LA GAR­DE­RIE LES P’TITS COEURS À LI­MOGES AN­NONCE SA FER­ME­TURE

Le Reflet (The News) - - LA UNE - CA­RO­LINE PRÉ­VOST ca­ro­line.pre­vost@eap.on.ca

La Gar­de­rie les p’tits coeurs, si­tuée dans la Parc Ro­dolphe La­treille à Li­moges, fer­me­ra ses portes le 26 oc­tobre pro­chain.

« De­puis l’aug­men­ta­tion de notre loyer, la gar­de­rie se rend bien à l’évi­dence que notre ser­vice de garde ne se­ra plus viable fi­nan­ciè­re­ment dans quelques mois. » C’est un ex­trait de la lettre que la di­rec­tion de la gar­de­rie a re­mis aux pa­rents ain­si qu’aux em­ployés le 31 août der­nier.

On y in­dique que, de­puis l’achat du Pa­villon, où loge la gar­de­rie, par ses nou­veaux propriétaires, les frais de loyer sont pas­sés de 3 700 $ par mois à 6 215 $.

« On avait des en­tentes ver­bales avec le nou­veau pro­prié­taire pour mon­ter les frais du bail de 1000 $ avec un ra­jout d’un groupe pa­ra­sco­laire de 15 en­fants. La gar­de­rie était prête à as­su­mer cette hausse-là. Mais quand on a eu le bail, il y avait une hausse de plus de 2 500 $ par mois », a ex­pli­qué la di­rec­trice Ca­mille La­londe. Elle pour­suit: << La gar­de­rie est à but non lu­cra­tif, on ne fait pas de pro­fit alors, pour nous c’était très dif­fi­cile de pou­voir si­gner un bail avec une telle aug­men­ta­tion. Mais là, ce qui ar­rive c’est qu’on a dû si­gner le bail. »

Se­lon Mme La­londe, toutes les autres op­tions ont été ana­ly­sées avant d’en ar­ri­ver à une telle dé­ci­sion, « mais au­cune op­tion n'est réa­liste >>. Et de­puis, la gar­de­rie a per­du son con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion.

Se­lon la di­rec­trice de la Gar­de­rie les p’tits coeurs, cette an­nonce laisse plu­sieurs pa­rents in­quiets. « Les fa­milles sont mal prises. Il n’y a plus de place nulle part. Les pa­rents sont déses­pé­rés. Il y a un réel be­soin pour ce ser­vice à Li­moges », a-t-elle ex­pri­mé avec émo­tion.

Pour le conseiller du quar­tier 4 Fran­cis Brière, la si­tua­tion est bien dé­so­lante. « De notre pers­pec­tive, c’est très re­gret­table pour les fa­milles et on es­saie d’ai­der, de contac­ter quel­qu’un d’autre pour le faire ren­trer. »

M. Brière sou­tient éga­le­ment que, au mo­ment de la vente du Pa­villon, « les deux par­ties s’en­ten­daient très bien. Tout al­lait bien, les in­ten­tions étaient ex­trê­me­ment bonnes entre les deux alors nous, on se sen­tait à l’aise de vendre ».

L’une des condi­tions de la vente du Pa­villon était d’ailleurs que la dé­si­gna­tion de zo­nage de l’édi­fice reste pour une gar­de­rie. Donc, se­lon le rè­gle­ment ac­tuel, une gar­de­rie doit lo­ger dans l’édi­fice. Et le maire de la Mu­ni­ci­pa­lite de La Na­tion Fran­çois St-Amour se dit per­sua­dé qu’une gar­de­rie conti­nue­ra d’opé­rer au 45, rue des Bé­né­voles. « On es­saie de contac­ter d’autres gens d’af­faires qui sont dans le do­maine pour ve­nir à bout de rou­vrir un ser­vice là », a-t-il sou­te­nu.

Au mo­ment d’al­ler sous presse, les nou­veaux propriétaires n’avaient pas en­core don­né suite à notre de­mande d’en­tre­vue.

The day­care centre La Gar­de­rie les p’tits coeurs, lo­ca­ted in the Ro­dolphe La­treille Park in Li­moges, will close its doors Oc­to­ber 26. “Since the in­crease in our rent, the day­care is well aware that our child­care will no lon­ger be fi­nan­cial­ly viable in a few months.” This is an ex­cerpt from the let­ter that the day­care di­rec­tor gave to pa­rents and em­ployees Au­gust 31. It in­di­cates that, since the pur­chase of the Pa­vi­lion, where the day­care cen­ter is hou­sed, by its new ow­ners, the rent has in­crea­sed from $3700 per month to $6,215. The new ow­ners had not yet re­spon­ded to our interview re­quest at press time.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.