Sta­tu quo pour la tour de 18 étages dans Li­moi­lou

Le Soleil - - ACTUALITÉS - CÉ­LINE FABRIÈS cfa­bries@le­so­leil.com

Con­trai­re­ment à ce qu’a pu avan­cer le col­lec­tif ci­toyen Ac­tion Li­moi­lou sur sa page Fa­ce­book, ACERO Groupe im­mo­bi­lier n’aban­donne pas pour l’ins­tant le pro­jet d’une tour de 18 étages dans Li­moi­lou.

En en­tre­vue té­lé­pho­nique, Be­noît Ray­mond, le pré­sident d’ACERO, s’est dit sur­pris de la nou­velle. «On n’aban­donne rien du tout pour l’ins­tant. C’est le sta­tu quo. La seule chose qui bloque notre pro­jet, c’est le tram­way. Il va pas­ser sur la 1re Ave­nue et il y a en­core des choix de la Ville sur des em­prises de ter­rains, et, nous, on ne peut pas des­si­ner de pro­jet sans sa­voir si la Ville va prendre un mètre sur notre ter­rain ou pas», a-t-il ex­pli­qué.

ACERO a ren­con­tré les ci­toyens le 13 juin à la suite du dé­pôt d’une pé­ti­tion de 1400 noms au conseil de ville du 22 mai. Se­lon Ac­tion Li­moi­lou, ACERO leur a confir­mé «qu’ils aban­don­naient dé­fi­ni­ti­ve­ment le pro­jet de tour. Les pro­mo­teurs ont dit avoir été sur­pris que la pre­mière mou­ture du pro­jet connaisse une si vive op­po­si­tion, mais ils ont ex­pri­mé la vo­lon­té de pré­sen­ter un nou­veau con­cept res­pec­tant le zo­nage actuel de cinq étages», peut-on lire sur la page Fa­ce­book du col­lec­tif.

Be­noît Ray­mond a confir­mé avoir ren­con­tré les ci­toyens, mais pas d’avoir dit qu’il aban­don­nait la tour de 18 étages. «On a ren­con­tré les ci­toyens, on a une bonne dis­cus­sion, mais on a ni in­fir­mé ni confir­mé quoi que ce soit. Ils nous ont ex­pli­qué leurs craintes, et, nous, pour­quoi on vou­lait faire ça», a men­tion­né Be­noît Ray­mond. «On va tou­jours faire un pro­jet à cet en­droit-là, on pense que c’est un site ex­cep­tion­nel qui mé­rite d’avoir un pro­jet in­té­res­sant pour le quar­tier », a-t-il pour­sui­vi.

Au mo­ment du dé­pôt de la pé­ti­tion, Ré­gis La­beaume avait dit qu’il com­pre­nait les in­quié­tudes des ci­toyens de Li­moi­lou, mais pour lui, il était temps d’avoir une vraie dis­cus­sion à l’échelle de la ville sur le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et la den­si­fi­ca­tion. «À un mo­ment don­né, il faut qu’on se fasse une idée comme ville, est-ce qu’on veut den­si­fier ou non? C’est sûr qu’on ne veut pas dé­na­tu­rer le quar­tier, mais je pense qu’à Qué­bec, on est vrai­ment ren­du au mo­ment où ça nous prend une sé­rieuse dis­cus­sion sur le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et sur la den­si­fi­ca­tion», avait-il af­fir­mé lors du point de presse d’avant conseil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.