Â

Le Quotidien - - ARTS & SPECTACLES -

gée de 26 ans, Élo­die Gre­nier n’est pas de la gé­né­ra­tion Pas­se­Par­tout, mais elle a vu des épi­sodes sur des cas­settes VHS ap­par­te­nant à ses cou­sins plus vieux. Celle qui se­ra la nou­velle Passe-Par­tout ver­sion 2019 ne ten­te­ra pas d’imi­ter Ma­rie Ey­kel, qui a mar­qué le per­son­nage au fer rouge. « On veut gar­der l’es­sence du per­son­nage, mais je de­vrai y mettre ma touche per­son­nelle. Même pour moi, c’est dif­fi­cile d’ou­blier Ma­rie Ey­kel, elle a fait par­tie de mon en­fance », a confié l’ac­trice quelques mi­nutes après la grande an­nonce.

Télé-Qué­bec, qui dif­fu­se­ra cette nou­velle mou­ture de l’émis­sion jeu­nesse culte à par­tir du prin­temps pro­chain, dé­voi­lait jeu­di les noms des prin­ci­paux co­mé­diens qui com­po­se­ront la dis­tri­bu­tion, dont trois nou­veaux visages. En plus d’Élo­die Gre­nier, choi­sie pour son au­then­ti­ci­té, Gabrielle Fontaine joue­ra Passe-Car­reau, et Jean-Fran­çois Pro­no­vost, Pas­seMon­tagne, dans cette pro­duc­tion d’At­trac­tion Images.

Ori­gi­naire de Bois­briand, sur la rive nord de Mon­tréal, Élo­die Gre­nier a étu­dié au Con­ser­va­toire d’art dra­ma­tique de Qué­bec, et a fait par­tie de la dis­tri­bu­tion de Qui a peur de Vir­gi­nia Woolf ? à La Bor­dée, il y a deux ans. Elle a aus­si joué dans la web­sé­rie Hyp­no sur ICI Tou.tv. Passe-Par­tout se­ra sa pre­mière vé­ri­table ex­pé­rience à la té­lé­vi­sion. In­con­nue du grand pu­blic, la comédienne ne craint pas d’être iden­ti­fiée à ja­mais au per­son­nage. « On ne vit plus dans la réa­li­té des an­nées 80. En 2018, d’autres émis­sions jeu­nesse ont mar­qué les jeunes. Les rap­ports des gens avec les per­son­na­li­tés de la té­lé­vi­sion ont chan­gé. Par les ré­seaux so­ciaux, les gens au­ront fa­ci­le­ment ac­cès à mon nom. On ne voyait Ma­rie Ey­kel qu’en Passe-Par­tout, c’était im­pos­sible de goo­gler son nom. Donc, ce n’est pas une crainte. »

Dé­jà, elle a eu l’oc­ca­sion d’au­di­tion­ner avec ses deux com­plices. Des trois ac­teurs prin­ci­paux, Gabrielle Fontaine est pro­ba­ble­ment la plus connue, pour avoir te­nu le rôle prin­ci­pal de la sé­rie jeu­nesse Mo­tel Monstre sur ICI Ra­dio-Ca­na­da Télé. Jean-Fran­çois Pro­no­vost a sur­tout fait du théâtre, en plus de jouer le rôle de Ni­co dans le té­lé­ro­man O’.

Danielle Proulx, que toute une gé­né­ra­tion a connue dans le rôle de Cor­ne­muse, re­vient à la té­lé­vi­sion jeu­nesse et suc­cède à Kim Ya­ro­shevs­kaya dans le rôle de Grand-Mère. La dé­ci­sion de confier le rôle de Far­doche à Wi­de­mir Nor­mil, un ac­teur noir, pour­rait sur­prendre, mais pas pour le di­rec­teur gé­né­ral de la pro­gram­ma­tion de Télé-Qué­bec, De­nis Du­bois. « On est en 2018, ce qu’on fait à Télé-Qué­bec doit re­flé­ter la so­cié­té. En voyant Wi­de­mir à l’au­di­tion, on ne s’est même pas po­sé la ques­tion, il est tel­le­ment at­ten­dris­sant, les en­fants vont avoir le goût de se col­ler sur lui. Ce n’est pas une ques­tion de cou­leur. »

En ce qui concerne Can­nelle et Pru­neau, on a cru un mo­ment que les ma­rion­nettes ne plai­saient plus aux en­fants, mais des fo­cus groups ont prou­vé le contraire. Alors qu’il avait été ques­tion de les rem­pla­cer par des sé­quences ani­mées, on a dé­ci­dé de ra­me­ner les ma­rion­nettes, ra­fraî­chies au goût du jour, bien en­ten­du.

