D’AUTRES OP­TIONS QUE LA FLO­RIDE POUR LES SNOWBIRDS

Aux nou­veaux re­trai­tés qui veulent fuir les ri­gueurs de l’hi­ver pen­dant plu­sieurs se­maines, voi­ci com­bien vous coû­te­rait le choix d’oser une autre des­ti­na­tion que la Flo­ride.

Les Affaires Plus - - La Une - par Clau­dine Hé­bert

1. Pour­quoi choi­sir Palm Springs ?

Choyée par un cli­mat sec, des tem­pé­ra­tures hi­ver­nales qui va­rient de 21 °C à 26 °C et un so­leil qui brille 350 jours par an­née, la grande ré­gion de Palm Springs, en Ca­li­for­nie, comble tous ceux qui n’en peuvent plus de com­po­ser avec le fac­teur hu­mi­dex. An­cien re­paire des ve­dettes hol­ly­woo­diennes, cette oa­sis du dé­sert ca­li­for­nien ne compte pas moins d’une cen­taine de par­cours de golf et de clubs de ten­nis, dont le cé­lèbre In­dian Wells. Tout pour de­ve­nir une des­ti­na­tion pré­fé­rée des re­trai­tés. On com­prend pour­quoi la moyenne d’âge de la po­pu­la­tion est de 55 ans, soit 20 ans de plus que la moyenne de l’État.

Le coût de la vie à Palm Springs est en­vi­ron 15 % plus éle­vé qu'à Mont­réal, taux de change in­clus, se­lon Num­beo, un site qui com­pile des don­nées sur 8 500 villes sur le globe. Pré­voyez entre 2 500 et 3 500 dol­lars amé­ri­cains par mois pour un ap­par­te­ment d'une chambre meu­blé. « Un ter­rain de cam­ping trois ser­vices re­vient entre 1 000 et 2 000 dol­lars ca­na­diens, se­lon le type de vé­hi­cule ré­créa­tif et l'em­pla­ce­ment du com­plexe », in­dique Ash­ley Mas­ta­ko, coor­don­na­trice aux com­mu­ni­ca­tions du Grea­ter Palm Springs Conven­tion Vi­si­tors Bu­reau. À moins que ce ne soit in­clus, ajou­tez 300 dol­lars par mois pour votre consom­ma­tion éner­gé­tique. La lo­ca­tion d’une voi­ture va­rie de 1 250 à 1 500 dol­lars par mois, se­lon les en­tre­prises et les mo­dèles.

Une des­ti­na­tion pri­sée

En moins de dix ans, le nombre de pas­sa­gers in­ter­na­tio­naux pro­ve­nant du Ca­na­da à l’aé­ro­port in­ter­na­tio­nal de Palm Springs a presque dou­blé. Il est pas­sé de 116 000 à plus de 190 000 par an­née, af­firme Ash­ley Mas­ta­ko.

Le pa­ra­dis de la... pis­cine

Même si la ré­gion de Palm Springs se trouve loin de la côte, à deux heures de route de Los An­geles et de San Die­go, les lieux de bai­gnade ne manquent pas. On re­cense plus de 50 000 pis­cines dans la ré­gion, ce qui en fait la des­ti­na­tion amé­ri­caine qui compte le plus de bas­sins d’eau par ha­bi­tant.

Com­bien coûte un sé­jour d’un mois pour deux per­sonnes ?

Pré­voyez entre 5 000 et 7 000 dol­lars, se­lon le mode d’hé­ber­ge­ment. Ajou­tez 600 dol­lars par per­sonne pour le billet d’avion al­ler-re­tour.

2. Pour­quoi choi­sir Phoe­nix ? L’Ari­zo­na fi­gure au pal­ma­rès des meilleurs en­droits où vivre sa re­traite. Scotts­dale, ban­lieue de Phoe­nix, trône même au pre­mier rang des villes amé­ri­caines à ce cha­pitre, se­lon Niche, une équipe de cher­cheurs amé­ri­cains qui com­pare les lieux de vie. On y trouve le so­leil plus de 330 jours par an­née, les tem­pé­ra­tures hi­ver­nales os­cil­lent entre 19 °C et 25 °C et le Grand Ca­nyon se trouve à moins de 3 h 30 de route.

À moins de vi­si­ter la ré­gion en vé­hi­cule ré­créa­tif, pré­pa­rez-vous à une fac­ture éle­vée pour le lo­ge­ment. Un con­do d’une chambre meu­blé coûte ai­sé­ment entre 2 500 et 4 000 dol­lars amé­ri­cains par mois sur les sites de lo­ca­tion, soit près du triple de ce que coûte un ter­rain trois ser­vices dans un RV Re­sort si­tué dans le sec­teur de Me­sa, près de Phoe­nix. En re­vanche, la fac­ture d’épi­ce­rie, elle, de­meure abor­dable.

Du sport, en­core du sport !

Les ama­teurs de sports pro­fes­sion­nels sont bien ser­vis dans cette ré­gion de l’Ari­zo­na. Par­ti­cu­liè­re­ment les fans de ba­se­ball, qui peuvent voir les matchs des Dia­mond­backs (Ligue na­tio­nale). La ré­gion de Phoe­nix ac­cueille les équipes de la ligue des Cac­tus dans la­quelle évo­luent plu­sieurs équipes des ligues ma­jeures du­rant leur pré­pa­ra­tion, au prin­temps. Et si vous vous en­nuyez du jeu d’Alex Gal­che­nyuk, les Coyotes en ont hé­ri­té cet été.

