Jean-Paul Ga­gné

Les Affaires - - Sommaire -

L’im­mi­gra­tion lors des élec­tions : un en­jeu à trai­ter avec pru­dence

ux États-Unis, une ani­ma­trice de Fox News, Lau­ra In­gra­ham, a ré­cem­ment dé­cla­ré que l’im­mi­gra­tion « lé­gale et illé­gale » ré­cente avait ren­du son pays mé­con­nais­sable, ce qui est évi­dem­ment faux. C’est le genre de dé­ra­page qu’en­cou­ragent les propos tein­tés de ra­cisme de Do­nald Trump.

Plus près de nous, deux dé­pu­tés du Par­ti conser­va­teur du Ca­na­da, Mi­chelle Rem­pel, de l’Al­ber­ta, et Lar­ry Ma­guire, du Ma­ni­to­ba, tiennent des as­sem­blées de consul­ta­tion sur les en­jeux de l’im­mi­gra­tion. Dif­fi­cile de ne pas y voir un cer­tain po­pu­lisme. Le par­ti d’An­drew Sheer a même for­cé une réunion d’ur­gence d’un co­mi­té de la Chambre des Com­munes pour dé­battre de la « crise » pro­vo­quée par les de­man­deurs d’asile « illé­gaux » qui tra­versent la fron­tière pour « se ma­ga­si­ner un pays ». Pré­ci­sons que les mi­grants qui ar­rivent par le che­min Rox­ham sont des de­man­deurs « ir­ré­gu­liers », et non illé­gaux.

Pour sa part, le dé­pu­té fé­dé­ral Maxime Ber­nier, de la Beauce, est en­tré dans le dé­bat en ac­cu­sant le gou­ver­ne­ment Tru­deau d’une « bal­ka­ni­sa­tion cultu­relle » qui risque de sus­ci­ter plus de mé­fiance, de vio­lence, de conflits so­ciaux, ajou­tant que « plus de di­ver­si­té dé­trui­ra notre pays ». M. Ber­nier de­vrait se sou­ve­nir qu’en 1947, un en­tre­pre­neur de sa Beauce na­tale, un cer­tain Lud­ger Dionne, a fait ve­nir 100 Po­lo­naises pour tra­vailler dans sa fi­la­ture. Ga­geons que celles-ci ont en­ri­chi le tis­su so­cial de Saint-Georges.

De son cô­té, le Par­ti conser­va­teur fé­dé­ral est al­lé jus­qu’à pu­blier une pu­bli­ci­té mon­trant un homme noir ti­rant une va­lise et s’ap­prê­tant à tra­ver­ser une fron­tière. De­vant le tol­lé, le par­ti a re­ti­ré cette pu­bli­ci­té odieuse, pré­ci­sant qu’il ne vou­lait pas stig­ma­ti­ser un groupe eth­nique.

Autre ges­tion si­gni­fi­ca­tive, la mi­nistre Li­sa MacLeod, du gou­ver­ne­ment on­ta­rien de Doug Ford, qui a dit que l’On­ta­rio doit « prendre soin des siens » avant d’en­cou­ra­ger les im­mi­grants à s’y ins­tal­ler, a cla­qué la porte d’une ren­contre de mi­nistres ca­na­diens de l’Im­mi­gra­tion sur les de­man­deurs d’asile. Celle-ci n’a pas ai­mé que son ho­mo­logue fé­dé­ral, Ah­med Hus­sen, qua­li­fie de « non ca­na­dien » le re­fus de cer­taines pro­vinces de ne pas vou­loir par­ti­ci­per à l’ac­cueil des ré­fu­giés. L’On­ta­rio de­mande au fé­dé­ral de lui ver­ser 200M$, alors qu’elle ac­cueille re­la­ti­ve­ment peu de ré­fu­giés et que l’en­ve­loppe fé­dé­rale pour ce pro­gramme est de 270M$.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.