Tech­no Die­sel, un « grand frère » de 40 ans…

Les Affaires - - Relève Familiale - Alain McKen­na re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Com­ment se sent une fa­mille qui di­rige la même en­tre­prise de­puis 40 ans quand elle s’as­seoit à table pour sou­per ? Comme si elle comp­tait un membre de plus, constate Ca­ro­line Thuot, PDG de Tech­no Die­sel, à Jo­liette.

L’en­tre­prise fon­dée en 1967 par Mar­cel Thuot est un cas à part dans l’in­dus­trie qué­bé­coise du trans­port. Mal­gré son chiffre d’af­faires an­nuel as­sez éle­vé, à 16,5 mil­lions de dol­lars, elle se can­tonne es­sen­tiel­le­ment dans son mar­ché de La­nau­dière et sort très peu de son champ d’ex­per­tise : l’en­tre­tien et la ré­pa­ra­tion de vé­hi­cules lourds.

Cette si­tua­tion est tou­te­fois ap­pe­lée à chan­ger au cours des pro­chaines an­nées. Ca­ro­line Thuot compte faire prendre de l’ex­pan­sion à Tech­no Die­sel. Elle a l’oeil sur les autres ré­gions du Qué­bec, et même sur l’en­semble du Ca­na­da. Elle se donne deux ans pour at­teindre cet ob­jec­tif.

« L’in­dus­trie du trans­port lourd est im­por­tante dans La­nau­dière, mais pour Tech­no Die­sel, il est temps de s’ou­vrir aux autres ré­gions du pays », ex­plique-t-elle. Avec rai­son, car, même si le trans­port lourd est une des plus grandes in­dus­tries du Qué­bec avec des re­ve­nus an­nuels su­pé­rieurs à 10 mil­liards de dol­lars, ce n’est qu’une frac­tion de l’in­dus­trie ca­na­dienne, la pro­vince ne re­pré­sen­tant qu’un maigre 18 % de l’en­semble du ca­mion­nage au Ca­na­da.

À ce jeu, le vé­ri­table poids lourd est l’On­ta­rio, qui re­pré­sente 41 % de l’in­dus­trie na­tio­nale, se­lon le gou­ver­ne­ment ca­na­dien. Au cours des der­nières an­nées, Tech­no Die­sel a connu une forte crois­sance de ses ventes en pro­cé­dant à l’ac­qui­si­tion d’en­tre­prises aux ser­vices com­plé­men­taires. Es­pé­rer pro­lon­ger cette crois­sance en éten­dant le ter­ri­toire de ses ac­ti­vi­tés semble une pro­chaine étape toute lo­gique.

Af­faire de fa­mille

Ca­ro­line Thuot tient les rênes de Tech­no Die­sel de­puis cinq ans. Elle com­bine les rôles qu’avaient ses pa­rents à la tête de l’en­tre­prise. Tous deux dans la soixan­taine, Mar­cel et Ja­cinthe Thuot l’as­sistent tou­jours dans la ges­tion, à titre de pré­sident du conseil et de con­seillère à la di­rec­tion.

Ma­ry­lène, An­drée-Anne et Mar­jo­rie, les trois soeurs de Ca­ro­line, sont éga­le­ment en­ga­gées dans l’en­tre­prise. Toutes quatre dans la tren­taine, elles ont des rôles va­riés, qui vont du dé­ve­lop­pe­ment des af­faires à la ges­tion des ré­cla­ma­tions. Elles sont toutes ac­tion­naires de l’en­tre­prise. En fait, des sept ac­tion­naires de Tech­no Die­sel, un seul ne fait pas par­tie de la fa­mille Thuot.

La dé­ci­sion de gar­der l’en­tre­prise dans la fa­mille n’a pas été prise du jour au len­de­main. « La pre­mière fois que mon père a dit qu’on pren­drait sa re­lève, j’avais 12 ans, se rap­pelle la PDG. Ç’a tou­jours été une af­faire de fa­mille. C’était comme avoir un frère de plus à table, quand on ar­ri­vait pour sou­per : tout le monde ra­con­tait sa jour­née, puis on ap­pre­nait ce qui s’était pas­sé dans l’en­tre­prise. »

Na­tu­rel­le­ment, cette dé­ci­sion a été ap­pli­quée avec soin. On a créé une stra­té­gie de gou­ver­nance re­po­sant sur quatre co­mi­tés qui ont cha­cun leur rôle dans la prise de dé­ci­sions : le conseil de fa­mille est plus in­for­mel, mais il est épau­lé par un co­mi­té des ac­tion­naires plus for­mel, par un co­mi­té consul­ta­tif com­po­sé d’en­tre­pre­neurs in­dé­pen­dants et par un co­mi­té de ges­tion réunis­sant les di­rec­teurs des di­vers ser­vices.

Ça peut sem­bler lourd comme struc­ture ad­mi­nis­tra­tive, mais c’est es­sen­tiel aux yeux de Ca­ro­line Thuot. « C’est vrai que ça fait beau­coup de ges­tion et que, par­fois, les dé­ci­sions sont longues à prendre, mais, quand c’est im­por­tant, ça prend tou­jours du temps, phi­lo­sophe-t-elle. C’est signe que ça compte. »

La for­mule fait cer­tai­ne­ment l’af­faire des clients et même des gens de Jo­liette. Pour sou­li­gner les 40 ans de Tech­no Die­sel, plus tôt cet été, une tren­taine de ses clients de la ré­gion ont or­ga­ni­sé un dé­fi­lé de ca­mions dans les rues de la ville. Ce qui sou­lève une ques­tion : où au­ra donc lieu le dé­fi­lé des 80 ans de Tech­no Die­sel ?

la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.