COMMENT CHOI­SIR VOS FE­NÊTRES ET PORTES-FE­NÊTRES ÉCOÉNERGÉT­IQUES

Vous cher­chez à ré­duire votre consom­ma­tion d’éner­gie et votre fac­ture? Com­men­cez par ar­rê­ter de je­ter de l’ar­gent par les fe­nêtres!

Les Affaires - - Actualités - POUR PLUS D’IN­FOR­MA­TION, VI­SI­TEZ hy­dro­que­bec.com/re­si­den­tiel/ fe­netres

« Près du quart des pertes de cha­leur d’une mai­son est at­tri­buable aux fe­nêtres et aux portes-fe­nêtres », sou­ligne Marc-An­toine Pou­liot, porte-pa­role d’Hy­dro-Qué­bec. Leur rem­pla­ce­ment par des mo­dèles cer­ti és A peut faire éco­no­mi­ser jus­qu’à 10 % des coûts de chauf­fage, dit-il. C’est pour­quoi Hy­dro-Qué­bec re­com­mande de choi­sir des pro­duits cer­ti és A . Les fe­nêtres et portes-fe­nêtres qui ré­pondent aux normes de cette cer­ti ca­tion sont par­mi les plus ef caces de leur ca­té­go­rie. « e 0 à 40 % de plus que les pro­duits tra­di­tion­nels », pré­cise le porte-pa­role. Confort et va­leur de re­vente Une mai­son bien iso­lée, c’est une mai­son confor­table. Avec les fe­nêtres et portes-fe­nêtres cer­ti ées A , ni les cou­rants d’air pro­ve­nant de fe­nêtres mal iso­lées! Parce qu’ils sont plus ef caces, ces pro­duits cer­ti és peuvent aus­si ajou­ter de la va­leur à votre pro­prié­té, au mo­ment de la re­vente. es coûts de chauf­fage ré­duits peuvent ain­si contri­buer de fa on si­gni ca­tive à l’at­trait de votre mai­son. In­ves­tir dans l’ins­tal­la­tion de fe­nêtres et portes-fe­nêtres cer­ti ées A s’avère donc une bonne dé­ci­sion sur plusieurs plans. ’au­tant plus qu’elles ne coûtent pas né­ces­sai­re­ment plus cher que les pro­duits tra­di­tion­nels. « La ré­duc­tion des coûts de chauf­fage aide à com­pen­ser l’écart de prix », ex­plique Marc-An­dré Pou­liot. Choi­sir en fonc­tion du cli­mat ans quelle one cli­ma­tique ha­bite -vous La ré­ponse à cette ques­tion est im­por­tante, parce qu’il faut choi­sir le pro­duit cer­ti é qui cor­res­pond à notre one cli­ma­tique a n d’ob­te­nir une ef ca­ci­té éner­gé­tique op­ti­male. n ef­fet, les fe­nêtres et portes-fe­nêtres cer­ti ées A sont conçues en fonc­tion des ones cli­ma­tiques. Au Ca­na­da, les fe­nêtres cer­ti ées A ré­pondent à des exi­gences pré­cises en ma­tière d’ef ca­ci­té éner­gé­tique pour trois ones cli­ma­tiques 1, et . Le Qué­bec s’étend sur deux de ces trois ones, soit les ones et . La cer­ti ca­tion A est ac­cor­dée aux pro­duits en fonc­tions de plusieurs cri­tères, no­tam­ment l’in­dice de ren­de­ment éner­gé­tique . Plus cet in­dice est éle­vé, plus le pro­duit est ef cace sur le plan éner­gé­tique. Les va­leurs ac­tuelles va­rient de 16 à 54, in­dique M. Pou­liot. L’in­dice de ren­de­ment éner­gé­tique est cal­cu­lé au moyen d’une for­mule qui éta­blit un rap­port entre le taux de trans­fert de cha­leur d’un pro­duit, son co­ef cient de gain de cha­leur so­laire et son étan­chéi­té à l’air. « Il faut choi­sir un pro­duit dont l’in­dice convient à la one o l’on ha­bite. ien en­ten­du, pour un meilleur ren­de­ment, on pour­ra op­ter pour des mo­dèles dont l‘in­dice dé­passe la va­leur nor­ma­le­ment re­quise dans la one cli­ma­tique concer­née », pré­cise Marc-An­toine Pou­liot. L’ins­tal­la­tion, une étape im­por­tante L’ef ca­ci­té éner­gé­tique des fe­nêtres et portes-fe­nêtres cer­ti ées A est re­con­nue. Ce­pen­dant, pour ti­rer le maxi­mum de son in­ves­tis­se­ment, Hy­dro-Qué­bec re­com­mande de con er l’ins­tal­la­tion des pro­duits cer­ti és A à un spé­cia­liste. Ce­lui-ci pour­ra ré­duire au mi­ni­mum les pertes de cha­leur et l’in ltra­tion d’air au­tour des cadres. Le re­cours à un spé­cia­liste s’im­pose de lui-même quand on consi­dère l’in­ves­tis­se­ment re­quis et la du­rée de vie d’au moins 0 ans des fe­nêtres et por­tes­fe­nêtres cer­ti ées A . Où trou­ver un spé­cia­liste? La plu­part des dé­taillants de fe­nêtres et portes-fe­nêtres cer­ti ées A offrent un ser­vice d’ins­tal­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.