Ar­ri­vée réus­sie du vol le plus long au monde

Le Quotidien - - CARRIÉRES - Agence France-Presse

NEW YORK — Le vol Sin­ga­pourNew York, le plus long tra­jet aé­rien com­mer­cial au monde, s’est po­sé ven­dre­di à l’aé­ro­port de Ne­wark, après qua­si­ment 18 heures en l’air, pour la re­prise d’une ligne aban­don­née en 2013. Se­lon le site de l’aé­ro­port de Ne­wark (New Jer­sey) et ce­lui de Sin­ga­pore Air­lines, le vol SQ22 est ar­ri­vé à 5h29 lo­cale (9h29 GMT), après avoir dé­col­lé à 23h37 à Sin­ga­pour, soit 17h52 en­vi­ron de voyage.

Se­lon plu­sieurs sites spé­cia­li­sés, no­tam­ment Flight Ra­dar 24, le temps ef­fec­tif de vol se­rait, en réa­li­té, plus proche de 17h25.

C’est moins que la du­rée théo­rique du vol, qui est de 18h25. Du­rant ce tra­jet, l’avion a par­cou­ru en­vi­ron 16 500 km.

En théo­rie tou­jours, le vol New York-Sin­ga­pour est un peu plus long que le tra­jet in­verse, soit 18h45.

Le pre­mier de ces vols entre New York et Sin­ga­pour de­vait dé­col­ler ven­dre­di de l’aé­ro­port de Ne­wark à 10H45 lo­cale (14H45 GMT). «Je me sens par­fai­te­ment re­po­sé», a ex­pli­qué Kris­to­pher Al­la­din, Ca­na­dien de 37 ans, avant de re­prendre un vol pour Ot­ta­wa. «J’ai la chance de pou­voir dor­mir en avion.»

Pas­sa­ger en classe pre­mium éco, ver­sion amé­lio­rée de la classe éco­no­mie or­di­naire, mais moins luxueuse que les classes bu­si­ness et pre­mière, il a trou­vé qu’il n’y avait «rien eu de stres­sant du tout» dans ce vol.

Sin­ga­pore Air­lines ne pro­pose que des places en pre­mium éco et bu­si­ness sur ce vol, mais pas de billets en classe éco­no­mie. L’avion ne trans­por­tait que 150 pas­sa­gers et 17 membres d’équi­page.

«Bien que vous soyez en pre­mium éco, vous avez l’im­pres­sion d’être en pre­mière classe», a ajou­té Kris­to­pher Al­la­din, es­ti­mant que l’équi­page avait été «très pro­fes­sion­nel».

«TER­MI­NÉ TROP TÔT»

«Le vol était su­per, calme, plai­sant et s’est ter­mi­né trop tôt!», a dé­cla­ré à l’AFP un autre pas­sa­ger, Dan­ny Ong, à l’ar­ri­vée du vol.

Pas­sion­né d’avia­tion, cet in­gé­nieur sin­ga­pou­rien avait pré­vu de faire l’al­ler-re­tour dans la fou­lée et de­vait donc em­bar­quer pour Sin­ga­pour dès ven­dre­di.

Avec ce nou­veau vol, Sin­ga­pore Air­lines re­prend la pre­mière place dans le clas­se­ment des vols les plus longs. La palme était jus­qu’alors dé­te­nue par la liai­son de Qa­tar Air­ways entre Au­ck­land et Do­ha, d’une du­rée théo­rique de 17H40 pour une dis­tance par­cou­rue d’en­vi­ron 14.500 km.

Ce n’est néan­moins pas la pre­mière fois que la com­pa­gnie pro­pose ce tra­jet. Elle l’a opé­ré pen­dant neuf ans avant de l’aban­don­ner en 2013 quand la flam­bée du pé­trole lui a fait perdre sa ren­ta­bi­li­té.

Elle uti­li­sait alors un A340-500, un qua­dri­mo­teur bien plus gour­mand que le nou­vel Air­bus A350900 ULR.

C’est à Sin­ga­pore Air­lines qu’Air­bus a li­vré en sep­tembre son pre­mier A350-900 ULR, qui consomme 25% de car­bu­rant en

Le vol était su­per, calme, plai­sant et s’est ter­mi­né trop tôt ! — Dan­ny Ong, un pas­sa­ger

moins que ses pré­dé­ces­seurs. L’A350 est dé­sor­mais pré­fé­ré, sur le seg­ment des longs cour­riers, à l’A380, un temps con­si­dé­ré comme le pro­duit phare d’Air­bus mais qui s’est ré­vé­lé trop spa­cieux (jus­qu’à 850 places contre moins de la moi­tié pour l’A350).

«Nous étions ex­ci­tés» de prendre ce vol, a ex­pli­qué Kris­to­pher Al­la­din.

L’al­ler simple Sin­ga­pour-New York sur ce vol coûte 2150 dol­lars en­vi­ron en classe pre­mium éco, se­lon le site de Sin­ga­pour Air­lines. En al­ler-re­tour, le billet coûte en­vi­ron 3500 dol­lars, tou­jours se­lon le site de la com­pa­gnie.

Le vol SQ22 de Sin­ga­pore Air­lines est ar­ri­vé à 5 h 29 lo­cale (9 h 29 GMT), après avoir dé­col­lé à 23h37 à Sin­ga­pour (pho­to), soit 17h52 en­vi­ron de voyage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.