En man­chette

Les Affaires - - Actualités - Pierre Thé­roux re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Dé­cou­vrez notre carte in­ter­ac­tive des usines pour lo­ca­li­ser four­nis­seurs et clients

Pour la pre­mière fois, Les Af­faires pu­blie la carte des en­tre­prises ma­nu­fac­tu­rières de 75 em­ployés et plus au Qué­bec. Ce por­trait ex­clu­sif met en re­lief cer­taines grappes in­dus­trielles et la vi­ta­li­té toute re­la­tive du sec­teur de la fa­bri­ca­tion.

D’un bout à l’autre du Qué­bec, des mil­liers d’en­tre­prises ont fa­çon­né le pay­sage ma­nu­fac­tu­rier de la pro­vince. Cet ap­port, mal­gré les dé­boires des der­nières an­nées, est en­core essentiel au dé­ve­lop­pe­ment de son éco­no­mie et de ses ré­gions.

« Le sec­teur ma­nu­fac­tu­rier a dû, et doit en­core, com­po­ser avec d’im­por­tants dé­fis. Mais il faut as­su­rer son dé­ve­lop­pe­ment parce qu’il est tou­jours un im­por­tant gé­né­ra­teur d’em­plois, à forte va­leur ajou­tée, et fait vivre tout un écosystème éco­no­mique et so­cial », in­siste Louis Duhamel, conseiller stra­té­gique de la firme De­loitte.

Même son de cloche de la part de Michel Le­blanc, pré­sident et chef de la di­rec­tion de la Chambre de com­merce du Mont­réal mé­tro­po­li­tain. « Ce­la de­meure un sec­teur né­vral­gique pour le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la mé­tro­pole. C’est un mo­teur essentiel pour les ex­por­ta­tions, l’in­no­va­tion et la créa­tion de ri­chesse », pré­cise-t-il. M. Le­blanc rap­pelle que l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière re­pré­sente 12% du PIB et em­ploie 220 000 per­sonnes dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine de Mont­réal.

Grand Mont­réal: des em­ployeurs ma­jeurs

L’ac­ti­vi­té ma­nu­fac­tu­rière qué­bé­coise se concentre à Mont­réal et dans sa ré­gion voi­sine, la Mon­té­ré­gie, qui re­pré­sentent près de la moi­tié (44,6 %) des fa­bri­cants de plus de 75 em­ployés, se­lon les don­nées du CRIQ , col­li­gées pour Les Af­faires. Le mo­to­riste Pratt & Whit­ney, l’avion­neur Bom­bar­dier, le fa­bri­cant de si­mu­la­teurs de vol CAE ain­si que Rio Tin­to et sa fon­de­rie y fi­gurent par­mi les plus im­por­tants em­ployeurs.

Sans sur­prise, 98% de l’ac­ti­vi­té aé­ro­spa­tiale qué­bé­coise est concen­trée dans le Grand Mont­réal, où la pré­sence des géants de l’in­dus­trie conti­nue d’ali­men­ter cette grappe. L’été der­nier, lors du Sa­lon in­ter­na­tio­nal de l’aé­ro­nau­tique et de l’es­pace de Farn­bo­rough, en An­gle­terre, les en­tre­prises Fu­siA, Tech Ma­hin­dra et LTA Aé­ro­struc­tures ont an­non­cé leur im­plan­ta­tion dans la ré­gion mé­tro­po­li­taine.

La ville de Mi­ra­bel, dans les Lau­ren­tides, est aus­si de­ve­nue un im­por­tant pôle aé­ro­nau­tique: 86% des 3700 em­plois di­rects sont au­jourd’hui liés à ce sec­teur, avec la pré­sence d’en­tre­prises comme Me­ca­chrome, Ae­ro­lia, L3 Com­mu­ni­ca­tions, Mes­sier-Dow­ty et Bell He­li­cop­ter. Bell vient tou­te­fois d’an­non­cer la mise à pied de 300tra­vailleurs à son usine de Mi­ra­bel.

Sur l’île de Mont­réal, où l’ac­ti­vi­té ma­nu­fac­tu­rière se concentre dans l’ar­ron­dis­se­ment Saint-Laurent et dans l’est de la ville, la fa­bri­ca­tion conti­nue néan­moins à perdre du poids. Elle est aus­si en mu­ta­tion, puis­qu’on y fa­brique de moins en moins de vêtements ou de meubles, mais da­van­tage de ma­té­riel de trans­port, de mé­di­ca­ments ou d’ali­ments.

Un long ta­pis ma­nu­fac­tu­rier

La Mon­té­ré­gie, sou­vent ap­pe­lée le garde-manger du Qué­bec, compte une im­por­tante concen­tra­tion d’usines (40) et d’em­plois liés à la fa­bri­ca­tion d’ali­ments. Des grands groupes ali­men­taires comme Oly­mel, Agro­pur, Las­sonde et Bon­duelle y ont im­plan­té plu­sieurs usines, de même que les bou­lan­ge­ries Wes­ton, Au Pain Do­ré, Ga­doua et Pre­mière Mois­son.

