UNE PLA­TE­FORME B2B POUR TROU­VER DE L’OR DANS LES POU­BELLES

Les Affaires - - Front Page - Claude Fou­quet

Le re­cy­clage des dé­chets a le vent en poupe de­puis plusieurs an­nées, mais connaît as­su­ré­ment un sé­rieux coup d’ac­cé­lé­ra­teur avec l’ir­rup­tion des tech­no­lo­gies nu­mé­riques et des ré­seaux so­ciaux. Ceux-ci re­mettent de fait au goût du jour les vieux prin­cipes du sec­teur du re­cy­clage et no­tam­ment ceux se­lon les­quels « il y a de l’or dans les pou­belles » et « les dé­chets des uns sont les tré­sors des autres ». C’est en pre­nant au pied de la lettre ces idées et en les as­sai­son­nant à la sauce high tech qu’on a fait naître la pre­mière pla­te­forme eu­ro­péenne des­ti­née à l’économie circulaire entre les en­tre­prises. Bap­ti­sée iNex (pour « inex-ploi­té »), elle se donne pour rôle de per­mettre aux so­cié­tés, par l’in­ter­mé­diaire d’In­ter­net et d’une ap­pli­ca­tion, soit de se dé­bar­ras­ser de leurs dé­chets, soit de per­mettre leur va­lo­ri­sa­tion. En clair, faire en sorte que, comme dans la na­ture, les dé­chets des uns de­viennent les res­sources des autres. En bé­né­fi­ciant au pas­sage d’éco­no­mies non né­gli­geables tant sur le plan de l’éli­mi­na­tion des dé­chets que sur ce­lui du coût des ap­pro­vi­sion­ne­ments en ma­tières pre­mières.

Co­opé­ra­tion di­recte

Créée en 2014 mais réel­le­ment opé­ra­tion­nelle de­puis 2015-2016, iNex per­met la co­opé­ra­tion di­recte des « don­neurs » de res­sources avec leurs « pre­neurs » et

pro­pose à tous les res­sources né­ces­saires pour la re­cherche de sy­ner­gies, de lo­gis­tique ou de trans­for­ma­tion. Le tout moyen­nant un abon­ne­ment de 350 à 1 000 € (440 à 1 450$) par an pour avoir ac­cès à toutes les fonc­tion­na­li­tés de la pla­te­forme d’échanges.

Con­crè­te­ment, cette ini­tia­tive se pré­sente sous la forme d’une pla­te­forme In­ter­net qui per­met de trou­ver, grâce à un sys­tème de géolocalis­ation, les par­te­naires in­dus­triels po­ten­tiels pour vendre ou ache­ter les res­sources et de dé­fi­nir ces sy­ner­gies. Le tout en gar­dant à l’es­prit une phi­lo­so­phie simple des sy­ner­gies po­ten­tielles entre en­tre­prises: quelles res­sources, avec qui, com­ment.

Struc­ture lé­gère qui em­ploie moins de 10 per­sonnes, iNex re­pose sur une idée qui est loin d’être un gad­get ou la re­mise au goût du jour du vieux concept du re­cy­clage puisque, à ce jour, elle est pré­sente en France, en Bel­gique et en Es­pagne et a ré­fé­ren­cé quelque 43000 en­tre­prises. Elle re­ven­dique ac­tuel­le­ment une bonne cen­taine de clients ré­gu­liers, preuve, s’il en fal­lait, qu’il existe un be­soin. Un cas d’école dans la plaine du Var Par­mi les mises en pra­tique les plus am­bi­tieuses de ce type d’ini­tia­tive, on trouve le pro­jet dé­ve­lop­pé dans la plaine du Var. Une tren­taine d’en­tre­prises et de col­lec­ti­vi­tés y par­ti­cipent afin de créer une dy­na­mique d’économie circulaire entre les dif­fé­rents ac­teurs lo­caux.

Trois pro­jets sont en cours de dé­ve­lop­pe­ment. Le pre­mier concerne le sec­teur du bâ­ti­ment et des tra­vaux pu­blics avec en tête la vo­lon­té de mu­tua­li­ser la col­lecte, le tri et le trai­te­ment des ma­tières « inertes du sec­teur », c’est-à-dire tous les dé­chets is­sus des opé­ra­tions de construc­tion, en met­tant l’ac­cent sur leur réuti­li­sa­tion, mais aus­si sur l’éli­mi­na­tion des dé­charges sau­vages. Le deuxième concerne l’ef­fi­ca­ci­té ther­mique de la zone in­dus­trielle Car­ros. Il s’agit prin­ci­pa­le­ment de lut­ter contre le gâ­chis éner­gé­tique grâce à la mise en place d’un ré­seau d’eau chaude et de ti­rer le meilleur par­ti de la pré­sence dans la zone d’une cen­trale de co­gé­né­ra­tion au bois qui est en cours de construc­tion. À terme, quelque 25000 mé­ga­watt­heures ther­miques de­vraient ain­si être pro­duits chaque an­née et pro­po­sés à un prix in­fé­rieur à ce­lui du mar­ché. Quant au troi­sième pro­jet, il concerne les ma­tières or­ga­niques, et prin­ci­pa­le­ment la col­lecte, l’échange et la va­lo­ri­sa­tion des dé­chets or­ga­niques de la ré­gion (agri­cul­ture, fo­rêt, in­dus­tries agroa­li­men­taire et chi­mique). Le but est de pou­voir trai­ter près de 6 000 tonnes de ces dé­chets.

la Chine: « Faire de l’huile un car­bu­rant, c’est tout bé­né­fice pour la Chine » Es­pagne: « Com­pri­mer le bois pour four­nir de l’éner­gie » Ma­roc: « Ze­na­ta, une des pre­mières éco-ci­tés afri­caines » Afrique du Sud: « Re­cy­cler du plas­tique et des gra­vats en em­plois » Inde: « Les e-dé­chets valent de l’or »

L’économie circulaire re­pose sur la créa­tion de boucles de va­leur po­si­tives à chaque uti­li­sa­tion ou réuti­li­sa­tion de la ma­tière ou du pro­duit avant des­truc­tion fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.