa­vait qu’il jouait la co­mé­die et que s’il ne re­le­vait pas, il al­lait lui don­ner un dix mi­nutes de plus.» Le res­pon­sable des of­fi­ciels, Ri­chard Trot­tier, en­quê­te­ra sur l’in­ci­dent.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.