LP Mau­rice

Les Affaires - - Actualités - LP Mau­rice re­dac­tion­le­saf­[email protected] Chro­ni­queur

Des mé­cènes pour que Mon­tréal reste créa­tive

Mon­tréal oc­cupe au­jourd’hui une po­si­tion do­mi­nante et en­viable dans les arts sur la scène in­ter­na­tio­nale. Forte de ses por­teurs de flam­beau comme Ar­cade Fire, le Cirque du So­leil et Leo­nard Co­hen, Mon­tréal conti­nue de pro­duire une re­lève dy­na­mique, dont le réa­li­sa­teur Xa­vier Do­lan, DJ A-Trak, la chan­teuse Grimes ou le peintre Marc Sé­guin. De plus, une ri­chesse in­croyable d’ar­tistes lo­caux émer­gents fait vi­brer la mé­tro­pole.

Les phi­lan­thropes Clau­dine et Ste­phen Bronf­man men­tion­naient ré­cem­ment dans un édi­to­rial que « c’est le res­pect que dé­montrent les Mont­réa­lais en­vers les arts qui rend cette ville si agréable à vivre et at­ti­rante au­près des vi­si­teurs. Nous pou­vons tous prendre part à l’ave­nir cultu­rel de Mon­tréal ».

Ef­fec­ti­ve­ment, notre res­pon­sa­bi­li­té com­mune est de sou­te­nir nos ar­tistes. Plus spé­ci­fi­que­ment, le sou­tien de mé­cènes dans la com­mu­nau­té d’af­faires est plus im­por­tant que ja­mais.

Avec un père en fi­nance et une mère peintre, on se pose par­fois des ques­tions sur sa place dans l’uni­vers. Je crois fer­me­ment que le mé­lange des pas­sions aux an­ti­podes de mes pa­rents m’a confé­ré une vo­lon­té de créer et d’être créa­tif à ma fa­çon. Avec un vif in­té­rêt pour le de­si­gn et la pho­to­gra­phie, que je pra­tique de­puis plu­sieurs an­nées à mes heures, les arts m’ins­pirent et me donnent un nou­veau re­gard.

Ré­cem­ment, j’ai ac­cep­té la co­pré­si­dence d’hon­neur, avec l’acteur Éric Bru­neau, de la soi­rée Cabaret du PÀP au pro­fit du Théâtre PÀP (Pe­tit à Pe­tit), un théâtre ex­pé­ri­men­tal qui oeuvre au sein de l’Es­pace Go sur Saint-Laurent.

Le Cabaret du PÀP, qui se tien­dra le 15 avril, se veut cette an­née un hom­mage au met­teur en scène Claude Pois­sant qui a fon­dé le théâtre il y a 36 ans et qui confie cette an­née les rênes à la pro­chaine gé­né­ra­tion. Ce se­ra aus­si une cé­lé­bra­tion des créa­teurs lo­caux émer­gents du Mile-End, is­sus à la fois de l’éco­sys­tème ar­tis­tique et des start-ups du quar­tier. Cette soi­rée per­met no­tam­ment au théâtre de consti­tuer la ma­jo­ri­té de son bud­get an­nuel d’ex­ploi­ta­tion.

Col­la­bo­rer à l’or­ga­ni­sa­tion de cette soi­rée m’a per­mis de consta­ter le rôle vi­tal que jouent les mé­cènes pour as­su­rer la pérennité de notre scène ar­tis­tique col­lec­tive.

Dans le coin des arts

Bonne nou­velle, des gens d’af­faires qui sou­tiennent les arts, il y en à Mon­tréal! Cer­tains s’af­fichent et mènent la pa­rade. On pense à Alexandre Taille­fer, qui a s’est investi à l’Opé­ra de Mon­tréal avant de me­ner les pro­jets d’ex­pan­sion du Mu­sée d’Art Contem­po­rain (MAC), ou à L. Jacques Mé­nard, qui a no­tam­ment été im­pli­qué à Or­chestre sym­pho­nique de Mon­tréal et aux Grands Bal­lets Ca­na­diens. Mais une nou­velle gé­né­ra­tion de lea­ders d’af­faires s’im­plique dé­sor­mais aus­si !

