Tis­ser des liens avec les peuples au­toch­tones

Le Quotidien - - SEXOLOGIE -

Grâce à leur pré­sence ac­tive dans les ré­gions du Qué­bec, les éta­blis­se­ments du ré­seau de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec tissent des liens avec les po­pu­la­tions au­toch­tones. Une offre de for­ma­tion, de même que des me­sures de sou­tien et d’en­ca­dre­ment spé­ci­fiques aux réa­li­tés géo­gra­phiques, cultu­relles et so­cioé­co­no­miques des peuples au­toch­tones se dé­ploient pour les ac­com­pa­gner dans leurs pro­jets.

De­puis les an­nées 70, l’UQAC et l’UQAT font fi­gure de pion­nières dans la pro­vince en rai­son du choix qu’elles ont fait d’éla­bo­rer des pro­grammes qui tiennent compte des ap­proches d’ap­pren­tis­sage et de trans­mis­sion des connais­sances propres aux Au­toch­tones. Au­jourd’hui, ces deux éta­blis­se­ments re­groupent d’ailleurs la plus forte concen­tra­tion d’étu­diants au­toch­tones ins­crits aux études su­pé­rieures au Qué­bec.

En 2016, l’UQAT a même fran­chi un pas sup­plé­men­taire en créant l’École d’études au­toch­tones. À ce jour, il s’agit du seul dé­par­te­ment uni­ver­si­taire qué­bé­cois à consi­dé­rer les études au­toch­tones avec une ap­proche ho­lis­tique. De­puis les sciences de l’en­vi­ron­ne­ment jus­qu’à la ges­tion, en pas­sant par les études au­toch­tones, les sciences de la san­té et le tou­risme, tous les cours pro­po­sés y sont en­sei­gnés dans une pers­pec­tive au­toch­tone. AMÉ­NA­GE­MENTS PAR­TI­CU­LIERS ET RE­CHERCHE

Don­ner un meilleur ac­cès à l’uni­ver­si­té aux étu­diants au­toch­tones, un mi­lieu qui leur ins­pire gé­né­ra­le­ment une cer­taine mé­fiance, passe éga­le­ment par des amé­na­ge­ments par­ti­cu­liers. Ceux­ci peuvent consis­ter à leur en­sei­gner dans leur com­mu­nau­té, à leur of­frir un es­pace de ren­contre, à leur cré­di­ter un cours d’in­tro­duc­tion aux langues au­toch­tones, ou en­core à les ai­der à conci­lier tra­vail, fa­mille et études. Ces dis­po­si­tions ont no­tam­ment pour ef­fet de va­lo­ri­ser l’iden­ti­té de ces étu­diants.

Le ré­seau de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec ap­porte en­fin une contri­bu­tion im­por­tante à la re­cherche réa­li­sée en col­la­bo­ra­tion et en par­te­na­riat avec les peuples au­toch­tones – qui re­pré­sentent 140 000 per­sonnes au Qué­bec –, voire par les peuples au­toch­tones eux­mêmes. Dans les faits, les cher­cheurs as­so­ciés au ré­seau ef­fec­tuent le tiers de la re­cherche uni­ver­si­taire qué­bé­coise por­tant sur les en­jeux au­toch­tones en sciences so­ciales et hu­maines ain­si qu’en sciences na­tu­relles et gé­nie. DE LA FOR­MA­TION ET DES SER­VICES

À l’Uni­ver­si­té du Qué­bec, dif­fé­rentes for­ma­tions et une mul­ti­tude d’ini­tia­tives per­mettent Pa­villon des Pre­miers-Peuples, cam­pus de Val-d’Or. de ré­pondre aux be­soins des peuples au­toch­tones, contri­buant à la fois à leur es­sor et à une com­pré­hen­sion plus juste de leur en­vi­ron­ne­ment. • De­puis l’été 2017, l’UQAM offre, en col­la­bo­ra­tion avec l’UQAT et l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal, un cours d’été sur les en­jeux liés aux mondes au­toch­tones dans la com­mu­nau­té ati­ka­mekw de Ma­na­wan. L’UQAM pro­pose éga­le­ment un pro­gramme de cer­ti­fi­cat en édu­ca­tion à la pe­tite en­fance à des édu­ca­trices en mi­lieu au­toch­tone, une école d’été sur la gou­ver­nance au­toch­tone au fé­mi­nin, de même qu’une concen­tra­tion de pre­mier cycle en études au­toch­tones. Pa­ral­lè­le­ment aux ser­vices d’ac­cueil et de sou­tien dé­diés aux Au­toch­tones, le groupe étu­diant le Cercle des Pre­mières Na­tions se veut un centre de res­sources, d’en­traide et de ren­dez­vous entre étu­diantes et étu­diants non­au­toch­tones et au­toch­tones. • Lieu d’ac­cueil, d’en­ca­dre­ment et de consul­ta­tion, le Centre des Pre­mières Na­tions Ni­ka­nite per­met à l’UQAC d’of­frir la for­ma­tion uni­ver­si­taire aux po­pu­la­tions au­toch­tones à tra­vers di­vers pro­grammes d’études (cer­ti­fi­cat en tech­no­lin­guis­tique au­toch­tone, per­fec­tion­ne­ment en trans­mis­sion d’une langue au­toch­tone, bac­ca­lau­réat en édu­ca­tion pré­sco­laire et en en­sei­gne­ment pri­maire, pro­gramme court de pre­mier cycle en in­ter­ven­tion jeu­nesse au­toch­tone). De plus, le Centre anime le col­loque sur la per­sé­vé­rance et la réus­site sco­laires chez les peuples au­toch­tones. • À l’UQAR, dans le cadre de la for­ma­tion en tra­vail so­cial, des cours comme ce­lui en Culture au­toch­tone ou En­jeux et dé­fis contem­po­rains au­toch­tones visent à in­té­grer des mé­thodes et des ap­proches d’in­ter­ven­tion so­ciale adap­tées aux cul­tures au­toch­tones, plus par­ti­cu­liè­re­ment celles de la Côte­Nord et du Bas­Saint­Laurent. • L’UQO pro­pose aux étu­diants une maî­trise ain­si qu’un di­plôme d’études su­pé­rieures spé­cia­li­sées en sciences so­ciales du dé­ve­lop­pe­ment avec concen­tra­tion en études au­toch­tones. • À l’ENAP, un mi­cro­pro­gramme de 2e cycle en ad­mi­nis­tra­tion pu­blique por­tant sur la ges­tion en contexte au­toch­tone a été lan­cé en sep­tembre 2017. Cette an­née sont ve­nus s’ajou­ter un deuxième mi­cro­pro­gramme

– Pho­to : Ma­thieu Du­puis

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.