Les em­bal­lages in­tel­li­gents bien­tôt sur une ta­blette près de chez vous?

Les Affaires - - Industrie De L’emballage - In­dus­trie de l’em­bal­lage Clau­dine Hé­bert re­dac­tion­le­saf­faires@tc.tc

Le jour où le conte­nant de votre médicament vous en­ver­ra un tex­to pour vous rap­pe­ler qu’il est l’heure de prendre votre pi­lule ou de pro­cé­der à votre pi­qûre d’in­su­line n’est pas si loin­tain. En fait, cette tech­no­lo­gie, mise au point par Jones Pa­cka­ging, une en­tre­prise on­ta­rienne, est dé­jà à l’es­sai en Eu­rope. « Ce concept est l’une des mul­tiples pos­si­bi­li­tés que per­met l’em­bal­lage in­tel­li­gent, une des nou­velles voies qui sus­citent beau­coup d’in­té­rêt dans le monde de l’em­bal­lage », in­dique James Lee, di­rec­teur, Tech­no­lo­gies et in­no­va­tions chez Jones Pa­cka­ging, à Lon­don, On­ta­rio. M. Lee siège aus­si à titre de co­pré­sident d’In­tel­liPack, un ac­cé­lé­ra­teur ca­na­dien consa­cré à l’in­no­va­tion en em­bal­lages in­tel­li­gents.

Se­lon l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té, dit-il, une per­sonne sur deux ne res­pecte pas la pres­crip­tion du médicament qu’elle doit prendre. « Nous sommes con­vain­cus que ce nou­veau type d’em­bal­lage per­met­tra d’amé­lio­rer cette sta­tis­tique et de ré­duire les coûts en san­té », sou­tient M. Lee. Outre le sec­teur phar­ma­ceu­tique, ce­lui des cos­mé­tiques et de l’ali­men­ta­tion suivent de très près les pro­grès de ces nou­velles tech­no­lo­gies, ajoute-t-il.

Éva­lué à 5,7 mil­liards de dol­lars se­lon la firme Smi­thers Pi­ra, le seg­ment de l’em­bal­lage in­tel­li­gent re­pré­sente pour le mo­ment une toute pe­tite goutte d’eau à l’échelle de l’in­dus­trie mon­diale de l’em­bal­lage. Ce n’est même pas 1% du mar­ché. « Mais l’ex­pan­sion à vi­tesse grandV s’en vient pour ce type d’em­bal­lage », sou­tient An­dré Dion, di­rec­teur de l’Ins­ti­tut des com­mu­ni­ca­tions gra­phiques et de l’im­pri­ma­bi­li­té (ICI), un centre de trans­fert tech­no­lo­gique af­fi­lié au col­lège Ahunt­sic, à Mon­tréal.

Iro­ni­que­ment, l’ICI était au bord la faillite en 2013. Le sec­teur de l’im­pri­me­rie qué­bé­cois, qui va­lait plus de 3,4 G$ de re­ve­nus en 2003, se­lon une étude éco­no­mique de Des­jar­dins, a fon­du de près de 45 % les an­nées sui­vantes. Ce qui a consi­dé­ra­ble­ment af­fec­té la survie de l’or­ga­nisme. « Grâce à l’avè­ne­ment de l’em­bal­lage in­tel­li­gent et des re­cherches qui s’y rat­tachent de­puis trois ans, les re­ve­nus de l’ICI n’ont ja­mais été aus­si éle­vés de­puis sa créa­tion il y a 25 ans », si­gnale M. Dion. L’or­ga­nisme qui compte 22 em­ployés a gé­né­ré 2,8 mil­lions de dol­lars de re­ve­nus en 2017.

Des éti­quettes in­tel­li­gentes

Les re­cherches de l’ICI en em­bal­lage in­tel­li­gent sont prin­ci­pa­le­ment ca­na­li­sées au­tour des éti­quettes, qui com­prennent trois com­po­santes : les cap­teurs, le sys­tème de com­mu­ni­ca­tion et les bat­te­ries. « De cette fa­çon, la tech­no­lo­gie ne mo­no­po­lise pas l’en­semble des lignes de pro­duc­tion. En li­mi­tant ain­si les coûts d’im­pres­sion, ce­la fa­ci­li­te­ra, dit-il, l’ac­cès à ce type d’éti­que­tage pour un plus grand nombre d’en­tre­prises. Par­ti­cu­liè­re­ment les PME. » L’ob­jec­tif, in­dique M. Dion, est de pro­duire des éti­quettes in­tel­li­gentes qui coû­te­ront moins de 0,10 $ l’uni­té plu­tôt que 1 $ pour le mo­ment.

L’or­ga­nisme tra­vaille jus­te­ment à l’éla­bo­ra­tion d’une bat­te­rie flexible plus abor­dable. Ce pro­jet s’ef­fec­tue en col­la­bo­ra­tion avec cinq autres en­tre­prises, soit Cas­cades, TC Trans­con­ti­nen­tal, So­lis­co, Éti­quettes Pro­fec­ta et l’équipe du lo­gi­ciel Pol­ka­dots. « Nous sou­hai­tons fa­bri­quer une bat­te­rie im­pri­mée qui pour­ra être pro­duite en grande quan­ti­té sur une presse ro­ta­tive mul­ti­pro­cé­dés. Il s’agi­ra d’une bat­te­rie plus éco­res­pon­sable, dont les ma­té­riaux se­ront en­tiè­re­ment re­cy­clables ou réuti­li­sables », ex­plique M. Dion. Cette bat­te­rie im­pri­mée pour­ra être uti­li­sée pour des ap­pli­ca­tions mul­tiples, no­tam­ment pour du sto­ckage d’in­for­ma­tions. Elle pour­ra éga­le­ment ali­men­ter un dis­po­si­tif de dé­tec­tion de tem­pé­ra­ture, une tech­no­lo­gie qui se­ra utile au sec­teur de l’ali­men­ta­tion. L’éti­quette in­tel­li­gente ser­vi­ra éga­le­ment pour la tra­ça­bi­li­té des pro­duits, l’in­di­ca­tion des in­gré­dients et les dates de pé­remp­tion. « Ce qui lais­se­ra aux fa­bri­cants da­van­tage d’es­pace sur les em­bal­lages pour im­pri­mer leurs mes­sages mar­ke­ting », ajoute-t-il.

L’ICI col­la­bore éga­le­ment avec le ré­seau Green, qui re­groupe 13 uni­ver­si­tés ca­na­diennes et une ving­taine d’en­tre­prises pour dé­ve­lop­per des tech­no­lo­gies plus vertes dans le dé­ve­lop­pe­ment de l’éti­quette in­tel­li­gente.

la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.