La crème du golf

La grande ré­gion de Phoe­nix compte plus de 200 par­cours de golf. Le ges­tion­naire Troon Golf, qui offre une dou­zaine de par­cours dans le sec­teur, pro­pose une carte for­fai­taire à 500 dol­lars amé­ri­cains, va­lide pour deux joueurs, qui per­met jus­qu’à 50 % de ré­duc­tion sur les droits de jeu de ses par­cours.

Com­bien coûte un sé­jour d’un mois pour deux per­sonnes ?

Pré­voyez entre 2 500 dol­lars (for­mule VR) et 7 500 dol­lars (for­mule con­do). Ajou­tez en moyenne 400 dol­lars par per­sonne pour le billet d’avion al­ler-re­tour.

3. Pour­quoi choi­sir Puer­to Val­lar­ta ?

Gé­né­ra­le­ment épar­gnée par les ty­phons de l’océan Pa­ci­fique, cette des­ti­na­tion de la côte ouest mexi­caine pro­pose un cli­mat sem­blable à ce­lui d’Ha­waii, à moins de six heures de vol de Mont­réal. Cou­chers de so­leil su­blimes dans la baie de Ban­de­ras, res­tau­rants aux sa­veurs lo­cales et in­ter­na­tio­nales qui font cou­rir les gour­mets, et le bon­heur de plon­ger au coeur de l’ac­tion des rues de la Ma­lecón font par­tie des at­traits dis­tinc­tifs de l’en­droit.

Il est pos­sible de dé­ni­cher un ap­par­te­ment d'une chambre sur Airbnb pour moins de 1 500 dol­lars par mois. La plu­part des condos pro­po­sés par les agences se louent tou­te­fois au mi­ni­mum 3 000 dol­lars par mois pen­dant la haute sai­son. Cô­té bois­son et nour­ri­ture, presque tout coûte de 30 % à 70 % moins cher qu’au Qué­bec. En rai­son du taux de cri­mi­na­li­té éle­vé et des risques de bar­rages rou­tiers illé­gaux, le sé­jour en vé­hi­cule ré­créa­tif n’est pas re­com­man­dé.

Com­bien coûte un sé­jour d’un mois pour deux per­sonnes ?

Pré­voyez entre 4 000 et 7 500 dol­lars. Ajou­tez 700 dol­lars par per­sonne pour le vol al­ler-re­tour.

4. Pour­quoi choi­sir Ma­la­ga?

Ne vous de­man­dez pas pour­quoi les re­trai­tés bri­tan­niques craquent pour le sud de l’Es­pagne. Le jour­nal The Te­le­graph hisse l’An­da­lou­sie au top des meilleurs en­droits au monde pour vivre. Des hi­vers doux où le mer­cure se main­tient entre 12 °C et 19 °C, des ki­lo­mètres de plages bai­gnées par la Mé­di­ter­ra­née, les ruelles blanches de Mi­jas, les in­nom­brables ta­pas et un pa­tri­moine mar­qué par une ri­chesse cultu­relle eu­ro­péenne et arabe fi­gurent par­mi les prin­ci­paux coups de coeur que sus­cite cette des­ti­na­tion.

Pré­voyez entre 2 000 et 3 500 dol­lars ca­na­diens pour oc­cu­per un lo­ge­ment d'une chambre dans la ville qui a vu naître Pi­cas­so. La lo­ca­tion d’une voi­ture com­pacte coûte en­vi­ron 650 dol­lars ca­na­diens pour la du­rée du sé­jour. Et bien que les autres dé­penses soient en eu­ros, le coût de la vie de­meure 20% moins cher qu’au Qué­bec.

Com­bien coûte un sé­jour d’un mois pour deux per­sonnes?

Pré­voyez entre 4 000 et 5 500 dol­lars ca­na­diens. Ajou­tez en­vi­ron 1 250 dol­lars par per­sonne pour le billet d’avion.

5. Pour­quoi choi­sir Playa del Co­co?

Les plages, les cou­chers de so­leil et le cli­mat hi­ver­nal où les tem­pé­ra­tures se main­tiennent entre 25 °C et 27 °C font de la pro­vince de Gua­na­caste, au Cos­ta Ri­ca, un pa­ra­dis bal­néaire pour les re­trai­tés en quête de cha­leur. Par­mi les atouts de cette des­ti­na­tion, les au­baines du tou­risme mé­di­cal. « Les Nord-Amé­ri­cains y éco­no­misent ai­sé­ment entre 40 % et 70 % pour leurs soins den­taires », dit Jo­hanne Ger­vais, di­rec­trice et conseillère en voyages chez Ter­ra­tours.

Comp­tez entre 1 200 et 3 000 dol­lars pour vous lo­ger dans un ap­par­te­ment d’une chambre. Plus vous vous rap­pro­chez de la mer, plus les prix aug­mentent. Ajou­tez aus­si au moins 500 dol­lars pour la lo­ca­tion d’une voi­ture com­pacte pour la du­rée du sé­jour. L’épi­ce­rie coûte pra­ti­que­ment la même chose qu’au Qué­bec, ajoute Jo­hanne Ger­vais.

Com­bien coûte un sé­jour d’un mois pour deux per­sonnes?

Pré­voyez entre 3 000 et 5 500 dol­lars ca­na­diens. Ajou­tez 800 dol­lars par per­sonne pour le billet d’avion al­ler-re­tour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.