In­tel­li­gence com­mer­ciale

Les ex­por­ta­tions de haute tech­no­lo­gie du Qué­bec ex­plosent en Asie

Les Affaires - - News - Fran­çois Nor­mand fran­cois.nor­[email protected] fran­cois­nor­mand

In­tel­li­gence com­mer­ciale — L’Asie n’est pas seule­ment friande des den­rées et des res­sources na­tu­relles du Qué­bec ; elle im­porte aus­si de plus en plus de pro­duits ma­nu­fac­tu­riers qué­bé­cois à haute in­ten­si­té tech­no­lo­gique. Par­mi ces pro­duits, on re­trouve no­tam­ment ceux de l’aé­ro­nau­tique, les ins­tru­ments mé­di­caux et les pro­duits phar­ma­ceu­tiques.

De 2005 à 2014, les ex­por­ta­tions de nos in­dus­tries de haute tech­no­lo­gie en Asie (en ex­cluant le Moyen-Orient) ont bon­di de 53 % pour at­teindre deux mil­liards de dol­lars, se­lon l’Ins­ti­tut de la sta­tis­tique du Qué­bec (ISQ). Tout un contraste par rap­port à nos ex­por­ta­tions de haute tech­no­lo­gie aux États-Unis et dans l’Union eu­ro­péenne, qui ont à peine re­trou­vé leurs ni­veaux de 2006.

En 2014, les avions ont re­pré­sen­té le deuxième poste d’ex­por­ta­tion de mar­chan­dises du Qué­bec en Asie après les mi­ne­rais de fer. De­puis 2010, nos ex­pé­di­tions d’ap­pa­reils en Asie ont tri­plé pour at­teindre 968 mil­lions de dol­lars l’an der­nier.

Dans la moyenne-haute tech­no­lo­gie, on re­trouve des vé­hi­cules au­to­mo­biles et des ap­pa­reils élec­triques. Quant à la moyenne-faible tech­no­lo­gie, elle re­groupe des pro­duits pé­tro- liers et la construc­tion, tan­dis que la faible tech­no­lo­gie com­prend l’agroalimen­taire et le tex­tile. La crois­sance de la de­mande des pro­duits qué­bé­cois de haute tech­no­lo­gie en Asie re­pré­sente une ten­dance lourde. En fait, ces ex­por­ta­tions ont pris une telle am­pleur qu’elles sur­passent dé­sor­mais presque toutes nos autres ex­pé­di­tions de pro­duits ma­nu­fac­tu­riers en Asie (moyenne-haute tech­no­lo­gie, moyenne-faible tech­no­lo­gie et faible tech­no­lo­gie). En 2014, les ex­pé­di­tions en Asie de ces trois ca­té­go­ries ont to­ta­li­sé 2,6 G$ par rap­port à 2 G$ pour celles à haute in­ten­si­té tech­no­lo­gique.

Le pro­fil des ex­por­ta­tions de pro­duits ma­nu­fac­tu­rés du Qué­bec en Asie res­semble de plus en plus à ce­lui de nos ex­pé­di­tions en Eu­rope.

L’an der­nier, les ex­por­ta­tions qué­bé­coises de haute tech­no­lo­gie sur le mar­ché eu­ro­péen ont to­ta­li­sé 3,5 G$, soit sen­si­ble­ment le même ni­veau que la moyenne-haute tech­no­lo­gie, la moyenne-faible tech­no­lo­gie et la faible tech­no­lo­gie réunies (3,4 G$).

Le por­trait est tou­te­fois dif­fé­rent aux États-Unis. Là, ce sont nos ex­pé­di­tions de moyenne-faible tech­no­lo­gie qui do­minent, dont celles des pro­duits pé­tro­liers raf­fi­nés, du ca­ou­tchouc et du plas­tique. En 2014, ces ex­por­ta­tions ont to­ta­li­sé 17 G$, soit presque deux fois plus que celles des pro­duits à haute in­ten­si­té tech­no­lo­gique (9,8 G$).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.