Même si elle se trouve éloi­gnée des ré­gions res­sources, la Mon­té­ré­gie ac­cueille de grandes en­tre­prises de pre­mière trans­for­ma­tion des mé­taux qui fa­briquent de l’acier, du fer ou des poudres mé­tal­liques, telles qu’Ar­ce­lorMit­tal et Rio Tin­to Fer et Ti­tane, qui ex­ploitent des usines à So­rel et Contre­coeur.

D’ailleurs, la nou­velle mou­ture du Plan Nord ne fait pas sa­li­ver uni­que­ment les ré­gions res­sources. Elle amè­ne­ra aus­si de l’eau au mou­lin de la ré­gion mont­réa­laise. « Les re­tom­bées pour la mé­tro­pole se­ront ma­jeures », es­time Michel Le­blanc, en fai­sant va­loir que la ré­gion re­groupe 1 800 des 3 800 four­nis­seurs du sec­teur mi­nier et de la fa­bri­ca­tion mi­né­rale du Qué­bec. Par­mi eux, on trouve une im­por­tante concen­tra­tion de ser­vices pro­fes­sion­nels (ser­vices fi­nan­ciers, comp­tables et ju­ri­diques, in­gé­nie­rie, in­for­ma­tique et té­lé­com­mu­ni­ca­tions). Mais plus de la moi­tié (53%) de ces four­nis­seurs sont des fa­bri­cants de pro­cé­dés (chi­miques, mé­ca­niques) ou d’équi­pe­ments (fo­reuses, broyeurs, convoyeurs, vé­hi­cules spé­cia­li­sés).

L’im­plan­ta­tion de pôles lo­gis­tiques sur les ter­ri­toires de Contre­coeur et de Vau­dreuil-Sou­langes, an­non­cée dans le der­nier bud­get pro­vin­cial, de­vrait aus­si fa­vo­ri­ser l’éta­blis­se­ment d’en­tre­prises ma­nu­fac­tu­rières en Mon­té­ré­gie.

La grande in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière est aus­si très pré­sente dans les ré­gions du Centre-du-Qué­bec et de Chau­dière-Ap­pa­laches, re­con­nues pour leur dy­na­misme en­tre­pre­neu­rial. « Le Qué­bec ma­nu­fac­tu­rier ap­pa­raît comme un grand ta­pis qui s’est dé­rou­lé prin­ci­pa­le­ment le long de l’au­to­route 20, de Mont­réal à Qué­bec », illustre Louis Duhamel.

Autre ca­rac­té­ris­tique: ces ré­gions « ont une éco­no­mie di­ver­si­fiée qui leur per­met de mieux tra­ver­ser les cycles éco­no­miques et les fer­me­tures d’usines. Les ré­gions res­sources sont plus à risque », sou­ligne Ri­chard Blan­chet, pdg de Sous-Trai­tance In­dus­trielle Qué­bec (STIQ).

Par exemple, à Bois­briand, dans les Lau­ren­tides, la fer­me­ture en 2002 de l’usine du

construc­teur au­to­mo­bile GM n’a pas été aus­si ca­tas­tro­phique qu’an­ti­ci­pé. L’im­plan­ta­tion au fil des ans de plu­sieurs PME ma­nu­fac­tu­rières, en par­ti­cu­lier dans le sec­teur agroa­li­men­taire, avait per­mis à la ville de mieux en­cais­ser le choc. Le taux de chô­mage avait même flé­chi, pas­sant de 4,5% à 4,3% de 2001 à 2006.

Des vo­ca­tions tra­di­tion­nelles

Ailleurs au Qué­bec, la struc­ture in­dus­trielle des ré­gions re­flète leur vo­ca­tion tra­di­tion­nelle. Les en­tre­prises liées à la fo­rêt (scie­ries, pa­pe­tières) ou aux pro­duits du bois (ar­moires, portes et fe­nêtres) sont en­core très pré­sentes dans les ré­gions de l’Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue, de la Mau­ri­cie, du Bas-Saint-Laurent, du Sa­gue­nay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord, avec des en­tre­prises comme Tem­bec, Ré­so­lu, Kru­ger et Ca­na­del. La pro­duc­tion d’alu­mi­nium est l’af­faire des géants Al­coa, Alu­mi­ne­rie Alouette et Rio Tin­to Al­can.

En Gas­pé­sie, 9 des 15 plus grandes en­tre­prises ma­nu­fac­tu­rières oeuvrent dans la trans­for­ma­tion de poissons et fruits de mer. Le dé­ve­lop­pe­ment du po­ten­tiel éo­lien a ame­né l’im­plan­ta­tion de l’usine de pales d’éo­liennes LM, qui em­ploie 223 per­sonnes à Gas­pé. L’Es­trie, dont l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière est da­van­tage di­ver­si­fiée, compte pour sa part plu­sieurs fa­bri­cants de pro­duits en ca­ou­tchouc, no­tam­ment Wa­ter­ville TG, Pro­duits Ame­ri­can Bil­trite et Ani-Mat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.