Éric Ha­me­lin, as­so­cié de l’agence nu­mé­rique Aku­fen, siège au CA du Théâtre PÀP de­puis plus de deux ans. Il par­ti­cipe au développem­ent vi­suel et nu­mé­rique pour des en­tre­prises cultu­relles qué­bé­coises telles que Qué­bec Ci­né­ma, le festival Coup de coeur fran­co­phone et Art sou­ter­rain. Il est aus­si co­pro­prié­taire des bars Chez Bap­tiste, qui en­cou­ragent les ar­tistes peintres du quar­tier en ex­po­sant leurs oeuvres sur leurs murs. « De par notre rôle né­vral­gique de nou­veaux dé­ci­deurs, de jeunes en­tre­pre­neurs et d’in­ves­tis­seurs dans la so­cié­té mont­réa­laise, nous nous de­vons de sou­te­nir et d’en­cou­ra­ger la culture d’ici afin qu’elle conti­nue de gran­dir et d’in­fluen­cer notre créa­ti­vi­té com­mune », men­tionne-t-il.

Le stu­dio de jeux vi­déo Ubi­soft a aus­si les arts à coeur et s’in­ves­tit dans de nom­breux or­ga­nismes, par exemple M pour Mon­tréal, Elek­tra, Les Ren­dez-vous du ci­né­ma qué­bé­cois, Fan­ta­sia, Ch­ro­ma­tic et le Théâtre PÀP. L’en­tre­prise est aus­si par­ti­cu­liè­re­ment ac­tive dans le Mile-End et sou­tient des or­ga­nismes qui fa­vo­risent l’émer­gence de nou­veaux ta­lents, par exemple le festival Pop Mon­tréal et les Ate­liers Portes Ou­vertes des ar­tistes du Mile-End. Fran­cis Baillet, vi­ce­pré­sident aux af­faires pu­bliques chez Ubi­soft, ex­plique ce choix: « Nous sommes au coeur du quar­tier qui présente la plus forte con­cen­tra­tion d’ar­tistes au pays. Il est de notre de­voir, en tant que ci­toyen cor­po­ra­tif res­pon­sable, de sou­te­nir les ar­tistes et la vie cultu­relle. Nos dé­ve­lop­peurs cô­toient quo­ti­dien­ne­ment des écri­vains, mu­si­ciens, peintres ou ci­néastes et s’en ins­pirent ».

De son cô­té, Ni­co­las Rub­bo, di­rec­teur chez Mc­Car­thy Té­trault, a choi­si d’être ac­tif sur plu­sieurs plans au MAC et aux Grands Bal­lets. Il se dit « pas­sion­né et at­ti­ré par le ta­lent ar­tis­tique » et ajoute que « l’art et la culture pro­curent une cer­taine co­hé­sion so­ciale, en­ri­chissent l’iden­ti­té mont­réa­laise et gé­nèrent une ac­ti­vi­té éco­no­mique non né­gli­geable. Je suis fier de ma ville et de contri­buer un pe­tit peu à ce qui la dé­fi­nit aux yeux du monde ».

Même la com­mu­nau­té des start-ups s’anime pour les arts. Chaque an­née, le Festival in­ter­na­tio­nal du star­tup, en juillet, in­vite ses fes­ti­va­liers à par­ti­ci­per à une mu­rale. Cette « ex­pé­rience ar­tis­tique » amène les en­tre­pre­neurs à sor­tir de leur contexte ha­bi­tuel d’af­faires pour s’ex­pri­mer sans mots et éta­blir un vrai contact en groupe. La mu­rale pro­duite en 2014, à la­quelle ont col­la­bo­ré 800 per­sonnes, a été ré­cem­ment ac­cro­chée dans la salle prin­ci­pale de la mai­son Not­man! « Il y a beau­coup de parallèles entre les ar­tistes et les en­tre­pre­neurs, me confie le di­rec­teur du festival Phi­lippe Te­lio. Les deux doivent se dé­mar­quer avec peu de res­sources, faire leur place et conti­nuer à in­no­ver pour res­ter per­ti­nents. » Voi­là là une autre ex­pli­ca­tion po­ten­tielle des liens qui unissent nos com­mu­nau­tés.

Une nou­velle gé­né­ra­tion de lea­ders d’af­faires s’im­plique dé­sor­mais aus­si !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.