ALEXANDRE CLOU­TIER, L’ÉDU­CA­TION COMME MO­TEUR DE L’ÉCO­NO­MIE

Les Affaires - - Front Page - Va­lé­rie Le­sage va­le­rie.le­[email protected]

Dans le bu­reau d’Alexandre Clou­tier à l’As­sem­blée nationale, une af­fiche de Ba­rack Oba­ma avec le slo­gan « Yes We Can » sai­sit le re­gard dès que la porte s’ouvre. Son idole ? Pas né­ces­sai­re­ment. Mais une ins­pi­ra­tion, cer­tai­ne­ment.

« Il est par­ti de loin, il a fait men­tir tous les pro­nos­tics, et je ne suis pas loin de faire pa­reil ! » dit le dé­pu­té de Lac-Saint-Jean.

Le ma­tin de l’en­tre­vue, 23 avril, un son­dage CROP le don­nait presque à éga­li­té avec Pierre Karl Péladeau dans les in­ten­tions de vote s’il était élu chef du Par­ti qué­bé­cois. Ber­nard Drain­ville ve­nait de se dé­sis­ter, PKP re­cu­lait et tous les es­poirs sem­blaient per­mis pour le po­li­ti­cien de 37 ans.

Ce fils de pro­fes­seurs, qui est al­lé jus­qu’aux études doc­to­rales en droit (non ter­mi­nées) et qui a re­çu une bourse des mains du prince Charles pour étu­dier à Cam­bridge en 2004, est le seul can­di­dat à la chef­fe­rie du PQ qui fait de l’édu­ca­tion une prio­ri­té éco­no­mique.

« Si on veut sti­mu­ler l’éco­no­mie, in­no­ver et aug­men­ter la pro­duc­ti­vi­té, ça prend de la main-d’oeuvre qua­li­fiée, mais on a le plus haut taux de dé­cro­chage uni­ver­si­taire en Amé­rique du Nord ; et ça, on ne le dit pas as­sez. Ce n’est pas rien ! C’est pour cette rai­son que j’ai pro­po­sé une sé­rie de me­sures pour in­ves­tir mas­si­ve­ment en édu­ca­tion avec des bourses à la per­for­mance sco­laire », ex­plique le père de deux en­fants.

Il compte al­ler cher­cher 500 M$ en ré­im­po­sant une taxe spé­ci­fique aux ins­ti­tu­tions fi­nan­cières afin de lut­ter contre le dé­cro­chage sco­laire à tous les ni­veaux et de fi­nan­cer des bourses à la per­for­mance.

Le développem­ent ré­gio­nal passe aus­si par l’édu­ca­tion aux yeux de ce na­tif d’Al­ma qui veut contrer les ef­fets du vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion par un meilleur dé­ploie­ment ter­ri­to­rial de la jeu­nesse.

« Les gens ne s’en rendent pas compte, mais le prin­ci­pal pro­blème des ré­gions à mon avis est le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion. C’est criant ! » s’in­quiète-t-il.

« Une po­pu­la­tion qui vieillit ré­duit ses ac­ti­vi­tés au plan éco­no­mique. Ce­la en­traîne des dif­fi­cul­tés pour la re­lève en­tre­pre­neu­riale aus­si. Il n’y a pas 100 000 fa­çons d’al­ler contre ça. Ça passe par l’oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire, il faut rem­plir nos cé­geps et nos ins­ti­tu­tions. Ce n’est pas nor­mal que les cé­geps soient à moi­tié pleins dans les ré­gions res­sources et que, pen­dant ce temps, on construise de nou­veaux com­plexes ailleurs au Qué­bec. »

In­ves­tir en R-D Alexandre Clou­tier pro­pose des bourses à la mo­bi­li­té pour ai­der les jeunes à se dé­ployer sur le ter­ri­toire, ce qui coû­te­rait moins cher se­lon lui que d’ajou­ter « du bé­ton dans les grands centres ». Il fait le pa­ri qu’une par­tie des jeunes ci­ta­dins choi­si­raient en­suite de res­ter en ré­gion pour y bâ­tir l’éco­no­mie de de­main.

