Nous pou­vons faire un vi­rage dé­ci­sif vers la mo­bi­li­té du­rable

En­vie de par­ta­ger des idées et des opi­nions utiles à la com­mu­nau­té d’af­faires ? Écri­vez-nous à

Les Affaires - - Forum - Fo­rum re­dac­tion­le­saf­[email protected]

2017, c’est vrai­sem­bla­ble­ment l’an­née de la mo­bi­li­té du­rable. Au­tant à l’échelle pro­vin­ciale que fé­dé­rale, les étoiles semblent ali­gnées pour re­mettre au centre des prio­ri­tés cet en­jeu d’ave­nir pour notre société.

Le gou­ver­ne­ment du Ca­na­da, avec son plan stra­té­gique Trans­ports 2030 et la ré­cente an­nonce d’un in­ves­tis­se­ment stra­té­gique de 1,3 mil­liard de dol­lars (G$) dans le pro­jet de Ré­seau élec­trique mé­tro­po­li­tain, éga­lant l’en­ga­ge­ment de Qué­bec, tra­duit une vo­lon­té de mo­der­ni­sa­tion des chaînes d’ap­pro­vi­sion­ne­ment et d’amé­lio­ra­tion de la per­for­mance en­vi­ron­ne­men­tale du ré­seau de trans­port. L’in­no­va­tion est au coeur du dé­ve­lop­pe­ment de ce der­nier, à l’image des na­tions et des villes les plus avant-gar­distes de la pla­nète.

Pa­ral­lè­le­ment, le gou­ver­ne­ment du Qué­bec est en mode pleine vi­tesse avec les consul­ta­tions sur sa fu­ture po­li­tique de mo­bi­li­té du­rable, dont la mise en place de­vrait avoir lieu au mo­ment du dé­pôt du bud­get 2018-2019. Cette po­li­tique, une pre­mière en son genre, marque un tour­nant dé­ci­sif s’ins­cri­vant dans la tran­si­tion éner­gé­tique du Qué­bec. Elle de­vra te­nir compte des im­pé­ra­tifs de di­mi­nu­tion de notre em­preinte car­bone tout en ap­pli­quant une vi­sion mul­ti­mo­dale avan­cée des trans­ports des ci­toyens et des mar­chan­dises, un amé­na­ge­ment in­té­gré du ré­seau de trans­port in­ter­ré­gio­nal et une va­lo­ri­sa­tion de nos chaînes lo­gis­tiques.

Un maillon in­dis­pen­sable

Rap­pe­lons que ces der­nières sont un maillon es­sen­tiel au coeur du fonc­tion­ne­ment de notre société, car elles as­surent la grande ma­jo­ri­té des ap­pro­vi­sion­ne­ments en den­rées ali­men­taires et l’ache­mi­ne­ment des biens et des ser­vices consom­més quo­ti­dien­ne­ment, et sont res­pon­sables de re­tom­bées an­nuelles de 13,4 G$ (soit 4% du PIB) et de quelque 115400 em­plois au Qué­bec.

Ce­pen­dant, le sec­teur des trans­ports consti­tue l’une des sources les plus im­por­tantes de pol­lu­tion at­mo­sphé­rique, et son im­pact est en pleine crois­sance. De plus, la vé­tus­té de nos in­fra­struc­tures de trans­port, les be­soins gran­dis­sants d’en­tre­tien rou­tier, l’aug­men­ta­tion de la conges­tion et les dé­fis que re­pré­sente l’éta­le­ment ur­bain sont au­tant d’en­jeux de premier ordre aux­quels on doit ré­pondre de fa­çon ur­gente si on veut réus­sir la tran­si­tion éner­gé­tique.

Une so­lu­tion com­plète

Pour ce faire, il faut s’at­ta­quer à l’ef­fi­ca­ci­té de tous les ré­seaux et modes de trans­port, fa­vo­ri­ser l’in­ter­mo­da­li­té et conso­li­der les connexions entre les ter­ri­toires. Du trans­port ac­tif au trans­port col­lec­tif, du trans­port des per­sonnes à ce­lui des mar­chan­dises, toutes les com­po­santes entrent en ligne de compte dans une so­lu­tion qui doit être glo­bale, concer­tée et du­rable.

Pour bou­cler la boucle des ini­tia­tives am­bi­tieuses en ma­tière de mo­bi­li­té du­rable en­tre­prises cette an­née par les deux pa­liers de gou­ver­ne­ment, Mon­tréal ac­cueillait der­niè­re­ment la pre­mière édition du som­met mon­dial sur la mo­bi­li­té du­rable Mo­vin’On, axé sur le par­tage des sa­voir-faire in­ter­na­tio­naux et sur les pers­pec­tives d’ave­nir. Dans les cir­cons­tances, nous pour­rions ci­ter un autre illustre vi­si­teur ré­cem­ment de pas­sage dans la mé­tro­pole, qui a fait sa marque der­rière le slo­gan Yes, we can ! (Oui, nous le pou­vons!). Yves-Tho­mas Dor­val est PDG du Con­seil du pa­tro­nat du Qué­bec

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.