Plai­doyer de la der­nière chance pour The­re­sa May

Le Soleil - - LE MONDE - MAR­TINE PAUWELS

LONDRES — The­re­sa May va une nou­velle fois pres­ser les dé­pu­tés lun­di d’ap­prou­ver son ac­cord de Brexit très lar­ge­ment conspué, sous peine de plon­ger le Royau­meU­ni dans une si­tua­tion «ca­tas­tro­phique», dans un plai­doyer de la der­nière chance à la veille d’un vote cru­cial au Par­le­ment.

Un re­jet mar­di de cet ac­cord lon­gue­ment et dif­fi­ci­le­ment né­go­cié avec l’UE, mais vi­li­pen­dé tant par les par­ti­sans de la sor­tie du Royaume- Uni de l’ UE que par les eu­ro­philes, risque de com­pro­mettre le Brexit et de sa­per la dé­mo­cra­tie, se­lon la pre­mière mi­nistre bri­tan­nique.

Dans un dis­cours qu’elle fe­ra dans une usine du bas­tion proB­rexit de Stoke-on-Trent (centre de l’An­gle­terre), elle va en­joindre les dé­pu­tés de ne pas dé­ce­voir les élec­teurs ayant vo­té pour le re­trait au ré­fé­ren­dum de 2016.

« Nous avons tous le de­voir de mettre en oeuvre le ré­sul­tat du ré­fé­ren­dum», pré­vien­dra-t-elle, se­lon des ex­traits dif­fu­sés à l’avance par ses ser­vices. Si­non, « ce­la cau­se­rait un pré­ju­dice ca­tas­tro­phique à la confiance du peuple dans le pro­ces­sus dé­mo­cra­tique et dans ses res­pon­sables po­li­tiques».

QUIT­TER SANS AC­CORD

Si l’ac­cord est ef­fec­ti­ve­ment re­ca­lé, le Royaume-Uni risque de quit­ter l’UE sans ac­cord le 29 mars, un scé­na­rio re­dou­té par les mi­lieux éco­no­miques, ou plus pro­ba­ble­ment de ne pas quit­ter du tout le bloc eu­ro­péen, se­lon Mme May.

«Comme nous l’avons vu au cours des der­nières se­maines, cer­tains à West­mins­ter [au Par­le­ment bri­tan­nique] sou­hai­te­raient re­por­ter ou même stop­per le Brexit et ils uti­li­se­ront tous les moyens pos­sibles pour y par­ve­nir », ob­ser­ve­ra-t-elle.

« Qu’en se­rait- i l si nous nous trou­vions dans une si­tua­tion où le Par­le­ment ten­tait de faire sor­tir le Royaume-Uni de l’UE en dé­pit d’un vote pour le main­tien?» doi­telle ajou­ter.

Di­manche dans le ta­bloïd Sun­day Ex­press, la di­ri­geante conser­va­trice a dé­jà ex­hor­té les dé­pu­tés à «faire ce qui est juste pour notre pays».

MO­TION DE CEN­SURE

Vou­lant ca­pi­ta­li­ser sur le chaos am­biant, le chef de l’op­po­si­tion tra­vailliste, Je­re­my Cor­byn, a une nou­velle fois ap­pe­lé di­manche à des élec­tions an­ti­ci­pées en cas de re­jet de l’ac­cord, as­su­rant que sa for­ma­tion dé­po­se­rait «bien­tôt » une mo­tion de cen­sure.

Se­lon The Ob­ser­ver, les dé­pu­tés tra­vaillistes ont été in­for­més que celle-ci pour­rait être dé­po­sée «dans les heures» sui­vant un éven­tuel blo­cage du texte.

Si le La­bour ac­cé­dait au pou­voir, le Brexit pour­rait être re­tar­dé le temps de né­go­cier un nou­vel ac­cord avec Bruxelles, a re­con­nu M. Cor­byn sur la BBC.

De­vant l’hos­ti­li­té des dé­pu­tés, The­re­sa May a cher­ché au­près de ses par­te­naires eu­ro­péens des «as­su­rances» sus­cep­tibles de les convaincre, no­tam­ment sur le ca­rac­tère pro­vi­soire du backs­top ir­lan­dais. Cette op­tion de der­nier re­cours, dé­criée par les Brexi­ters, doit évi­ter le ré­ta­blis­se­ment d’une fron­tière phy­sique entre l’Ir­lande et la pro­vince bri­tan­nique d’Ir­lande du Nord si au­cune so­lu­tion al­ter­na­tive n’était trou­vée à l’is­sue d’une pé­riode de tran­si­tion.

Ces as­su­rances se­ront ob­te­nues « peu avant le vote», a as­su­ré une porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, lais­sant en­tendre qu’elles se­raient pré­sen­tées lun­di.

Le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne Jean-Claude Jun­cker a aus­si es­ti­mé ven­dre­di que «tous les ef­forts» de­vaient être faits pour évi­ter la «ca­tas­trophe» d’une sor­tie sans ac­cord.

— PHO­TO AFP, DA­NIEL LEAL- OLIVAS

La pre­mière mi­nistre bri­tan­nique The­re­sa May pro­non­ce­ra un dis­cours dans une usine d’un bas­tion pro- Brexit du centre de l’An­gle­terre, lun­di, pour convaincre les dé­pu­tés de ne pas dé­ce­voir les élec­teurs ayant vo­té pour le re­trait au ré­fé­ren­dum de 2016.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.