LE FOUR SEA­SONS SÉ­DUIT PLUS VITE QUE PRÉ­VU

Les Affaires - - Front Page - Mar­tin Jo­li­coeur mar­tin.jo­li­coeur@tc.tc @Jo­li­coeurNews

Même si les ré­no­va­tions d’Ogil­vy par Holt Ren­frew se pro­lon­ge­ront en­core au moins jus­qu’en 2020, le pro­mo­teur du fu­tur nou­vel hô­tel Four Sea­sons, at­te­nant au grand ma­ga­sin de la rue Sainte-Ca­the­rine, a dé­jà trou­vé pre­neur pour la moi­tié des uni­tés ré­si­den­tielles de grand luxe liées au pro­jet.

« On ob­serve da­van­tage de pro­fon­deur dans le mar­ché que bien des gens l’an­ti­ci­paient à Mon­tréal. À preuve, je vous confirme que 50 % de nos ré­si­dences pri­vées sont dé­jà ven­dues », a confié à Les Af­faires, l’homme d’af­faires An­drew Lut­fy, que l’on re­trouve der­rière le pro­jet d’en­ver­gure de 250 M $ ac­tuel­le­ment en construc­tion, rue de la Mon­tagne, au centre-ville de Mon­tréal.

An­drew Lut­fy est le pré­sident et chef de la di­rec­tion du Groupe Dy­na­mite, en­tre­prise pri­vée qui ex­ploite, dans 10 pays dans le monde, les po­pu­laires chaînes de vê­te­ments pour femmes Ga­rage et Dy­na­mite. Le Mont­réa­lais est éga­le­ment à la tête d’Im­mo­bi­lier Car­bon­leo, à qui l’on doit no­tam­ment le Quar­tier Dix30, à Bros­sard, de même que le pro­jet com­mer­cial Royal­mount, pro­je­té à l’in­ter­sec­tion des au­to­routes Dé­ca­rie et Mé­tro­po­li­taine, à Mon­tréal.

Le pro­jet Four Sea­sons de 250 M $, ac­tuel­le­ment en construc­tion en lieu et place de l’an­cien Hô­tel de la Mon­tagne, pré­voit l’érec­tion d’un hô­tel cinq étoiles de 18 étages, com­pre­nant 166 chambres et suites, trois res­tau­rants, une ga­le­rie mar­chande de quelque 50 000 pieds car­rés gé­rée par Holt Ren­frew et 18 ré­si­dences pri­vées.

Si­tuées aux cinq étages su­pé­rieurs du fu­tur éta­blis­se­ment hô­te­lier, ces uni­tés ré­si­den­tielles, de su­per­fi­cies va­riant de 2 886 pi2 à 4 419 pi2, ne sont pas pour toutes les bourses. Se­lon leur di­men­sion, leur prix de vente va­rie entre 3,5 M $ et 8,5 M $, le tout avant taxes et sta­tion­ne­ment. Pour leur part, les deux uni­tés de pen­thouses tou­jours in­ven­dues, de 5 812 pi2 et de 6 910 pi2, s’offrent res­pec­ti­ve­ment aux prix de 11,5 M $ et de 15 M $, éga­le­ment avant taxes et es­pace de sta­tion­ne­ment.

« J’avais en­ten­du dire qu’il ne se ven­dait qu’un seul condo de plus de 5 M $ aux deux ans à Mon­tréal, se sou­vient An­drew Lut­fy. À ce rythme, pour­suit-il, on me lais­sait en­tendre que j’en au­rais peut-être pour trente ans à les vendre. Or, après seule­ment neuf mois d’ac­ti­vi­té, la moi­tié a trou­vé pre­neur. Inu­tile de vous dire que j’en suis ra­vi. »

La concur­rence n’in­quiète pas

Sans sa­voir si la ten­dance se main­tien­dra, l’homme d’af­faires garde es­poir de par­ve­nir à écou­ler les neuf ap­par­te­ments et pen­thouses res­tants avant long­temps. Si­tué sur la rue de la Mon­tagne, tout juste au sud du bou­le­vard de Mai­son­neuve Ouest, l’hô­tel Four Sea­sons se trou­ve­ra à quelques di­zaines de mètres seule­ment de l’hô­tel Ritz-Car­le­ton, rue Sher­brooke, et du tout aus­si chic hô­tel Mount Ste­phen, rue Drum­mond.

