UNE EX­PÉ­RIENCE HORS DE CE MONDE BIEN­TÔT À EMBRUN !

Le Reflet (The News) - - FRONT PAGE - CA­RO­LINE PRÉ­VOST ca­ro­line.pre­vost@eap.on.ca

À Embrun, les gens pour­ront vivre une ex­pé­rience hors de ce monde…

En ef­fet, le clairvoyant et mé­dium Marc Jade se­ra de pas­sage dans son vil­lage na­tal le 6 avril pro­chain. Dans un spec­tacle qu’il li­vre­ra au Centre ré­créa­tif d’Embrun, il fe­ra pro­fi­ter de ses dons tout en don­nant des fris­sons aux quelques cen­taines de per­sonnes qui s’y dé­pla­ce­ront.

L’homme de 36 ans est bien heu­reux d’of­frir cette pré­sen­ta­tion spé­ciale à Embrun. Il en est par­ti­cu­liè­re­ment fier étant don­né que la moi­tié des pro­fits se­ront re­mis au pro­gramme C’est ta com­mu­nau­té (CTC)-Valoris.

« Ce qui est le fun, c’est que j’ai tou­jours vou­lu faire quelque chose pour ma ré­gion. Cin­quante pour cent des billets ven­dus se­ront re­mis au pro­gramme C’est ta com­mu­nau­té, de Valoris, pour ai­der les jeunes de 11 à 17 ans. Et c’est un pro­gramme au­quel j’au­rais vou­lu avoir ac­cès à cet âge-là, parce que ce n’était pas fa­cile », a ex­pli­qué M. Jade lors d’une en­tre­vue avec notre jour­nal.

Ce der­nier vit avec ses dons de mé­dium et de clairvoyant de­puis tou­jours. « J’avais 5 ou 6 ans et je don­nais les di­rec­tions en voi­ture à ma mère. Je n’étais même pas en­core as­sez haut pour voir où on s’en al­lait et je di­sais ‘ma­man, tu as man­qué ta sor­tie. Il faut vi­rer de bord.’ »

Mais l’école se­con­daire n’a pas été une étape fa­cile pour Marc Jade, qui avait de la dif­fi­cul­té à se com­prendre et à s’ac­cep­ter. « Dans ce temps-là, je ne com­pre­nais pas. Et quand j’ai eu 15-16 ans, là, c’était la grosse dé­pres­sion… Je ne vou­lais plus vivre. J’avais peur de faire rire de moi. Tu sais que tu es gai, mais tu es dans le pla­card. Tu vois des morts par­tout. Tu peux re­gar­der l’en­sei­gnante et pré­dire qu’elle va se sé­pa­rer de son ma­ri. Mais per­sonne ne doit le sa­voir. Ce n’était pas évident, sur­tout dans un pe­tit vil­lage comme Embrun où tu dis ‘bouh’ et tout le monde l’en­tend. »

C’est à l’âge de 17 ans que Marc Jade a ap­pris à ac­cep­ter le fait qu’il avait de tels dons. Pour la pre­mière fois, il a l’oc­ca­sion de tes­ter ses dons sur une par­faite in­con­nue.

« J’avais 17 ans. J’ai eu l’oc­ca­sion de ren­con­trer une étran­gère et de la lire (…) C’est à ce mo­ment que je me suis dit ‘O.K., je n’au­rais ja­mais pu sa­voir ces choses-là’… Ça m’a confir­mé que pen­dant toutes ces an­nées, je n’étais pas fou ! Ça m’a don­né un élan de confiance (…) J’ai com­pris que ce n’était pas dans ma tête. Et ce­la a fait boule de neige. »

Il a donc com­men­cé à of­frir des séances pri­vées jusqu’à la fin de ses études se­con­daires. Après avoir ob­te­nu son di­plôme, il a vou­lu s’éloi­gner d’Embrun pour ex­pé­ri­men­ter autre chose. Il a choi­si d’al­ler vivre à To­ron­to, où il a oeu­vré dans le do­maine du man­ne­qui­nat. Après quatre ans, il a sen­ti le be­soin de re­ve­nir dans sa ré­gion.

