L’Amé­rique du Sud

Sa­pu­to re­nonce au Bré­sil, mais se ren­force en Ar­gen­tine

Les Affaires - - Manchette -

En Amé­rique du Sud, Sa­pu­to consa­cre­ra ses éner­gies à ac­croître la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion de ses deux usines d’Ar­gen­tine. Celles-ci peuvent vendre sur le mar­ché lo­cal et ré­gio­nal, au pre­mier chef sur ce­lui du Bré­sil, le géant sud-amé­ri­cain de 206 mil­lions d’ha­bi­tants. De­puis quatre ans, Sa­pu­to tente d’ache­ter un trans­for­ma­teur lai­tier au Bré­sil, un mar­ché frag­men­té comp­tant peu de gros joueurs et une mul­ti­tude de pe­tits joueurs.Comme au Ca­na­da dans les an­nées 1950, 1960 et 1970, l’en­tre­prise qué­bé­coise veut y dé­ve­lop­per une pla­te­forme pour de­ve­nir le conso­li­da­teur de l’in­dus­trie bré­si­lienne, en fai­sant plu­sieurs ac­qui­si­tions et en mo­der­ni­sant des usines. Or, ce pro­jet est en veilleuse pour l’ins­tant, les ac­qui­si­tions po­ten­tielles étant trop coû­teuses, se­lon Li­no Sa­pu­to Jr. « Le prix de vente des en­tre­prises était cal­cu­lé se­lon leur va­leur fu­ture et non pas ac­tuelle. Ça li­mi­tait beau­coup notre ren­de­ment sur le ca­pi­tal in­ves­ti à long terme », dit-il, en pré­ci­sant que la porte s’ou­vri­ra s’il y a une oc­ca­sion à prix rai­son­nable. En at­ten­dant, la mul­ti­na­tio­nale compte bien pro­fi­ter de la de­mande crois­sante au Bré­sil en ex­por­tant da­van­tage de lait et de fro­mage à par­tir de ses usines ar­gen­tines. « En Ar­gen­tine, on est dé­jà le plus im­por­tant ex­por­ta­teur de fro­mage sur le mar­ché bré­si­lien et on a aus­si un bu­reau de vente au Bré­sil », pré­cise le di­ri­geant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.