Ou­ver­ture d’un bu­reau à Ba­got­ville

Le Vortex de Bagotville - - PROGRAMME PLEIN AIR -

À comp­ter du 18 juillet, les Ser­vices de ges­tion des conflits et des plaintes de Ba­got­ville ( SGCP) se­ront en place pour four­nir à la fois les mé­ca­nismes ain­si qu’une struc­ture pour ai­der les membres des FAC et la chaîne de com­man­de­ment à ré­soudre les conflits et à gé­rer les plaintes. Le SGCP de Ba­got­ville est l’un des 16 centres qui ouvrent leurs portes à tra­vers le Ca­na­da en 2018, dans le cadre du Pro­gramme de ges­tion in­té­grée des conflits et des plaintes ( GICP).

Le mo­ment idéal pour gé­rer un conflit ou une plainte est tôt, lo­ca­le­ment et in­for­mel­le­ment. La ges­tion ef­fi­cace des conflits et des plaintes contri­bue à un mi­lieu de tra­vail sain, à l’ef­fi­ca­ci­té opé­ra­tion­nelle et au re­cru­te­ment et à la ré­ten­tion. Toute l’équipe de la Dé­fense a le droit, et par­tage la res­pon­sa­bi­li­té de sou­te­nir, un lieu de tra­vail sans conflit in­ter­per­son- nel. La ges­tion des conflits et des plaintes est une res­pon­sa­bi­li­té du lea­der­ship, et la pres­ta­tion d’in­for­ma­tions pré­cises et en temps op­por­tun, ain­si que d’une aide à l’ac­cès aux struc­tures de re­cours en fait par­tie. Les agents SGCP sont spé­cia­le­ment for­més pour four­nir de l’in­for­ma­tion et des con­seils sur la pré­ven­tion et le rè­gle­ment du har­cè­le­ment, les plaintes re­la­tives aux droits de la per­sonne, les griefs, les plaintes pour vio­lence au tra­vail et le MARC. Les agents SGCP agissent en tant que tierces par­ties im­par­tiales, qui aident les membres à com­prendre la na­ture de leur pro­blème et à choi­sir la struc­ture de re­cours ap­pro­priée pour y re­mé­dier dès le dé­but. Les agents SGCP se­ront éga­le­ment en ap­pui di­rect du lea­der­ship lo­cal, en four­nis­sant des con­seils sur les ques­tions de ges­tion des conflits et des plaintes. Que pou­vez- vous at­tendre des SGCP? Un membre de l’équipe pro­fes­sion­nel­le­ment for­mé en ser­vices de ges­tion des conflits et des plaintes qui se­ra en me­sure : • d’écou­ter et de dis­cu­ter de vos pré­oc­cu­pa­tions dans un en­vi­ron­ne­ment sé­cu­ri­taire et res­pec­tueux; • d’ai­der à dé­ter­mi­ner la meilleure op­tion pour ré­soudre le conflit ou la plainte; • d’ai­der à ini­tier une conver­sa­tion res­pec­tueuse avec toutes les per­sonnes as­so­ciées au conflit; • de tra­vailler avec toutes les par­ties concer­nées pour les mettre en contact avec un pra­ti­cien du MARC, qui ai­de­ra les par­ties à dis­cu­ter de ce qui est im­por­tant pour elles dans un en­vi­ron­ne­ment sé­cu­ri­taire et confi­den­tiel; • d’être flexible en ré­pon­dant aux dif­fé­rents be­soins des di­verses par­ties ou groupes; • de four­nir un ser­vice en per­sonne, par vi­déo­con­fé­rence ou par té­lé­phone; et • d’en­cou­ra­ger l’au­toas­sis­tance des membres, tout en leur four­nis­sant des res­sources. Sur­veillez le Ba­billard de la BFC Ba­got­ville dès le 18 juillet pour en ap­prendre da­van­tage sur les ser­vices of­ferts et pour ob­te­nir les co­or­don­nées des ser­vices de Ba­got­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.