150 ans pour Saint-Do­mi­nique

Le Quotidien - - LA UNE - DA­NIEL CÔ­TÉ [email protected]­quo­ti­dien.com

Une exposition se dé­rou­le­ra à comp­ter du 21 jan­vier dans église re­vam­pée

L’église Saint-Do­mi­nique s’est pa­rée de tous ses atours afin de sou­li­gner le 150e an­ni­ver­saire de la plus vieille paroisse de Jon­quière. Les cé­lé­bra­tions dé­bu­te­ront of­fi­ciel­le­ment le 21 jan­vier, à la fa­veur d’un 5 à 7 au­quel 150 per­sonnes sont at­ten­dues, dont plu­sieurs re­pré­sen­tants des vieilles fa­milles. Le vrai lan­ce­ment, lui, coïn­ci­de­ra avec la te­nue d’une messe que pré­si­de­ra l’évêque du dio­cèse de Chi­cou­ti­mi, Mon­sei­gneur Re­né Guay.

Elle se dé­rou­le­ra le 26 jan­vier à 10 h 30 et ceux qui n’ont pas fré­quen­té le lieu de culte de­puis un cer­tain temps n’au­ront pas as­sez de deux yeux pour tout voir. Après avoir re­mar­qué qu’on a ra­fraî­chi la pein­ture en maints en­droits, leur re­gard se po­se­ra sur les huit ban­de­roles de tis­su blanc ac­cro­chées au pla­fond, près du choeur. Pla­cées le 23 dé­cembre par huit bé­né­voles di­ri­gés par Ra­chel Ville­neuve, elles ont fait l’ob­jet d’un ul­time ajus­te­ment di­manche et le ré­sul­tat est im­pres­sion­nant.

« Cet élé­ment dé­co­ra­tif était dis­pa­ru de­puis plu­sieurs an­nées », a men­tion­né l’ab­bé Louis-Ma­rie Beaumont, prêtre mo­dé­ra­teur de l’Uni­té pas­to­rale des Deux Rives, au cours d’une en­tre­vue ac­cor­dée au Quo­ti­dien. Pré­sente à ses cô­tés, la co­or­don­na­trice du Co­mi­té du 150e, Marthe Si­mard, par­ta­geait son en­thou­siasme et pas juste pour des rai­sons es­thé­tiques. « Nous avons rai­son d’être fiers de ce que nous sommes, de nos an­cêtres et des com­mu­nau­tés re­li­gieuses qui ont oeu­vré ici », a-t-elle com­men­té.

Des pro­jets comme ce­lui des ban­de­roles, il y en a eu tant et plus, ce qui a mo­bi­li­sé quelque chose comme 35 bé­né­voles de­puis le dé­but des pré­pa­ra­tifs, en 2018. Dès qu’une idée était lan­cée, des gens de bonne vo­lon­té se ma­ni­fes­taient, comme l’an­ti­quaire Ro­bert Gau­thier. C’est lui qui a vi­si­té le gre­nier de l’église SaintDo­mi­nique, à la re­cherche d’ob­jets évo­ca­teurs du pas­sé de la paroisse.

Ils font par­tie d’une nou­velle exposition qu’il se­ra pos­sible de vi­si­ter à comp­ter du 21 jan­vier.

Bap­ti­sée L’art de tra­ver­ser le temps, elle a été ins­tal­lée dans une sec­tion du ju­bé si­tuée du cô­té du pres­by­tère. Des bancs ont été re­ti­rés pour mé­na­ger une place aux pré­sen­toirs, ain­si qu’à des pièces de col­lec­tion de plus grandes di­men­sions. Par­mi celles-ci, on note le cru­ci­fix ac­cro­ché ja­dis au Pen­sion­nat Saint-Do­mi­nique, une ban­nière du Sa­cré-Coeur da­tant de 1912, l’an­née où l’église a été construite, ain­si qu’un dais de pro­ces­sion avec le­quel on cé­lé­brait la Fête-Dieu.

Ce qui re­tient l’at­ten­tion, aus­si, ce sont les vê­te­ments li­tur­giques ac­cro­chés dans deux pré­sen­toirs. On a choi­si les plus beaux, qui ont éga­le­ment la pro­prié­té de cor­res­pondre au rythme des sai­sons. Plus pe­tite, mais si évo­ca­trice d’un temps où le pas­sage de vie à tré­pas ne pou­vait sur­ve­nir sans le se­cours d’un prêtre, la mal­lette conte­nant les ob­jets avec les­quels ont ad­mi­nis­trait le sa­cre­ment de l’ex­trême-onc­tion semble tout droit sor­tie d’un épi­sode des Pays d’en haut.

Quant au règne de l’Église triom­phante, il est illus­tré par un cou­vre­chef noir et rouge : une bar­rette de cha­noine. Un peu plus loin, c’est une sou­tane de cha­noine qui se pro­file, à la fois aus­tère et élé­gante. On peut sup­po­ser qu’elle a été por­tée par le cu­ré Luc Mo­rin, l’une des per­son­na­li­tés qui ont mar­qué l’his­toire de Saint-Do­mi­nique. « Il y a 33 bou­tons et on m’a dit que c’est parce que Jé­sus a vé­cu 33 ans », re­late l’ab­bé Beaumont.

L’exposition com­prend des do­cu­ments, dont plu­sieurs pho­tos. Il y a aus­si un ta­bleau et pas n’im­porte quel. Créé en 1950 par An­gé­mil Ouel­let, alors âgé de 14 ans, il re­pré­sente la fa­çade de l’église. « C’était sa pre­mière toile et il en a pré­pa­ré une autre pour le 150e, une fresque qui fe­ra l’ob­jet d’un tirage au sort, le 4 oc­tobre. Dé­jà, nous avons ven­du 77 li­vrets ren­fer­mant dix billets cha­cun, au coût de 100 $. Notre ob­jec­tif était de nous rendre à 80, mais je suis sûre qu’on ira à 115 », ré­vèle Marthe Si­mard.

— PHO­TOS LE QUO­TI­DIEN, JEAN­NOT LÉVESQUE

L’ab­bé Louis-Ma­rie Beaumont et la co­or­don­na­trice des Fêtes du 150e, Marthe Si­mard, sont im­pres­sion­nés par le tra­vail ac­com­pli par les bé­né­voles en vue des cé­lé­bra­tions qui dé­bu­te­ront le 21 jan­vier, à l’église Saint-Do­mi­nique. Un bon exemple tient aux ban­de­roles qu’on voit sur cette pho­to­gra­phie, un pro­jet com­plé­té di­manche der­nier.

Voi­ci un aper­çu de l’exposition que les gens pour­ront vi­si­ter à comp­ter du 21 jan­vier, à l’église Saint-Do­mi­nique. Le che­min de croix po­sé sur le plan­cher pro­vient de l’an­cienne église Saint-Georges.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.