Les contes d’Hoff­mann à l’affiche en 2020

Le Progrès Weekend - - ARTS - DANIEL CÔ­TÉ

À l’avant-der­nière page du pro­gramme de La Tra­via­ta, la So­cié­té d’art ly­rique du Royaume a confir­mé que le pro­chain opé­ra mon­té au Théâtre Banque Na­tio­nale de Chi­cou­ti­mi se­rait Les contes d’Hoff­mann. L’oeuvre si­gnée Jacques Of­fen­bach se­ra pré­sen­tée du 6 au 9 fé­vrier 2020, une pers­pec­tive qui sou­rit au chef d’or­chestre Jean-Phi­lippe Tremblay.

C’est ce­lui qui lui a suc­cé­dé au poste de di­rec­teur ar­tis­tique, Do­mi­nic Bou­lianne, qui lui a an­non­cé la nou­velle, il y a deux ou trois se­maines. « J’étais content, puisque c’était l’un de mes dé­si­rs les plus chers. Il y a tou­jours un grain de gé­nie dans les opé­rettes d’Of­fen­bach, à tra­vers leur cô­té fri­vole. Dans cet opé­ra, la mu­sique est ma­gni­fique. C’est tou­chant. Du grand ly­risme», dé­crit le maes­tro. La ver­sion li­vrée à Chi­cou­ti­mi met­tra en ve­dette le té­nor Steeve Mi­chaud dans le rôle d’Hoff­mann, tan­dis que la so­pra­no Ca­ro­line Bleau prê­te­ra sa voix aux per­son­nages de Gui­liet­ta, d’An­to­nia et d’Olym­pia. JeanP­hi­lippe Tremblay l’abor­de­ra avec un sur­croît d’en­thou­siasme ré­sul­tant du suc­cès ar­tis­tique et com­mer­cial de La Tra­via­ta. Comme tous les mé­lo­manes, lui aus­si a été souf­flé par l’in­ter­pré­ta­tion de la so­pra­no Sté­pha­nie Les­sard, qui a of­fert une Vio­let­ta d’an­tho­lo­gie.

L’un des mo­ments qui l’ont tou­ché est sur­ve­nu dans le der­nier acte, alors que la jeune femme s’ap­prête à rendre l’âme dans un ap­par­te­ment pa­ri­sien. «Pen­dant de longues mi­nutes, il n’y avait que Vio­let­ta et l’or­chestre que je di­ri­geais. C’était notre fun à deux, un évé­ne­ment rare, où le chef est seul avec l’hé­roïne. Ça m’a ému», re­con­naît le maes­tro. Il rap­pelle que Sté­pha­nie Les­sard avait dé­jà chan­té à Chi­cou­ti­mi, as­su­mant le rôle de Mi­caë­la dans Car­men. Elle a éga­le­ment tra­vaillé aux cô­tés de l’Or­chestre de la Fran­co­pho­nie, à l’été 2018. Vio­let­ta consti­tuait pour elle une prise de rôle, ce qui était aus­si le cas du chef d’or­chestre. «Il s’agis­sait de mon pre­mier opé­ra de Ver­di, une oeuvre dont j’ap­pré­cie le ca­rac­tère in­ti­miste», fait-il ob­ser­ver. Les se­maines pas­sées à Chi­cou­ti­mi, au cours de la mise en place de La Tra­via­ta, lui ont per­mis de me­su­rer l’in­té­rêt que sus­cite l’opé­ra dans la ré­gion, ain­si que la bonne san­té de la So­cié­té d’art ly­rique du Royaume. Dans son es­prit, l’heure ap­proche où on pour­ra mettre deux oeuvres au pro­gramme, une à l’au­tomne et l’autre au coeur de l’hi­ver. «Il suf­fi­rait d’ajou­ter un ga­la pour ré­col­ter des fonds. La de­mande est là», es­time Jean-Phi­lippe Tremblay.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.