Oui, au dî­ner chic au bu­reau

Les Affaires - - Stratégies - — D. FRO­MENT

Chef Pas­cal a la chance d’évo­luer dans un sec­teur en crois­sance, par­ti­cu­liè­re­ment de­puis cinq ans. Fran­co Par­rei­ra, pro­prié­taire de Par­rei­ra Trai­teur, de Mon­tréal, et pré­sident de l’As­so­cia­tion des trai­teurs pro­fes­sion­nels du Qué­bec, ex­plique ce­la par le fait que de plus en plus de par­ti­cu­liers et d’en­tre­prises pré­fèrent te­nir leurs évé­ne­ments chez eux plu­tôt que dans un hô­tel. « C’est plus éco­no­mique et ça per­met de per­son­na­li­ser l’évé­ne­ment, dit M. Par­rei­ra. Si vous re­ce­vez des clients chi­nois, par exemple, un trai­teur peut vous pré­pa­rer un menu chi­nois. » De plus en plus de ca­bi­nets d’avo­cats aus­si choi­sissent d’in­vi­ter leurs clients à dî­ner au bu­reau. « Ça per­met un meilleur contrôle du bud­get de dé­penses. » Et puis, les trai­teurs ont beau­coup évo­lué de­puis l’époque des pe­tits sand­wichs-pas-de­croûte. « On peut main­te­nant man­ger sai­ne­ment avec un trai­teur », es­time M. Par­rei­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.