Une concur­rence qui n’in­quiète d’au­cune ma­nière le pre­mier in­té­res­sé.« Avec la vue sur le centre-ville, les fe­nes­tra­tions abon­dantes, des pla­fonds de 11 à 12 pieds et de­mi de hau­teur, notre pro­jet est si unique, qu’il ne peut se com­pa­rer à au­cun autre à Mon­tréal, ré­pond M. Lut­fy, avec aplomb. Vous au­riez beau cher­cher, vous ne trou­ve­riez au­cun équi­valent. J’en suis convain­cu. »

Il est vrai qu’en plus de com­por­ter tous les ser­vices ha­bi­tuels (spa, pis­cine in­té­rieure, centre de condi­tion­ne­ment phy­sique, salle de bal, res­tau­rants et parc de sta­tion­ne­ment sou­ter­rain de 400 es­paces, l’éta­blis­se­ment of­fri­ra en prime l’avan­tage d’être di­rec­te­ment re­lié au ma­ga­sin Ogil­vy voi­sin. Il se­ra ain­si pos­sible pour les ré­si­dents de l’hô­tel d’al­ler y faire leurs em­plettes sans même avoir à mettre le pied à l’ex­té­rieur.

Comme on le sait, le grand ma­ga­sin de luxe, fon­dé en 1866, a été ra­che­té en 2011 par Sel­fridges Group, pro­prié­té de la ri­chis­sime fa­mille Wes­ton de To­ron­to qui, en plus de Lo­blaw, pos­sède éga­le­ment les ma­ga­sins Holt Ren­frew. En 2013, il a été dé­ci­dé que Holt Ren­frew dé­mé­na­ge­rait dans l’édi­fice pa­tri­mo­nial d’Ogil­vy, rue Sainte-Ca­the­rine Ouest, à l’angle de la rue la Mon­tagne.

Les tra­vaux de ré­no­va­tion de quelque 100 M $, de­vant per­mettre l’in­té­gra­tion d’Holt Ren­frew dans l’édi­fice d’Ogil­vy, de­vaient se ter­mi­ner à la fin de 2017. Mais de­vant l’am­pleur de la tâche, in­cluant l’ajout de 80 000 pi2 pour un to­tal de 240 000 pi2, l’en­tre­prise n’a pas eu d’autres choix que de re­pous­ser la fin des tra­vaux à l’an­née 2020.

Est-ce que cette dé­ci­sion nui­ra aux ventes de Four Sea­sons ? Pas vrai­ment, es­time M. Lut­fy, qui rap­pelle que le ma­ga­sin de luxe doit en prin­cipe de­meu­rer ou­vert pen­dant toute la du­rée des tra­vaux. C’est aus­si pen­dant cette pé­riode que Holt Ren­frew dé­ve­lop­pe­ra une ga­le­rie mar­chande de quelque 50 000 pi2, ré­par­tie sur quatre étages, in­cluant la fu­ture SAQ Si­gna­ture.

Les firmes Sid Lee Ar­chi­tec­ture et Le­may ont tra­vaillé au concept ar­chi­tec­tu­ral de l’hô­tel, et le de­si­gn des ré­si­dences est l’oeuvre de Phi­lip Ha­zan. Le maître d’oeuvre des tra­vaux est Po­mer­leau. Si tout se dé­roule comme pré­vu, l’hô­tel Four Sea­sons ou­vri­ra ses portes en mars 2019, avec quelques mois de re­tard sur l’échéan­cier ini­tial.

la

L’hô­tel et ré­si­dences Four Sea­sons Mon­tréal s’érige au coeur de l’ar­ron­dis­se­ment Ville-Ma­rie, à cô­té de la Mai­son Ogil­vy.

Les uni­tés ré­si­den­tielles si­tuées aux cinq étages su­pé­rieurs du Four Sea­sons offrent une vue sur le centre-ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.