Les aî­nés, un mar­ché de choix pour la tech­no

Le Soleil - - AFFAIRES - JU­LIE CHARPENTRAT Agence France-Presse

Ap­pa­reils d’au­di­tion, bra­ce­lets qui me­surent les bat­te­ments car­diaques, dis­po­si­tifs an­ti- chute, consul­ta­tions mé­di­cales vi rtuelles, pi­lu­lier con­nec­té... Le CES four­mille d’in­ven­tions des­ti­nées aux per­sonnes âgées pour l es ai­der à res­ter au­to­nomes le plus long­temps pos­sible : le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion offre un mar­ché gi­gan­tesque au sec­teur tech­no­lo­gique.

La pla­te­forme de réa­li­té vir­tuelle Al­cove VR tes­tée par Ro­zanne Hird peut contrô­ler plu­sieurs casques, donc «tout un groupe de gens peut voir les py­ra­mides et in­ter­agir et ne pas être iso­lés», pour­suit, tout sou­rire, la sexa­gé­naire, qui en­seigne l’in­for­ma­tique aux aî­nés en Ari­zo­na de­puis 26 ans.

Ce­la « per­met de lut­ter contre l’iso­le­ment so­cial» qui touche fré­quem­ment les per­sonnes âgées, confirme Ni­gel Smith, en charge de l’In­no­va­tion Labs au sein de l’As­so­cia­tion amé­ri­caine des re­trai­tés AARP (38 mil­lions de membres), ve­nue pré­sen­ter au CES des pro­duits de haute tech­no­lo­gie dé­diés aux aî­nés, dont Al­cove VR.

«N’AYEZ PAS PEUR !»

« Les chan­ge­ments dé­mo­gra­phiques sont énormes et s’ac­cé­lèrent : chaque jour, plus de 10 000 per­sonnes at­teignent l’âge de 65 ans» aux États-Unis, dit Ni­gel Smith, no­tant tous les « dé­fis et op­por­tu­ni­tés» que ce­la en­traîne.

« L’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, les ob­jets connec­tés ont une uti­li­té très concrète» as­sure-t-il.

L’In­no­va­tion Labs a aus­si in­ves­ti dans Pillo, un pi­lu­lier in­tel­ligent aux yeux ronds qui dé­livre à heure fixe, dans un pe­tit pot, les mé­di­ca­ments à prendre, entre autres fonc­tion­na­li­tés.

Mu­ni d’une ca­mé­ra à re­con­nais­sance fa­ciale, il iden­ti­fie le pa­tient et peut en­voyer une alerte sur le té­lé­phone de ses proches s’il dé­tecte un pro­blème, ex­plique Paige Bae­der, de la jeune en­tre­prise Pillo Health, qui dit avoir écou­lé 2500 ap­pa­reils en quelques se­maines.

Entre 2000 et 2050, la pro­por­tion de la po­pu­la­tion mon­diale de plus de 60 ans se­ra pas­sée d’en­vi­ron 11 % à 22 %, soit de 605 mil­lions à deux mil­liards de per­sonnes, se­lon l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la San­té (OMS). Quant aux 80 ans ou plus, ils de­vraient presque qua­dru­pler pour at­teindre 395 mil­lions en 2050, tou­jours se­lon l’OMS.

Le mar­ché des aî­nés, sur­nom­mé « sil­ver éco­no­mie » , est pro­mis à une crois­sance ex­po­nen­tielle.

LA CHAUS­SURE AN­TI- CHUTE

Le Fran­çais E-vone pré­sente au CES «la pre­mière chaus­sure connec­tée à dé­tec­tion de chute» qui «alerte au­to­ma­ti­que­ment sa fa­mille, ses ai­dants, pour pou­voir ve­nir cher­cher le plus ra­pi­de­ment pos­sible» la per­sonne grâce à un sys­tème d’alerte lo­ca­li­sé par GPS, ex­plique Franck Ché­rel, pré­sident d’E-vone, qui ap­par­tient au groupe Eram.

Une fois l’alerte don­née, la chaus­sure vibre pour in­for­mer que l’usa­ger est tom­bé au sol.

« À l’in­té­rieur, il y a des cap­teurs qui vont mo­ni­to­rer en per­ma­nence l’ac­ti­vi­té de la per­sonne et l’al­go­rithme est ca­pable de dé­tec­ter s’il y a quelque chose d’anor­mal» grâce à l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle qui peut iden­ti­fier une ac­cé­lé­ra­tion ou une ro­ta­tion in­ha­bi­tuelle, pour­suit M. Ché­rel, qui pro­pose pan­toufles, es­pa­drilles et chaus­sures de ville.

Quant àl’ amé­ri­cain In Con­trolMe­di cal, son ap­pa­reil de mus­cu­la­tion lo­ca­li­sée doit «gué­rir l’in­con­ti­nence uri­naire et fé­cale en ren­for­çant le plan­cher pel­vien et en apai­sant le muscle dé­tru­sor », si­tué sur la pa­roi de la ves­sie.

Mais les ou­tils tech­no­lo­giques des­ti­nés à cette po­pu­la­tion se heurtent à cer­tains obs­tacles, comme le coût.

S’il faut comp­ter par exemple 500 $ et un abon­ne­ment de 40 $ par mois pour le Pill o, Ni­gel Smith de l’AARP pense néan­moins que l e sou­ci du coût de la tech­no­lo­gie va « se ré­soudre de lui- même » à me­sure que les gens l’adop­te­ront, le mar­ché de masse per­met­tant à l’in­dus­trie de ré­duire ses prix.

Quant à la mé­fiance des plus âgés en­vers la tech­no­lo­gie, il sou­ligne qu’elle est moins grande qu’on ne le pense. « Le taux d’adop­tion de la tech­no­lo­gie chez les plus de 50 ans, par exemple concer­nant les ta­blettes, est meilleur que ce qu’on pen­sait. Donc nous avons l’es­poir que tous les nou­veaux ob­jets, qui les per­turbent un peu, se­ront eux aus­si adop­tés», as­sure-t-il, ajou­tant que les plus jeunes peuvent ai­der leurs grands-pa­rents à se fa­mi­lia­ri­ser avec la tech­no­lo­gie.

Aux aî­nés à qui elle en­seigne l’ i nfor­ma­tique, Ro­zanne Hird conseille : « N’ayez pas peur, ne soyez pas i nti­mi­dés! Voyez ça comme de nou­veaux jouets!».

— PHO­TOS AFP, RO­BYN BECK

LAS VE­GAS — Ro­zanne Hird, 67 ans, est em­bal­lée par le casque de réa­li­té vir­tuelle qu’elle vient de tes­ter dans les al­lées du Con­su­mer Elec­tro­nics Show (CES) de Las Ve­gas: «C’est gé­nial, j’ai vu l’opé­ra de Syd­ney et les py­ra­mides d’Égypte!» Plu­sieurs in­ven­tions, comme le Wa­la­bot Au­to­ma­tic Fall De­tec­tion De­vice For Se­niors, qui per­met de dé­tec­ter les chutes chez les aî­nés, étaient pré­sen­tées pen­dant le CES de Las Ve­gas.

In­no­va­tion Labs a créé Pillo, un pi­lu­lier in­tel­ligent aux yeux ronds qui dé­livre à heure fixe, dans un pe­tit pot, les mé­di­ca­ments à prendre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.