LOUER SA RÉ­SI­DENCE DU­RANT UNE AB­SENCE PRO­LON­GÉE

Les Affaires Plus - - Impôt Et Cie -

Si vous quit­tez le Ca­na­da et que vous sou­hai­tez y conser­ver votre ré­si­dence et la louer du­rant votre ab­sence, vous pou­vez si­gni­fier au fisc un chan­ge­ment d’usage de votre ré­si­dence prin­ci­pale. Ce choix fis­cal se fait en an­nexant une lettre ex­pli­ca­tive à votre dé­cla­ra­tion fis­cale pro­duite pour l'an­née où a lieu le chan­ge­ment d’usage de ré­si­dence prin­ci­pale à im­meuble lo­ca­tif. À par­tir du mo­ment où elle change de sta­tut, la mai­son conti­nue­ra d'être consi­dé­rée, aux yeux du fisc, comme ré­si­dence prin­ci­pale du­rant quatre ans. Ain­si, vous pour­rez louer votre mai­son du­rant votre ab­sence et ré­cla­mer ces an­nées comme ré­si­dence prin­ci­pale lors de la vente. Tout le gain réa­li­sé lors de la vente de votre mai­son se­ra exemp­té d’im­pôt si votre ab­sence n’ex­cède pas quatre ans.

Bien que vous puis­siez dé­duire cer­taines dé­penses de votre re­ve­nu de lo­ca­tion, il est im­por­tant de ne pas de­man­der d’amor­tis­se­ment sur votre mai­son. Si vous de­man­dez un amor­tis­se­ment, une par­tie du gain réa­li­sé lors de la vente de votre mai­son de­vien­dra im­po­sable puisque vous ne pour­rez pas de­man­der l’exemp­tion pour ré­si­dence prin­ci­pale pour toutes les an­nées de dé­ten­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.