Sur­plus de 3,6 mil­lions $ à Ma­gog

Le Reflet du Lac - - ACTUALITÉS - DA­NY JACQUES djacques@le­re­flet­du­lac.com

FI­NANCES. La Ville de Ma­gog a ter­mi­né l’an­née 2017 avec un ex­cé­dent de 3,6 mil­lions de dol­lars, ce qui re­pré­sente une pro­por­tion de 4,8 % sur le bud­get to­tal de la Mu­ni­ci­pa­li­té (75,6 M$).

Ces chiffres ont été dé­voi­lés par la pré­si­dente de la Com­mis­sion des fi­nances, Diane Pel­le­tier, à la séance ré­gu­lière du conseil mu­ni­ci­pal de Ma­gog, lun­di der­nier.

Elle a ex­pli­qué ce ré­sul­tat par des re­ve­nus à la hausse im­pré­vus, ain­si que quelques di­mi­nu­tions de dé­penses. Des droits de mu­ta­tion sup­plé­men­taires d’en­vi­ron un mil­lion de dol­lars et une sub­ven­tion des ma­tières ré­si­duelles plus éle­vée de 621 000 $ re­pré­sentent les deux prin­ci­paux élé­ments.

On y ap­prend éga­le­ment que les sur­plus d’Hy­dro-Ma­gog s’élèvent à 5,7 mil­lions de dol­lars. Ces bénéfices ont per­mis de fi­nan­cer des pro­jets sans re­cou­rir à l’en­det­te­ment.

Quant à la dette to­tale à long terme, elle baisse lé­gè­re­ment de­puis un an pour at­teindre 68,9 M$. Elle se chif­frait ce­pen­dant à 65 M$ en 2011.

Mme Pel­le­tier rap­pelle néan­moins que la Ville est en très bonne san­té fi­nan­cière avec cet ex­cé­dent, qui ser­vi­ra no­tam­ment à fi­nan­cer des pro­jets d’in­ves­tis­se­ments en cours.

De plus, elle met l’accent sur le po­si­tion­ne­ment de la Ville de Ma­gog sur un ta­bleau de com­pa­rai­son entre mu­ni­ci­pa­li­tés, quant à leur dette à long terme com­pa­ra­ti­ve­ment à leur ac­tif. Ma­gog se trouve au 7e rang des mu­ni­ci­pa­li­tés de taille si­mi­laire avec un ra­tio de 29,88 %. Cette pro­por­tion la place aus­si sous la moyenne des villes es­triennes (30 %) et qué­bé­coises (37 %).

Du­rant la pé­riode de ques­tions, le ci­toyen Mi­chel Gau­thier a sug­gé­ré d’uti­li­ser la moi­tié de ce sur­plus pour abais­ser le taux de taxa­tion de trois sous du 100 $ d’éva­lua­tion, sur­tout que cette somme semble plus im­por­tante que d’ha­bi­tude à ses yeux.

La mai­resse sup­pléante Na­tha­lie Bé­lan­ger n’a pas cap­té la balle au bond. Elle a ex­pli­qué que cette somme ser­vi­ra à payer des pro­jets et à pré­pa­rer le pro­chain bud­get.

« On ne baisse peut-être pas les taxes avec cette somme, mais elle nous sert à payer plus ra­pi­de­ment d’autres fac­tures. Ce sont des vases com­mu­ni­cants », image-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.