Même ré­flexion sur l’im­mi­gra­tion : les étu­diants étran­gers qui dé­ci­de­raient de s’éta­blir en ré­gion ob­tien­draient un rem­bour­se­ment d’une par­tie de leurs frais de sco­la­ri­té. Et pour sou­te­nir ces ini­tia­tives, il pro­pose une po­li­tique du trans­port qui fa­ci­li­te­rait les dé­pla­ce­ments entre les villes et les ré­gions.

La R-D fait aus­si par­tie des prio­ri­tés éco­no­miques du can­di­dat Clou­tier, qui vou­drait ré­in­ves­tir 100 mil­lions de dol­lars dans les centres de re­cherche uni­ver­si­taires et col­lé­giaux du Qué­bec.

Pour sti­mu­ler l’en­tre­pre­neu­riat, il mise sur l’ac­cès au mi­cro­cré­dit. Il re­bâ­ti­rait le ré­seau de CLD am­pu­té par le gou­ver­ne­ment de Phi­lippe Couillard.

« C’est ca­tas­tro­phique ce qui a été fait. Je pense qu’on ne com­prend pas au gou­ver­ne­ment ce qui se passe en ré­gion, ni les moyens qu’on s’était don­nés pour gou­ver­ner », ré­agit-il, en dé­plo­rant aus­si la perte des confé­rences ré­gio­nales des élus (CRÉ), qui laisse les ré­gions sans ou­til de concer­ta­tion.

Le goût de réus­sir Pour Alexandre Clou­tier, l’in­ter­ven­tion de l’État dans l’éco­no­mie sert es­sen­tiel­le­ment à don­ner un cadre pour le développem­ent. Mais on sent aus­si en lui la vo­lon­té de culti­ver la fier­té. Cette fier­té de l’en­tre­pre­neu­riat est à son avis ce qui manque le plus à notre éco­no­mie. « Le goût du suc­cès en af­faires et le goût du risque doivent être va­lo­ri­sés, comme le goût de l’édu­ca­tion. Il faut être fier de nos en­tre­pre­neurs et de ceux qui réus­sissent. »

De la même ma­nière, il veut culti­ver la fier­té de l’achat lo­cal.

« J’ai lan­cé un défi aux Qué­bé­cois de dé­pen­ser 20 $ par se­maine en pro­duits qué­bé­cois. Ça peut faire une grande dif­fé­rence. Et il faut iden­ti­fier ces pro­duits », dit ce­lui qui pro­met d’imposer la TVQ aux en­tre­prises étran­gères et aux achats faits en ligne au­près de dé­taillants hors Qué­bec.

Alexandre Clou­tier a mis en avant toute une sé­rie de pro­po­si­tions, al­lant du mi­nis­tère du nu­mé­rique à l’élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports, en pas­sant par la ré­duc­tion de la consom­ma­tion éner­gé­tique et la fin de l’in­cor­po­ra­tion des mé­de­cins. Il n’a pas la pré­ten­tion d’être plus fin connais­seur en éco­no­mie, en édu­ca­tion ni même en droit, mais ce­lui qui s’en­tre­tient ré­gu­liè­re­ment avec Lucien Bou­chard et Gilles Du­ceppe, et de temps à autre avec Ber­nard Lan­dry et Jacques Pa­ri­zeau, a confiance en la force de son lea­der­ship.

« On comble les forces et les fai­blesses de cha­cun par l’équipe qu’on ras­semble, et je sais que je peux cha­peau­ter cette équipe ex­tra­or­di­naire [au PQ] qui sau­ra mettre en oeuvre mes pro­po­si­tions. »

« Le goût du suc­cès en af­faires et le goût du risque doivent être va­lo­ri­sés, comme le goût de l’édu­ca­tion. Il faut être fier de nos en­tre­pre­neurs et de ceux qui réus­sissent », ex­plique Alexandre Clou­tier, can­di­dat à la chef­fe­rie du Par­ti qué­bé­cois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.