AF­FAIRES ET LOI­SIRS AU PRO­GRAMME À RUSSELL

Le Reflet (The News) - - ACTUALITÉS | NEWS - GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca

Da­van­tage de dé­ve­lop­pe­ment des af­faires et un com­plexe ré­créa­tif pour le can­ton de Russell ont do­mi­né le der­nier dé­bat de tous les can­di­dats avant les élec­tions mu­ni­ci­pales du 22 oc­tobre. Une foule d'au moins 200 per­sonnes a pris place au Centre com­mu­nau­taire d'Embrun le mer­cre­di soir 10 oc­tobre, pour le deuxième et der­nier dé­bat de tous les can­di­dats avant les élec­tions mu­ni­ci­pales du can­ton de Russell. Les trois can­di­dats à la mai­rie étaient pré­sents au dé­part. mais Shawn McNal­ly a dû par­tir après le dis­cours d'ou­ver­ture. Il s'est ex­cu­sé en ex­pli­quant qu'il de­vait s'oc­cu­per d'une ur­gence fa­mi­liale.

« Je veux at­ti­rer plus d'en­tre­prises dans le can­ton. a dé­cla­ré M. McNal­ly dans son dis­cours d'in­tro­duc­tion. Alors nous pou­vons nous per­mettre les ser­vices. » Le maire Pierre Le­roux et Charles Arms-trong. l'un des autres can­di­dats au poste. ont éga­le­ment sou­li­gné le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique conti­nu dans le can­ton de Russell.

« Nous de­vons ré­duire la pa­pe­ras­se­rie. a dé­cla­ré Ri­chard Re­naud, can­di­dat au poste de conseiller mu­ni­ci­pal, fai­sant va­loir que la mu­ni­ci­pa­li­té de­vait adop­ter une at­ti­tude ou­verte aux af­faires » à l'égard des inves-tis­seurs ex­té­rieurs.

« Je veux du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, mais avec in­té­gri­té. a dé­cla­ré Cin­dy Sau-cier, l'une des trois conseillers en poste qui cherche à se faire ré­élire. Je de­mande aus­si à cha­cun d'entre vous : Sou­te­nez-vous nos en­tre­prises lo­cales ?

Agi­ta­tion au­tour du com­plexe ré­créa­tif

Les loi­sirs com­mu­nau­taires ont sus­ci­té des com­men­taires entre cer­tains can­di­dats aux sièges de conseillers mu­ni­ci­paux. Le ti­tu­laire Ja­mie Lau­rin a dé­cla­ré que le can­ton doit com­men­cer à construire une ins­tal­la­tion ré­créa­tive et spor­tive po­ly­va­lente comme celles d'autres mu­ni­ci­pa­li­tés.

« Nous ne pou­vons pas conti­nuer à construire des ins­tal­la­tions au­to­nomes qui né­ces­sitent du per­son­nel et un en­tre­tien dis­tincts » , a-t-il dit, no­tant qu'il a fait pres­sion en fa­vur d'un com­plexe ré­créa­tif de­puis 2008, au cours de son pre­mier man­dat au sein du con­seil.

« Vous avez eu 12 ans pour faire quelque chose à ce su­jet » a cri­ti­qué M. Re­naud. An­dré Bris­son. conseiller sor­tant, a men­tion­né que le co­mi­té consul­ta­tif des loi­sirs a par­ti­ci­pé à l'exa­men préa­lable de la pla­ni­fi­ca­tion des tra­vaux sur la ques­tion. « il s'agit d'un pro­jet d'une va­leur de 20 ou 30 mil­lions de dol­lars, a dit M. Bris­son. C'est quelque chose qu'on doit prendre le temps de faire. » D'autres can­di­dats conseillers comme Rick '<ar­gus. Ni­co­las Daoust, Mile Tar­nows­ki et Isa­belle St-Amour ont éga­le­ment dit qu'un com­plexe ré­créa­tif est un pro­jet d' im­por­tance qui exige une pla­ni­fi­ca­tion mi­nu­tieuse. Cin­dy Sau­cier. conseillère mu­ni­ci­pale sor­tante. in­di­qué que la ré­ha­bi­li­ta­tion des deu>I ré­nas exis­tants était la plus Im­por­tantE orior ité pour le can­ton. sui­vie en deuxie­nu lieu par un com­plexe ré­créa­tif et/ou une! pis­cine in­té­rieure

—pho­to Gregg Chamberlain

Pat Cal­la­han (top), one of the co-mo­de­ra­tors for the Oc­to­ber 10 all­can­di­dates de­bate, ex­plains the pro­ce­dure for the eve­ning’s event. Mayoral candidates Charles Arm­strong (left), Pierre Le­roux, and Shawn McNal­ly await their turns at the mi­cro­phone.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.