De­nis Du­bois est tou­jours convain­cu du bien-fon­dé de ra­me­ner l’émis­sion dans une nou­velle mou­ture. « Com­bien de fois on a re­fait Alice au pays des mer­veilles et les contes de Grimm ? Quand on s’est de­man­dé ce qu’on pour­rait faire comme in­ter­ven­tion pré­coce au­près des jeunes, c’est Passe-Par­tout qui res­sor­tait. Ça fait par­tie de notre culture. »

Trois équipes de six filles, gui­dées par des conseillers hau­te­ment qua­li­fiés en or­ga­ni­sa­tion de par­tys, s’af­frontent pour le coeur de cinq mâles. Voi­ci XOXO, la nou­velle té­lé­réa­li­té de TVA et Vi­déo­tron, dif­fu­sée cet au­tomne. À la suite d’un pro­ces­sus d’éli­mi­na­tion, on for­me­ra le couple le plus en vue au Qué­bec.

À TVA, on parle de « la nou­velle ère de la té­lé­réa­li­té », rien de moins. En d’autres mots, tout ce qui existe de da­ting show est dé­pas­sé, qu’on peut in­ter­pré­ter comme une ré­ponse à Oc­cu­pa­tion double. L’émis­sion, une idée ori­gi­nale de Mé­la­nie Moi­san et Ni­co­las Le­may chez Pro­duc­tions Dé­fer­lantes, tra­dui­ra ce qu’on ap­pelle « la réa­li­té des cé­li­ba­taires d’au­jourd’hui » : la forte ex­po­si­tion sur Ins­ta­gram, les ap­pli­ca­tions de ren­contres, l’en­vie de sor­tir, de vivre la belle vie. Et la si­gna­ture câ­line « XOXO » dans les tex­tos et cour­riels.

Le pro­prié­taire du Bea­ch­club, Oli­vier Pri­meau, qui a com­plé­té un pur­ga­toire d’un an après son dé­part de V et Mu­si­queP­lus – son contrat l’em­pê­chait d’al­ler ailleurs –, se­ra l’un des trois conseillers. On de­vine que plu­sieurs clients du Bea­ch­club de­vraient se poin­ter aux au­di­tions. Les deux autres sont l’ex-lof­teuse Eli­sa­bet­ta Fan­tone, de­ve­nue ar­tiste peintre à Mia­mi, et le plus co­lo­ré des trois, le sty­liste Ca­ry Tau­ben, qui ha­bille plu­sieurs cé­lé­bri­tés, dont sa grande amie Pa­ris Hil­ton. Grâce à leurs car­nets de contacts bien gar­nis, ils or­ga­ni­se­ront les soi­rées les plus dé­mentes dans les lieux les plus chics et gla­mour, et pas seule­ment au Qué­bec, afin de fa­vo­ri­ser les ren­contres entre les can­di­dats.

XOXO, c’est aus­si le rêve : les can­di­dats vivent la vie de riches, ha­bitent dans les plus beaux pen­thouses, et fré­quentent les soi­rées les plus sé­lects. Au bout de 11 se­maines, le couple ga­gnant rem­por­te­ra la somme de 100 000 $ en ar­gent, un condo à Mia­mi pour un an, et un ac­cès V.I.P. à trois évé­ne­ments in­ter­na­tio­naux très cou­rus, dont le fes­ti­val Coa­chel­la de Palm Springs. Les au­di­tions com­mencent le 25 mai à Mon­tréal. À Qué­bec, elles sont pré­vues les 15 et 16 juin au Da­go­bert. L’émis­sion se­ra pré­sen­tée le mer­cre­di soir à TVA, mais on parle d’une dif­fu­sion mul­ti­pla­te­forme, qui reste à dé­ter­mi­ner, tout comme l’iden­ti­té de l’ani­ma­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.