La Route 66, un par­cours my­thique, de Chicago à San­ta Mo­ni­ca

Les Affaires - - Cahier -

L’un des road trip les plus lé­gen­daires qui soient est ce­lui qu’offre la Route 66. Cette route my­thique tra­verse huit États amé­ri­cains, de Chicago en Illinois jus­qu’à San­ta Mo­ni­ca en Ca­li­for­nie. Près de 4 000 ki­lo­mètres de conduite dans des pay­sages à cou­per le souffle qui, du­rant plus de 60 ans, ont gran­de­ment contri­bué au développem­ent éco­no­mique et dé­mo­gra­phique de l’Ouest amé­ri­cain.

Le tra­jet semble un vé­ri­table re­tour dans le temps. De l’Illinois jus­qu’au Kan­sas, le mot d’ordre est : ré­tro. Sta­tions-ser­vice désaf­fec­tées, plus et moins res­tau­rées, géants en fibre de carbone da­tant des an­nées 1960, bou­tiques de sou­ve­nirs dans des villages pit­to­resques...

À votre ar­ri­vée en Ok­la­ho­ma, vous au­rez l’oc­ca­sion de faire un saut dans l’uni­vers du film d’ani­ma­tion Les Ba­gnoles ( Cars), de Pixar, près de Bax­ter Spring. On y re­trouve le vil­lage et cer­tains des vé­hi­cules qui ont ins­pi­ré le film.

C’est aus­si dans ces États qu’on re­joint les par­ties de la Route 66 les moins pra­ti­cables, car elles sont sou­vent aban­don­nées au pro­fit de l’In­ters­tate. Ce­la vous amè­ne­ra à zig­za­guer entre la route de ser­vice, l’au­to­route et la route his­to­rique. Une carte dé­taillée se­ra votre meilleure al­liée.

La deuxième par­tie, qui s’étend de l’Ok­la­ho­ma jus­qu’en Ca­li­for­nie, pro­pose de nom­breux mu­sées consa­crés à la « mère de toutes les routes », des lieux in­usi­tés tels que Ca­dillac Ranch au Texas, des parcs na­tu­rels, dont le ma­gni­fique Pain­ted De­sert, le parc du Grand Ca­nyon et, sur­tout, des vues qui in­citent à la contem­pla­tion si­len­cieuse.

Les ama­teurs de conduite ai­me­ront par­ti­cu­liè­re­ment la por­tion de la route me­nant au vil­lage minier d’Oat­man en Ari­zo­na, qui sillonne des pla­teaux mon­ta­gneux. Dans les États plus secs et chauds, vous pour­rez dé­vo­rer des cen­taines de ki­lo­mètres de la route his­to­rique par­fai­te­ment bien conser­vés et en­tre­te­nus. Votre tra­jet s’en ver­ra ral­lon­gé certes, mais la li­mite de vi­tesse ré­duite vous en­cou­ra­ge­ra à pro­fi­ter du pay­sage et du mo­ment.

Soyez bien pré­pa­ré

Un voyage de 4 000 ki­lo­mètres (si vous ne faites que l’al­ler) doit être bien or­ga­ni­sé. Il peut être plus lo­gique de par­tir de la Ca­li­for­nie et de vous rap­pro­cher en vous di­ri­geant vers l’est, bien que le tra­jet en sens in­verse crée un plus bel ef­fet.

Il vous fau­dra pré­voir des ar­rêts re­pas qui peuvent être plus com­plexes dans les États du Sud, étant don­né les éten­dues dé­ser­tiques que tra­verse la Route66.

Pla­ni­fiez par la même oc­ca­sion vos ra­vi­taille­ments en es­sence pour évi­ter les pannes au mi­lieu de nulle part. Vous au­rez aus­si l’oc­ca­sion d’en­vi­sa­ger un ar­rêt pour la nuit dans des mo­tels kitsch à sou­hait, qui semblent fi­gés dans le temps.

La clé du suc­cès de votre road trip ré­tro est évi­dem­ment la re­cherche. La Route 66 est une vé­ri­table mine d’or his­to­rique. Si vous en avez l’oc­ca­sion, prê­tez l’oreille à ce que ra­content les ré­si­dents: vous pour­riez avoir de belles his­toires à ra­con­ter et trou­ver de nou­veaux en­droits à ex­plo­rer. — SA­BRI­NA GIA­CO­MI­NI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.