Les prix du bois d’oeuvre pour­raient en­core flam­ber

Les Affaires - - Billet | Sommaire - Fran­çois Nor­mand fran­cois.nor­mand@tc.tc @fran­cois­nor­mand

Les prix du bois d’oeuvre en Amé­rique du Nord pour­raient en­core bon­dir au cours des pro­chains mois, pré­voit le Con­seil de l’in­dus­trie fo­res­tière du Qué­bec (CIFQ). Une si­tua­tion qui fa­vo­rise les pro­duc­teurs qué­bé­cois.

« La sai­son des ou­ra­gans qui dé­bute aux États-Unis et les feux de fo­rêt en Co­lom­bie-Bri­tan­nique ain­si qu’en Ca­li­for­nie crée­ront à la fois une pres­sion à la hausse sur la de­mande et une pres­sion à la baisse sur l’offre », ex­plique l’éco­no­miste au CIFQ, Mi­chel Vincent.

Cette si­tua­tion – qui rend les mar­chés ner­veux – sur­vient alors que les prix du bois d’oeuvre sont dé­jà très éle­vés en Amé­rique du Nord, et ce, en rai­son du mince écart entre l’offre et la de­mande de bois.

En juillet, l’in­dice RLCP de la firme Ran­dom Lengths, le prin­ci­pal éta­lon de me­sure com­pre­nant 16 pro­duits (is­sus de l’est, de l’ouest et du nord de l’Amé­rique du Nord), s’éle­vait à 520 $ US le mille pieds me­sure de planche (Mpmp).

Il est en baisse par rap­port à juin (564 $ US), mais clai­re­ment à la hausse de­puis jan­vier, alors que l’in­dice s’éle­vait à 453 $ US.

Et ces prix ne tiennent pas compte des feux de fo­rêt qui ont ra­va­gé cet été des cen­taines de mil­liers d’hec­tares en Ca­li­for­nie (un État qui pro­duit du bois d’oeuvre) et en Co­lom­bie-Bri­tan­nique.

443 000 hec­tares af­fec­tés en C.-B.

Dans la pro­vince de la côte ouest seule­ment, les feux de fo­rêt ont af­fec­té quelque 443 000 hec­tares, se­lon le gou­ver­ne­ment de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique.

Cette si­tua­tion li­mite gran­de­ment la ca­pa­ci­té des fo­res­tières de cou­per le bois et, par consé­quent, ré­duit l’offre de bois d’oeuvre en Amé­rique du Nord, alors que des ou­ra­gans ra­va­ge­ront le sud et l’est des États-Unis dans les pro­chaines se­maines.

Or, l’été der­nier, les ou­ra­gans Har­vey et Irma, qui ont res­pec­ti­ve­ment dé­vas­té le Texas et la Flo­ride, ont tué des di­zaines de per­sonnes et cau­sé des pertes ma­té­rielles co­los­sales dans ces deux États – mais aus­si dans les îles des Ca­raïbes.

Après le pas­sage de ces deux ou­ra­gans, les prix des pro­duits is­sus du bois (contre­pla­qués, ma­driers, etc.) ont d’ailleurs aug­men­té aux États-Unis, mais aus­si au Qué­bec.

C’est pour­quoi il est pro­bable que les prix du bois d’oeuvre aug­mentent en­core dans les pro­chains mois, se­lon le CIFQ.

Dans ce contexte, les pro­duc­teurs de bois d’oeuvre au Ca­na­da conti­nue­ront à dé­ga­ger de bonnes marges bé­né­fi­ciaires, mal­gré l’im­po­si­tion par Wa­shing­ton de droits com­pen­sa­teurs et an­ti­dum­ping de 27 % sur les ex­por­ta­tions ca­na­diennes aux États-Unis.

Ce­la dit, mal­gré tout, l’in­dus­trie fo­res­tière ne roule pas sur l’or, af­firme M. Vincent.

« Sur un cycle de 10 ans, in­cluant la ré­ces­sion de 2007 à 2009 aux États-Unis, l’in­dus­trie a per­du beau­coup d’ar­gent. On a une in­dus­trie qui fait à nou­veau des pro­fits, mais qui n’af­fiche pas en­core une bonne san­té fi­nan­cière », af­firme l’éco­no­miste du CIFQ.

la

« On a une in­dus­trie qui fait à nou­veau des pro­fits, mais qui n’af­fiche pas en­core une bonne san­té fi­nan­cière. » – Mi­chel Vincent, éco­no­miste au CIFQ

Un hé­li­co­ptère ten­tait d’éteindre le feu qui ra­va­geait la fo­rêt près de Lake El­si­nore, une mu­ni­ci­pa­li­té si­tuée en Ca­li­for­nie, le 11 août der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.