À la re­cherche de joueurs de cur­ling

Le Reflet (The News) - - SPORTS - CA­RO­LINE PRÉ­VOST ca­ro­line.pre­vost@eap.on.ca

Le cur­ling est un sport qui de­meure mé­con­nu pour plu­sieurs. On ne com­prend souvent rien à cette dis­ci­pline pour­tant olym­pique ! Pour re­mé­dier à cette si­tua­tion, le Club de Cur­ling de Rus­sell nous a ou­vert ses portes afin de com­prendre les no­tions fon­da­men­tales du jeu.

Les règles sont plu­tôt simples. Deux équipes, for­mées de quatre joueurs, doivent lan­cer sur la glace des pierres de gra­nit pe­sant 35 livres. Celles-ci sont lan­cées avec une lé­gère ro­ta­tion ; un ef­fet ap­pe­lé curl, d’où l’ori­gine du nom cur­ling.

L’ob­jec­tif est d’en­voyer ces pierres dans la mai­son et l’équipe qui en­voie la pierre la plus près du centre de la mai­son gagne la manche. Dans une manche, chaque équipe lance huit pierres, soit deux par joueurs. Chaque pierre qui est mieux pla­cée que la meilleure pierre de l’équipe ad­verse donne un point à l’équipe ga­gnante. Dans un match, on compte 10 manches et on compte en moyenne deux heures pour ter­mi­ner une par­tie.

Mais une ques­tion de­meure : pour­quoi les joueurs frottent-ils la glace de­vant la pierre en mou­ve­ment avec un ba­lai ? En fait, ces frot­te­ments servent à chauf­fer la glace, créant alors une fine pel­li­cule d’eau. Ce­la per­met ain­si d’amé­lio­rer le glis­se­ment de la pierre et de re­tar­der sa dé­cé­lé­ra­tion.

Un sport de stra­té­gie

Dis­ci­pline olym­pique de­puis les Jeux d’hi­ver de Na­ga­no 1998, au Ja­pon, le cur­ling est consi­dé­ré comme l’un des sports des Jeux olym­piques d’hi­ver qui re­quiert le plus de stra­té­gie. « Il y a beau­coup de stra­té­gie dans le cur­ling », a d’ailleurs confirmé Ber­nard Bou­le­rice, pré­sident du Club de cur­ling de Rus­sell.

Ce­lui-ci a ex­pli­qué que dans ce sport, dif­fé­rents coups sont pos­sibles. On peut soit vi­ser le centre, gê­ner son ad­ver­saire ou en­core, on peut choi­sir de sor­tir la pierre de l’ad­ver­saire de la mai­son. Dans chaque équipe, il y a un ca­pi­taine qui se place dans la mai­son pour, entre autres, dic­ter à ses co­équi­piers les coups à jouer. Ce ca­pi­taine s’ap­pelle le skip et c’est à lui que re­vient tou­jours le der­nier lan­cer de pierre.

Une dis­ci­pline qui gagne à être connue

Pour M. Bou­le­rice, ce sport d’ori­gine écos­saise peut être com­pé­ti­tif, mais il est d’abord et avant tout une source de plai­sir. « Ce n’est pas juste de la com­pé­ti­tion. Que tu gagnes ou que tu perdes… d’abord que tu as joué une bonne par­tie ! C’est ça que les gens se disent ha­bi­tuel­le­ment. Tu viens ici pour avoir du plai­sir, pour ren­con­trer des gens » a-t-il par­ta­gé.

Le Club de Cur­ling de Rus­sell compte ac­tuel­le­ment 250 membres. Ceux-ci pro­viennent d’un peu par­tout dans la ré­gion : de Rus­sell, d’Em­brun, de Li­moges ou de Cas­sel­man, entre autres. Par contre, l’idéal pour le club se­rait de comp­ter 400 membres. Et M. Bou­le­rice ai­me­rait par­ti­cu­liè­re­ment voir s’ajou­ter des membres plus jeunes.

« Au­jourd’hui, on veut ren­trer sur­tout les jeunes pour avoir de la re­lève. Mais c’est en­core as­sez dif­fi­cile d’at­ti­rer les jeunes. Pour­tant, mon gars qui en­seigne au se­con­daire à Cas­sel­man amène des jeunes ici et ils adorent ça. Mais souvent, il n’y a pas de suite… ils ont tel­le­ment de choses à faire les jeunes ! », a-t-il com­men­té.

Afin de pro­mou­voir ce sport, le Club de cur­ling de Rus­sell of­fri­ra une le­çon d’in­tro­duc­tion gra­tuite le 10 mars pro­chain.

Dé­tails et ins­crip­tion : Joyce Ca­me­roun, 613-445-35240 ou Steve McFaul, 613-4454161.

—pho­to Ca­ro­line Pré­vost

Cur­ling is a sport that re­mains mi­sun­ders­tood for ma­ny. We of­ten do not un­ders­tand any­thing about this Olym­pic dis­ci­pline! To re­me­dy this si­tua­tion, the Rus­sell Cur­ling Club has ope­ned its doors to un­ders­tand the fun­da­men­tals of the game.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.