BTB pour­suit ses achats com­mer­ciaux à Lé­vis

Les Affaires - - Les Grands De L’immobilier - – Clau­dine Hé­bert

Dé­jà dé­ten­teur d’une bonne par­tie des im­meubles com­mer­ciaux si­tués à l’en­trée des ponts de Lé­vis de­puis un an, BTB a conso­li­dé ses achats en août der­nier. Cette fi­du­cie de pla­ce­ment im­mo­bi­lier qué­bé­coise s’est por­tée ac­qué­reur de 205000pieds car­rés ap­par­te­nant au ges­tion­naire Rio­can Hol­ding pour la somme de 42,6 mil­lions de dol­lars. Ce qui en fait la 10e plus im­por­tante tran­saction im­mo­bi­lière des douze der­niers mois de notre clas­se­ment Les Af­faires- JLR. C’est la troi­sième tran­saction de notre clas­se­ment qui met en ve­dette le com­merce de dé­tail (Trem­blant et Fleur de Lys).

C’est aus­si la deuxième tran­saction ma­jeure de BTB dans ce sec­teur qu’on ap­pelle le Car­re­four Saint-Ro­muald. L’an der­nier, BTB avait ache­té 121000 pieds car­rés pour près de 36 M$. En pleine ef­fer­ves­cence de­puis 2006, cette zone com­mer­ciale est si­tuée dans le qua­dri­la­tère for­mé des routes 175, 132 et des au­to­routes 20 et 73. Le sec­teur fait l’ob­jet de plus de 410M$ d’in­ves­tis­se­ments de la part de pro­mo­teurs et de la Ville de Lé­vis. La zone, qui ap­par­tient dé­sor­mais à BTB, in­clut no­tam­ment la grande sur­face Wal­mart ain­si que de mul­tiples bou­tiques telles Dol­la­ra­ma, La­tu­lippe et de nom­breux res­tau­rants. « Ces es­paces com­mer­ciaux sont en très grande de­mande. Ils sont loués à plus de 98% », si­gnale Mi­chel Léo­nard, pré­sident de BTB.

1 mil­liard de dol­lars d’ac­tifs d’ici deux ans

Pour la Ville de Lé­vis, le sec­teur du Car­re­four Saint-Ro­muald aide à mieux struc­tu­rer l’offre com­mer­ciale dans la zone Chau­dière. « Il per­met éga­le­ment de com­plé­ter l’offre d’ha­bi­ta­tion pour des im­meubles de plus grande den­si­té, le tout à proxi­mi­té des ser­vices et dans un sec­teur très bien des­ser­vi par le tran­sport en com­mun », sou­ligne Phi­lippe Meu­riant, di­rec­teur du déve- lop­pe­ment éco­no­mique et de la pro­mo­tion à Lé­vis. De­puis quatre ans, ce car­re­four a as­sis­té, entre autres, à l’ar­ri­vée d’une ré­si­dence du Groupe Mau­rice ain­si que d’un hô­tel Hamp­ton Inn. On y trouve éga­le­ment les grandes sur­faces Cost­co, Ca­na­dian Tire et Home De­pot.

Née il y a 12 ans, la fi­du­cie de pla­ce­ment im­mo­bi­lier BTB sou­haite at­teindre 1 G$ d’ac­tifs d’ici deux ans. Elle dé­tient dé­jà 800 M$ d’im­meubles, prin­ci­pa­le­ment si­tués dans le Grand Mon­tréal et la ré­gion de Qué­bec. « Nous avons éga­le­ment 20% de notre por­te­feuille qui se trouve en ban­lieue d’Ot­ta­wa », in­dique le pré­sident de BTB. En fait, pré­cise M. Léo­nard, BTB veut concen­trer ses ac­ti­vi­tés au sein de l’axe Qué­bec-Ot­ta­wa. Rai­son pour la­quelle le ges­tion­naire s’est dé­par­ti tout ré­cem­ment de ses im­meubles à Sher­brooke.

Un por­te­feuille di­ver­si­fié

Au to­tal, BTB dé­tient 65 im­meubles com­mer­ciaux, de bu­reaux et in­dus­triels qui re­pré­sentent plus de 5,2 mil­lions de pieds car­rés de su­per­fi­cie. Plus de 30% du por­te­feuille de BTB est consa­cré à des es­paces pour le com­merce de dé­tail. M. Léo­nard croit for­te­ment que ces es­paces ont tou­jours leur place dans l’échi­quier im­mo­bi­lier. « Même Ama­zon, qui avait ju­ré ne ja­mais tou­cher à la brique et le mor­tier, a ache­té la chaîne ali­men­taire amé­ri­caine Whole Foods en 2017 pour 13,7 G$ US. Un équi­libre est voie de s’éta­blir entre le com­merce en ligne et les ventes en ma­ga­sin » sou­tient le ges­tion­naire im­mo­bi­lier.

Pour­quoi le nom BTB? « Ces trois lettres nous per­met­taient de fi­gu­rer par­mi les pre­miers titres dé­fi­lant sur le fil des so­cié­tés de ca­pi­tal de dé­mar­rage lors de notre créa­tion en 2006. Nous avons dé­ci­dé de conser­ver le nom », dit-il. De­puis 2012, BTB est ins­crite au TSX.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.