«CHAOS» ET MORTS À OT­TA­WA

Un ac­ci­dent d’au­to­bus fait trois morts et 23 blessés à Ot­ta­wa

Le Soleil - - LA UNE - JULIEN PAQUETTE jpa­[email protected]­droit.com

C’est une «scène très chao­tique» qui at­ten­dait les ser­vices d’ur­gence aux abords du Tran­sit­way, lors du re­tour à la mai­son ven­dre­di. Un au­to­bus à deux étages, en route vers Ka­na­ta, est en­tré en col­li­sion avec l’abri de la sta­tion West­bo­ro fai­sait trois morts et 23 autres blessés.

D’un ton so­len­nel, le maire d’Ot­ta­wa, Jim Wat­son, a confir­mé le nombre de dé­cès en dé­but de soi­rée. Plus tard, le chef des pa­ra­mé­dics d’Ot­ta­wa, Miles Cas­si­dy, a in­di­qué que 25 per­sonnes ont été trans­por­tées vers l’un des hô­pi­taux d’Ot­ta­wa. Du nombre, 14 se trou­vaient dans un état cri­tique et 11 étaient dans un état grave. Une per­sonne a donc été dé­cla­rée morte sur les lieux de l’ac­ci­dent.

Deux des morts se trou­vaient à l’in­té­rieur de l’au­to­bus et le troi­sième se trou­vait sur la pla­te­forme de la sta­tion West­bo­ro.

On ne connaît pas en­core la cause de l’ac­ci­dent, mais l’im­pact a été vi­si­ble­ment violent. La fa­çade droite du deuxième étage de l’au­to­bus a été en grande par­tie ar­ra­chée par l’im­pact avec l’abri de la sta­tion West­bo­ro, comme le confirme le chef du Ser­vice de po­lice d’Ot­ta­wa (SPO), Charles Bor­de­leau.

« La ma­jo­ri­té des bles­sures sé­rieuses se sont pro­duites sur le cô­té droit du deuxième étage de l’au­to­bus. [...] Comme vous pou­vez l’ima­gi­ner, c’est une scène très chao­tique » , a sou­li­gné M. Bor­de­leau du­rant une confé­rence de presse en mi­lieu de soi­rée, ven­dre­di.

LONGUE ENQUÊTE

Il faut s’at­tendre à ce que beau­coup de temps s’écoule avant que la lu­mière soit faite sur les cir­cons­tances exactes qui ont me­né à cette col­li­sion, se­lon le chef Bor­de­leau. L’uni­té des col­li­sions du SPO mène son enquête, tout comme les mi­nis­tères des Tran­sports des gou­ver­ne­ments on­ta­rien et fé­dé­ral.

« Ce se­ra une longue enquête. Nos agents vont tra­vailler sans ar­rêt pour do­cu­men­ter la scène. Des fer­me­tures de route se­ront en vi­gueur et nous de­man­dons aux gens d’évi­ter le sec­teur », ex­plique Charles Bor­de­leau.

La conduc­trice de l’au­to­bus a été ar­rê­tée sur places par des agents du SPO. Au­cune ac­cu­sa­tion n’a été por­tée contre elle jus­qu’à main­te­nant. Elle de­vait être in­ter­ro­gée au poste de po­lice.

«Les évé­ne­ments sur la scène ont por­té à ce que nos agents soient obli­gés d’ar­rê­ter la chauf­feuse de l’au­to­bus et la trans­por­ter au poste de po­lice», a dé­cla­ré le chef Bor­de­leau.

«Je ne vais pas com­men­ter sur la chauf­feuse parce qu’une enquête est en cours. Comme le chef Bor­de­leau l’a in­di­qué, elle a été ar­rê­tée et nous fe­rons tout ce que la po­lice nous de­mande de faire. Nous four­ni­rons des mises à jour dès que pos­sible», a quant à lui in­di­qué le di­rec­teur gé­né­ral d’OC Trans­po, John Man­co­ni.

CONDOLÉANCES

Jim Wat­son a an­non­cé en mi­lieu de soi­rée que les dra­peaux des édi­fices mu­ni­ci­paux d’Ot­ta­wa ont été mis en berne, pour sou­li­gner la perte des vic­times de cette tra­gé­die.

« Nous sa­vons qu’il s’agit de mo­ments ex­trê­me­ment dif­fi­ciles et tristes pour tous ceux qui sont tou­chés par cette tra­gé­die. J’ai donc de­man­dé à notre per­son­nel de mettre toutes les res­sources dis­po­nibles à la dis­po­si­tion des blessés et des fa­milles des per­sonnes af­fec­tées», ajoute le maire Wat­son.

D’autres fi­gures pu­bliques ont of­fert leurs condoléances aux vic­times, in­cluant les pre­miers mi­nistres de l’On­ta­rio et du Ca­na­da, Doug Ford et Jus­tin Tru­deau, ain­si que le maire de Gatineau, Maxime Ped­neaud-Jo­bin.

« Je tiens à re­mer­cier pour leurs ef­forts hé­roïques les pre­miers in­ter­ve­nants, le per­son­nel in­fir­mier et les mé­de­cins des ser­vices d’ur­gence ain­si que tous ceux et celles qui ont ré­pon­du à l’ap­pel au­jourd’hui. Vous avez dé­mon­tré, une fois de plus, que notre pro­vince dis­pose des tra­vailleurs de pre­mière ligne les plus dé­voués, qui se dé­dient jour après jour à sau­ver des vies, a dé­cla­ré M. Ford dans un com­mu­ni­qué. Aux ha­bi­tants d’Ot­ta­wa, sa­chez que toute la po­pu­la­tion de l’On­ta­rio s’unit à vous ce soir. Nous par­ta­geons votre peine et nous sommes à vos cô­tés.»

Un centre d’aide aux proches des vic­times a été éta­bli au Centre des aî­nés Chur­chill (345, che­min Rich­mond). On y ac­cueille les ré­si­dents qui cherchent de l’in­for­ma­tion à pro­pos de proches im­pli­qués dans la col­li­sion.

La Croix- Rouge a mis en place une ligne té­lé­pho­nique pour les per­sonnes à la re­cherche d’in­for­ma­tion concer­nant un proche qui au­rait pu être vic­time de cette col­li­sion. Vous pou­vez joindre le 1-855-797-8875 si vous cher­chez quel­qu’un.

— PHOTO LE DROIT, MARTIN ROY

Un au­to­bus à deux étages, en route vers Ka­na­ta, est en­tré en col­li­sion avec l’abri de la sta­tion West­bo­ro. La fa­çade droite du deuxième étage de l’au­to­bus a été en grande par­tie ar­ra­chée par l’im­pact.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.