6 AVAN­TAGES DE L’EM­PLOI TEM­PO­RAIRE

Le Quotidien - - CARRIERES - GA­BRIELLE BRAS­SARD-LECOURS

S’il sont par­fois consi­dé­rés comme des «jo­bines», l’em­ploi tem­po­raire com­porte tout de même plu­sieurs avan­tages. En voi­ci six.

1. AC­QUÉ­RIR DE L’EX­PÉ­RIENCE

Si vous ve­nez de sor­tir de l’école, avez chan­gé de do­maine ou cher­chez dans quelle branche vous vou­lez tra­vailler, un em­ploi tem­po­raire est idéal, car il est sou­vent plus fa­cile à ob­te­nir et vous donne l’oc­ca­sion d’avoir une pre­mière ex­pé­rience ou en­core de tes­ter votre nou­veau choix de car­rière. Comme il s’agit d’un contrat à du­rée dé­ter­mi­née, ce­la vous don­ne­ra à la fois de l’ex­pé­rience pour votre pro­chain em­ploi et vous li­bé­re­ra si vous réa­li­sez que vous n’ai­mez pas ce do­maine.

2. AVOIR UN HO­RAIRE FLEXIBLE

Un tra­vail tem­po­raire per­met sou­vent de ne pas oc­cu­per to­ta­le­ment votre temps. Si vous êtes pa­rent ou étu­diant, ce type de tra­vail per­met d’ac­com­mo­der votre ho­raire pour conju­guer toutes vos obli­ga­tions. Vous avez éga­le­ment le loi­sir, si vous êtes à contrat, d’ac­cep­ter ces der­niers ou non, vous per­met­tant ain­si d’en pro­fi­ter pen­dant les pé­riodes plus calmes pour par­tir en va­cances hors des pé­riodes d’acha­lan­dage ou en­core réa­li­ser des pro­jets per­son­nels.

3. DÉ­VE­LOP­PER VOS COM­PÉ­TENCES

En plus de bo­ni­fier votre cur­ri­cu­lum vi­tae avec une ex­pé­rience de tra­vail sup­plé­men­taire, un tra­vail à du­rée dé­ter­mi­née ou à contrat vous per­met de dé­ve­lop­per de nou­velles com­pé­tences, d’être for­mé par dif­fé­rents pro­fes­sion­nels et d’ap­prendre de nou­velles mé­thodes de tra­vail. Se­lon un ar­ticle du site de Rand­stad, le « marché de l’em­ploi ac­tuel va­lo­rise les can­di­dats pos­sé­dant des com­pé­tences va­riées qu’ils re­nou­vellent et amé­liorent conti­nuel­le­ment. » Une autre rai­son d’al­ler cher­cher di­verses ex­pé­riences, donc.

4. GÉ­RER LES AT­TENTES

D’une part, comme vous n’êtes là que tem­po­rai­re­ment, les at­tentes en­vers vous, au ni­veau de l’im­pli­ca­tion au sein de l’en­tre­prise, de la pres­sion, du ni­veau de res­pon­sa­bi­li­té ou de vos dis­po­ni­bi­li­tés à des heures aty­piques ou pour faire du temps sup­plé­men­taire sont moins éle­vées. Ce­la per­met d’équi­li­brer votre tra­vail. D’autre part, si vous ne connais­sez pas beau­coup le do­maine dans le­quel vous vous lan­cez, un em­ploi tem­po­raire per­met de mieux connaître les de­mandes du marché et vous ai­de­ra dans la re­cherche de votre pro­chain em­ploi.

5. VI­SER UN EM­PLOI À TEMPS COM­PLET

Ariane D. Gin­gras, ad­jointe aux res­sources hu­maines chez Groupe Pers­pec­tive, af­firme dans un ar­ticle que « 40 % des man­dats tem­po­raires abou­tissent à des postes per­ma­nents », si c’est ce que vous dé­si­rez. Cer­taines en­tre­prises offrent d’abord des contrats tem­po­raires afin d’ex­plo­rer les dif­fé­rents ta­lents dis­po­nibles avant de prendre une dé­ci­sion pour une em­bauche à temps com­plet. Vous pour­riez donc être le can­di­dat choi­si en fin de compte pour un em­ploi à temps plein.

6. AUG­MEN­TER VOS RE­VE­NUS

Comme un em­ploi tem­po­raire n’offre sou­vent pas de sta­bi­li­té ou d’avan­tages so­ciaux, les em­ployeurs com­pensent en aug­men­tant le sa­laire ho­raire des em­ployés tem­po­raires ou à contrat, par­fois de ma­nière consi­dé­rable pour at­ti­rer les tra­vailleurs tem­po­raires. « La gêne qui ca­rac­té­ri­sait au­tre­fois le tra­vail tem­po­raire est en train de s’es­tom­per. Si vous pos­sé­dez des com­pé­tences utiles, un tra­vail à contrat pour­rait se ré­vé­ler gra­ti­fiant et lu­cra­tif » af­firme le site Rand­stand.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.