À son re­tour, il a dû se faire connaître pour re­com­men­cer à don­ner des séances pri­vées. « J’ai alors im­pri­mé 400 dé­pliants jaunes, que j’ai dis­tri­bués de porte-à-porte. J’ai com­men­cé au bas de l’échelle et les séances étaient ici, dans la cave (chez ses pa­rents). »

Au­jourd’hui, les gens at­tendent jusqu’à deux ans pour ob­te­nir un en­tre­tien de 30 mi­nutes avec Marc Jade.

Marc Jade a deux types de dons. Il est clairvoyant, c’est-à-dire qu’il a la ca­pa­ci­té de lire le pré­sent et le fu­tur des gens. Il va pou­voir, par exemple, pré­voir des em­plois ou en­core ai­der une per­sonne qui a de la dif­fi­cul­té à tom­ber en­ceinte…

Il est éga­le­ment mé­dium, c’est-à-dire qu’il com­mu­nique avec les es­prits. C’est ce qu’il fe­ra lors de sa pré­sen­ta­tion spé­ciale à Embrun.

« Je vais être là pour com­mu­ni­quer avec les es­prits, a-t-il ex­pli­qué. Donc, je vais com­mu­ni­quer de­vant la foule avec n’im­porte quel es­prit qui vient à moi. Il va y avoir une bonne in­ter­ac­tion. »

Mais com­ment fait-il pour com­mu­ni­quer avec les per­sonnes dé­cé­dées ? Peut-il les voir ?

« Je com­mu­nique avec deux dif­fé­rentes di­men­sions spi­ri­tuelles. Nor­ma­le­ment, quand quel­qu’un meurt, il est dans la pre­mière di­men­sion. Il est proche de la fa­mille. Il voit ses fu­né­railles… S’il ac­cepte son dé­cès, il tra­verse la fa­meuse lu­mière blanche. Et ça, c’est consi­dé­ré la deuxième di­men­sion. Alors ceux qui sont dans la pre­mière di­men­sion, mon âme peut voir leur image et je peux les en­tendre. Une fois qu’ils tra­versent dans la deuxième di­men­sion, je ne les vois plus, mais je peux en­core les en­tendre », a-t-il ex­pli­qué.

Marc Jade n’a pas la pré­ten­tion de vou­loir faire croire à tous les scep­tiques de ce monde que ses dons sont bel et bien réels. « Moi, je suis mes­sa­ger spi­ri­tuel. Je suis ve­nu au monde avec la pos­si­bi­li­té d’avoir une corde d’ex­ten­sion entre les vi­vants et les morts. Donc, je trans­mets ce que je re­çois, that’s it. Quand je fais une séance, mon but n’est pas de faire à croire. Moi je vais par­ler de ce que je re­çois et après, tu fais ce que tu veux avec ça… Je ne me sens pas of­fen­sé de ce que les gens peuvent dire. »

Ce ne sont pas toutes les per­sonnes qui as­sis­te­ront au spec­tacle de Marc Jade, le 6 avril, qui re­ce­vront un mes­sage d’un proche dé­cé­dé. Il a ex­pli­qué que les es­prits peuvent être tout aus­si gê­nés que les vi­vants.

« Même si la per­sonne vi­vante prie sa mère de par­ler, 50 fois avant le spec­tacle, si sa mère ne veut pas par­ler, elle ne par­le­ra pas. »

Mais pour Marc Jade, le mes­sage le plus im­por­tant que re­tiennent les gens après un tel évè­ne­ment, qu’ils aient pu com­mu­ni­quer avec un proche ou non, c’est que « les per­sonnes spi­ri­tuelles sont en­core avec nous et elles sont pa­ral­lèles à nous. Elles ne sont pas dans les nuages. Elles sont ici même, avec nous ! Et les gens re­tournent à la mai­son en sa­chant que leurs proches sont en­core là. »

Les billets du spec­tacle sont en vente chez Valoris et au Mar­ché Bo­ni­choix d’Embrun. Pour plus d’in­for­ma­tion : Ca­role Pa­te­nau­deG­ra­na­ta, 1-800-675-6168, poste 4537, ou par cour­riel à cgra­na­ta@va­lo­ris­pr.ca.

—photo Ca­ro­line Pré­vost

Clairvoyant and me­dium Marc Jade will of­fer an out-of-this-world ex­pe­rience in his na­tive Embrun on April 6.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.