Se­maine his­to­rique pour Ba­got­ville

Les di­ri­geants du G7 dé­barquent chez- nous

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE -

La BFC Ba­got­ville a vé­cu au cours des der­nières se­maines des mo­ments qui mar­que­ront cer­tai­ne­ment son histoire. En ef­fet, le Som­met du G7 qui s’est te­nu dans Char­le­voix au­ra gé­né­ré beau­coup d’ac­ti­vi­té sur la Base mi­li­taire en ce dé­but du mois de juin.

Bien que la contri­bu­tion des Forces ar­mées ca­na­diennes ( FAC) se concen­trait dans le do­maine de la sé­cu­ri­té, une grande va­rié­té de ca­pa­ci­tés mi­li­taires, dont plu­sieurs de l’Avia­tion royale ca­na­dienne, ont été dé­ployées avant et pen­dant le Som­met afin d’as­su­rer le suc­cès de l’événement. C’est plus de 2 000 mi­li­tai- res qui ont été im­pli­qués di­rec­te­ment dans l’or­ga­ni­sa­tion. Outre les avions ba­sés di­rec­te­ment à Ba­got­ville et les Grif­fons du 439, des Her­cules CC- 130, un Cor­mo­rant, des Grif­fons et des Chi­nook étaient aus­si em­ployés à par­tir d’autres lieux. Ces der­niers ont ac­com­pli un pont aé­rien entre St- Iré­née dans Char­le­voix et la Base de Ba­got­ville. Ils ont trans­por­té les di­gni­taires qui par­ti­ci­paient au Som­met. De son cô­té, la 2e Es­cadre s’est dé­ployée à l’aé­ro­port de St- Iré­née avant et pen­dant le Som­met ( voir autre texte en page 5). Que ce soit par la pré­sence du Groupe ba­taillon ter­ri­to­rial, une in­tense pré­sence po­li­cière ou en­core par le nombre de contrac­teurs et d’em­ployés fé­dé­raux que nous au­rons cô­toyés pen­dant le som­met, ou en­core par les aé­ro­nefs de taille im­po­sante qui se se­ront po­sés pour trans­por­ter les di­gni­taires et leur équipe vers leur des­ti­na­tion fi­nale, La Mal­baie, la BFC Ba­got­ville a été fort oc­cu­pée.

Le tra­fic, la cir­cu­la­tion et les sta­tion­ne­ments ont été for­te­ment mo­di­fiés du 4 au 10 juin 2018.

Un grand ef­fort de sé­cu­ri­té a été dé­ployé sur la Base de Ba­got­ville. Des po­li­ciers mi­li­taires de l’ex­té­rieur et des mi­li­taires de la ré­serve de l’Ar­mée ca­na­dienne se sont aus­si ins­tal­lés plu­sieurs jours sur la Base. Ils étaient res­pon­sables de la sé­cu­ri­té in­terne de la Base et des fouilles du per­son­nel.

Comme d’ha­bi­tude, les CF- 18 ont été en alerte afin d’as­su­rer la sou­ve­rai­ne­té et la sé­cu­ri­té de l’es­pace aé­rien. L’in­ten­si­té de leur pré­sence a été re­haus­sée pour la du­rée du Som­met.

Mis­sion ac­com­plie

L’Avia­tion royale ca­na­dienne et le per­son­nel de Ba­got­ville ont four­ni des ca­pa­ci­tés mi­li­taires uniques à l’équipe de sé­cu­ri­té du Som­met du G7.

Des mi­li­taires de Ba­got­ville étaient dans les airs, dans Char­le­voix et le Bas- StLaurent, mais aus­si ac­tifs sur la Base de Ba­got­ville afin d’of­frir le meilleur de leur équipe et tous s’en­tendent pour dire qu’ils ont ac­com­pli leur mis­sion avec brio.

PHO­TO : IMA­GE­RIE CPL DUCHESNE- BEAU­LIEU

L’avion du pré­sident amé­ri­cain, Air Force One, s’est po­sé à Ba­got­ville en fin de ma­ti­née le 8 juin. On le voit ici en ap­proche fi­nale der­rières les ap­pa­reils des dé­lé­ga­tions ja­po­naise et al­le­mande.

PHO­TO : IMA­GE­RIE CPL DUCHESNE- BEAU­LIEU

Une cé­ré­mo­nie unique s’est dé­rou­lée le 3 juin à Ba­got­ville, alors que le com­man­dant de la BFC Ba­got­ville, le co­lo­nel William Ra­diff, s’est vu re­mettre le com­man­de­ment du Groupe bri­gade ter­ri­to­rial jus­qu’à la fin du Som­met du G7. Une cen­taine de membres de l’Ar­mée ca­na­dienne est ain­si pas­sée sous son com­man­de­ment.

Les CF- 18 de la BFC Ba­got­ville ont été for­te­ment sol­li­ci­tés lors du Som­met. Tout en pour­sui­vant la mis­sion de sur­veillance NORAD, les chas­seurs ont ap­por­té un sou­tien à la sé­cu­ri­té des di­gni­taires.

PHO­TO : IMA­GE­RIE SDT BISSONNETTE

Le pé­ri­mètre de la base était sous haute sur­veillance 24 heures sur 24 pen­dant toute la du­rée du som­met. La Po­lice mi­li­taire, la Sé­cu­ri­té pu­blique de Sa­gue­nay et les membres de la FASB ont tous col­la­bo­ré pour y ar­ri­ver.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.