Un rap­port qué­bé­cois pré­co­nise d’har­mo­ni­ser les mar­chés du car­bone

Les Affaires - - Actualités - Ma­rie Lyan re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Alors que l’en­jeu de la ta­ri­fi­ca­tion du car­bone a été plu­sieurs fois évo­qué en marge de la COP21, à Pa­ris, un rap­port pré­sen­té par l’Alliance pour une éco­no­mie verte au Qué­bec, SWITCH, re­com­mande vi­ve­ment l’har­mo­ni­sa­tion des mar­chés du car­bone à l’échelle mon­diale.

Har­mo­ni­ser les règles de fonc­tion­ne­ment du mar­ché du car­bone entre le Qué­bec, l’On­ta­rio, le Ma­ni­to­ba et la Ca­li­for­nie, en vue de conclure des en­tentes avec la Chine, le Mexique et l’Union eu­ro­péenne : tel est l’ob­jec­tif dé­fen­du par SWITCH, qui réunit des éco­lo­gistes et des gens d’af­faires qué­bé­cois. Ce groupe de tra­vail vient de pu­blier un rap­port in­ti­tu­lé « La Route du car­bone », dans le­quel il de­mande aux dif­fé­rents gou­ver­ne­ments d’har­mo­ni­ser les mar­chés du car­bone à l’échelle mon­diale, alors qu’il existe au­jourd’hui 17 sys­tèmes de pla­fon­ne­ment et d’échange de droits d’émis­sion (SPEDE) dans 35 pays. La Chine et le Mexique ont d’ailleurs ré­cem­ment an­non­cé qu’ils avaient l’in­ten­tion de lan­cer leur propre mar­ché dès 2017.

« Il faut un cadre ha­bi­li­tant, pour que ce mar­ché prenne tout son sens, et une pré­vi­si­bi­li­té dans la ré­gle­men­ta­tion de l’après 2020, pour per­mettre aux en­tre­prises de mettre en oeuvre les moyens re­quis », ex­plique Jean Si­mard, pré­sident et chef de la di­rec­tion de l’As­so­cia­tion de l’alu­mi­nium du Ca­na­da et co­pré­sident de ce co­mi­té de tra­vail.

Il ré­clame aus­si des stan­dards in­ter­na­tio­naux et des me­sures de vé­ri­fi­ca­tion, pour évi­ter que des ré­duc­tions soient comp­tées plu­sieurs fois ou que des cré­dits que l’on pré­tend dé­te­nir ne re­pré­sentent pas de vé­ri­tables ré­duc­tions.

Or, « le mar­ché du car­bone reste le moyen le plus dy­na­mique d’amé­lio­rer la per­for­mance des en­tre­prises et d’ha­bi­tuer les in­ves­tis­seurs à faire les bons choix, par un sys­tème de récompense­s per­met­tant d’al­ler cher­cher les meilleurs gains », es­time M. Si­mard. À ceux qui parlent de droits à pol­luer, il ré­pond : « C’est faux. On voit qu’au fur et à me­sure qu’on avance, on ré­duit le nombre de per­mis et d’al­lo­ca­tions. C’est un en­cou­ra­ge­ment à ré­duire les émis­sions ».

Bien dé­ci­dé à pe­ser dans les né­go­cia­tions, SWITCH a re­mis son rap­port aux pre­miers mi­nistres du Qué­bec, de l’On­ta­rio et du Ma­ni­to­ba. Ob­jec­tif ? Que ces mé­ca­nismes de mar­ché soient re­con­nus comme l’un des ou­tils pour ré­duire les émis­sions de gaz à ef­fet de serre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.