Beck et Woah!

Le Soleil - - OPINIONS -

Les langues ont de drôles de par­ti­cu­la­ri­tés si on les com­pare. L’une des plus sin­gu­lières concerne les ono­ma­to­pées. Un ca­nard fait «quack, quack» en an­glais mais «coin, coin» en fran­çais. Ain­si, on fait «woah» ou «wow» pour ex­pri­mer la sur­prise ou l’ad­mi­ra­tion en an­glais alors qu’on fait « Ah» ou «Oh» si­non «Oh la la» en fran­çais. Une autre par­ti­cu­la­ri­té concerne les Qué­bé­cois et les Qué­bé­coises qui sont bien gen­tils, mais qui ont, par in­sou­ciance ou né­gli­gence ou igno­rance, lais­sé les an­gli­cismes in­utiles conta­mi­ner leur langue usuelle. On di­ra com­mu­né­ment « Aouch!» au lieu de « Aie!» et «My god» au lieu de «Mon dieu!». Le croi­ra-t-on, leurs in­ter­jec­tions an­gli­ci­sées ap­pa­raissent même en pre­mière page de leur jour­nal comme c’est le cas dans Le So­leil ce ma­tin?

Gas­ton Ber­ge­ron, Qué­bec

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.