Gare aux zones inon­dables

Les Affaires Plus - - Brèves - Sources : Square One, CAA et Ur­gence Qué­bec

Près de sept Qué­bé­cois sur dix (69%) croient à tort que leur as­su­rance ré­si­den­tielle couvre les dom­mages oc­ca­sion­nés par les inon­da­tions d’un cours d’eau. Pour­tant, seuls les dé­gâts d’eau cau­sés par un bris de tuyau ou un ro­bi­net mal fer­mé sont cou­verts par l’as­su­rance ha­bi­ta­tion. Une pro­tec­tion ad­di­tion­nelle est même né­ces­saire pour un re­fou­le­ment d’égout ou une in­fil­tra­tion d’eau de pluie. Rap­pe­lons qu’au prin­temps 2017, près de 5 400 foyers qué­bé­cois ont été tou­chés par l’inondation d’un cours d’eau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.