Main-d’oeuvre : les tech­no­lo­gies à la res­cousse

L’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale en quelques chiffres

Les Affaires - - Industrie aérospatia­le - – Clau­dine Hé­bert

Est-ce que les tech­no­lo­gies de rup­ture peuvent consti­tuer une des so­lu­tions pour con­trer la pé­nu­rie de main-d’oeuvre ? L’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale qué­bé­coise, qui de­vra pour­voir 30 000 postes d’ici 10 ans, en est convain­cue. En at­ten­dant, des en­tre­prises profitent dé­jà de ces tech­no­lo­gies sur le plan de l’em­ploi.

Une meilleure for­ma­tion

Chez FDC Com­po­sites, à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, qui se spé­cia­lise dans la fa­bri­ca­tion et l’as­sem­blage de pièces com­po­sites, le pro­blème de trans­fert de com­pé­tence a été ré­so­lu grâce à une tech­no­lo­gie de rup­ture : un lo­gi­ciel LMS (Lear­ning Ma­na­ge­ment Sys­tem). Que ce soit à l’aide de pho­tos ou de vi­déos, les nou­veaux em­ployés peuvent consul­ter ins­tan­ta­né­ment sur leurs ap­pa­reils mo­biles les pro­cé­dés de fa­bri­ca­tion qui leur sont confiés. « Avant, la for­ma­tion d’un nou­vel em­ployé pou­vait prendre jus­qu’à une se­maine. Au­jourd’hui, à l’aide de ce lo­gi­ciel in­tro­duit l’au­tomne der­nier, la for­ma­tion s’ef­fec­tue en moins d’une jour­née », sou­ligne Mé­lis­sa Mi­chaud, contrô­leuse et di­rec­trice ad­mi­nis­tra­tive chez FDC Com­po­sites. « Et notre em­ployé qui veille à la for­ma­tion des nou­veaux membres de notre équipe peut dé­sor­mais en su­per­vi­ser quatre à la fois plu­tôt qu’un seul », pour­suit Charles Ca­ba­na. Fils du fon­da­teur Jacques Ca­ba­na, le co­or­don­na­teur à la pro­duc­tion chez FDC pren­dra éven­tuel­le­ment la re­lève de l’en­tre­prise qui compte une tren­taine d’em­ployés. En plus de faire res­pec­ter les stan­dards de fa­bri­ca­tion, l’ou­til fa­vo­rise une meilleure in­té­gra­tion des em­ployés, re­marque Mme Mi­chaud. « Le lo­gi­ciel est mul­ti­lingue. Ce qui aug­mente la com­pré­hen­sion et le de­gré de confiance des nou­veaux em­ployés qui maî­trisent moins le fran­çais et l’an­glais », dit-elle.

Main­te­nir des em­plois

À Sainte-Anne-de-Bel­le­vue, sous le toit de l’en­tre­prise MDA, le concept de tech­no­lo­gie de rup­ture, par­ti­cu­lière- ment grâce à l’avè­ne­ment des constel­la­tions de sa­tel­lites, se tra­duit par un main­tien du nombre d’em­plois.

Contrai­re­ment aux sa­tel­lites géo­sta­tion­naires qui, lan­cés à 36 000 km du sol ter­restre, se dé­placent à la même vi­tesse que la ro­ta­tion de la Terre pour of­frir une cou­ver­ture per­ma­nente sur une grande sur­face, les constel­la­tions de sa­tel­lites se re­trouvent à moins de 5 000 km de la sur­face de la Terre. « Cette pléiade de plus pe­tits sa­tel­lites, qui se comptent par cen­taines, voire par mil­liers, per­met de cou­vrir des zones plus re­cu­lées de la pla­nète. Cette tech­no­lo­gie a no­tam­ment per­mis d’amé­lio­rer l’offre de ser­vice In­ter­net aux deux pôles du globe et sur les grandes sur­faces océa­niques », ex­plique Joan­na Bo­shou­wers, di­rec­trice gé­né­rale de MDA.

Par­ti­ci­pant de­puis cinq ans à l’es­sor de cette nou­velle tech­no­lo­gie qui exige une pro­duc­tion de haut vo­lume, l’en­tre­prise de l’ouest de l’île de Mon­tréal a pu gar­der ses quelque 800 em­ployés mal­gré une baisse de la pro­duc­tion de sa­tel­lites géo­sta­tion­naires. Mme Bo­shou­wers si­gnale que MDA par­ti­cipe ac­tuel­le­ment à la pro­duc­tion de trois des quatre nou­velles constel­la­tions de sa­tel­lites qui sont en pré­pa­ra­tion, dont celle de OneWeb, en leur four­nis­sant des an­tennes. Beau­coup d’an­tennes. Ha­bi­tuée de pro­duire une ving­taine d’an­tennes com­plexes par an­née des­ti­nées à la fa­bri­ca­tion de sa­tel­lites géo­sta­tion­naires, MDA en fa­brique au­jourd’hui plus d’une tren­taine par se­maine pour les sa­tel­lites qui forment les constel­la­tions.

Pa­ral­lè­le­ment à ces pro­duc­tions, l’en­tre­prise ter­mine l’in­té­gra­tion et les tests liés aux trois sa­tel­lites Ra­dar­sat qui se­ront lan­cés en or­bite d’ici la fin de l’an­née. Ce projet, es­ti­mé à 1 mil­liard de dol­lars, per­met­tra au gou­ver­ne­ment ca­na­dien de sur­veiller la Terre, plus par­ti­cu­liè­re­ment ce qui passe sur le ter­ri­toire du Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.