La Place Ville Ma­rie s’offre une cure de ra­jeu­nis­se­ment

Les Affaires - - Les Grands De L’immobilier - Les grands de l’im­mo­bi­lier Clau­dine Hé­bert re­dac­tion­le­saf­faires@tc.tc Hausse des prix

De­puis son inau­gu­ra­tion en 1962, la Place Ville Ma­rie (PVM), à Mon­tréal, a tou­jours vé­hi­cu­lé une image de pres­tige par­tout dans le monde. Son ges­tion­naire et pro­prié­taire, Ivan­hoé Cam­bridge, sou­haite non seule­ment pour­suivre cette tra­di­tion, mais il veut même re­dé­fi­nir sa clien­tèle cible.

Les cinq im­meubles qui forment PVM ain­si que l’Es­pla­nade qui se trouve au coeur de ce com­plexe font ac­tuel­le­ment l’ob­jet de tra­vaux de re­vi­ta­li­sa­tion es­ti­més à plus de 200 mil­lions de dol­lars. « Cet in­ves­tis­se­ment s’ins­crit au sein d’un pro­jet ma­jeur de 1 mil­liard de dol­lars pour trans­for­mer l’ex­pé­rience au sein de nos im­meubles phares du centre-ville de Mon­tréal », ex­plique Ber­nard Po­li­quin, vice-pré­sident prin­ci­pal, Bu­reaux, chez Ivan­hoé Cam­bridge. Les autres im­meubles étant la Mai­son Ma­nu­vie, le Centre Ea­ton et le Fair­mont Le Reine Eli­za­beth. Le com­plexe PVM compte plus de 2,6 mil­lions de pieds car­rés de su­per­fi­cie.

De nou­veaux lo­ca­taires

Les ef­fets de cette cure de ra­jeu­nis­se­ment, en­ta­mée en 2017, sont dé­jà pal­pables. Le com­plexe, par­ti­cu­liè­re­ment le 1 Place Ville Ma­rie, re­crute de nou­veaux lo­ca­taires qu’il n’était pas ha­bi­tué à ac­cueillir. Long­temps as­so­cié à des lo­ca­taires tra­di­tion­nels du centre-ville, tels des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières, des firmes d’avo­cats, des bu­reaux comp­tables et des sièges so­ciaux (no­tam­ment Air Ca­na­da et CGI), PVM hé­berge, de­puis deux ans, WeWork. Le géant amé­ri­cain des es­paces col­la­bo­ra­tifs y oc­cupe deux étages. « Notre adresse, qui a tou­jours été un im­meuble à ca­rac­tère avant-gar­diste avec ses es­paces fe­nes­trés et ses 32 as­cen­seurs, sé­duit de plus en plus des en­tre­prises de la tech­no­lo­gie, de la créa­ti­vi­té et des com­mu­ni­ca­tions qui re­cherchent de vastes es­paces gor­gés de lu­mière na­tu­relle », ajoute M. Po­li­quin.

Autre nou­veau lo­ca­taire d’en­ver­gure, l’agence Sid Lee, qui va quit­ter ses lo­caux du Vieux-Mon­tréal pour em­mé­na­ger dans près de 80 000 pieds car­rés du 1 Place Ville Ma­rie au cours de l’an­née 2019. « PVM n’est pas une simple tour de bu­reaux, mais bien tout un cam­pus d’af­faires qui se re­nou­velle, au même titre que le centre-ville de Mon­tréal. Nous uti­li­se­rons trois des quatre an­ciens halls ban­caires, dont deux of­frant un ac­cès à l’Es­pla­nade, pour con­ce­voir le meilleur ter­ri­toire de col­la­bo­ra­tion qui soit », sou­ligne Mar­tin Gau­thier, pré­sident de Sid Lee Mon­tréal et chef mon­dial des opé­ra­tions. Même les lo­ca­taires de longue date se laissent trans­por­ter par l’ef­fet de re­vi­ta­li­sa­tion. La Banque Royale du Ca­na­da, qui oc­cupe la tour prin­ci­pale de­puis son ou­ver­ture, pro­fite de la fé­bri­li­té en­tou­rant les tra­vaux pour re­don­ner un coup de jeune à ses es­paces to­ta­li­sant 400 000 pieds car­rés… et à son image de marque. « L’ins­ti­tu­tion fi­nan­cière pro­cède ac­tuel­le­ment à son plus im­por­tant chan­tier de construc­tion dans tout le Ca­na­da afin de re­voir la si­gna­ture de ses lo­caux pour bu­reaux et ses es­paces com­mer­ciaux », tient à pré­ci­ser M. Po­li­quin. RBC dé­tient un bail jus­qu’en 2056 avec PVM. Cette re­vi­ta­li­sa­tion se tra­duit éga­le­ment par une hausse des loyers. Le pied car­ré à PVM se loue dé­sor­mais entre 55 $ et 60 $, se­lon les étages et les es­paces.

Rap­pe­lons que PVM est de­ve­nue la pro­prié­té des Qué­bé­cois en 2000 lorsque Ivan­hoé Cam­bridge en a fait l’achat au ges­tion­naire im­mo­bi­lier ca­na­dien Tri­zec (qui a été ache­té par la suite par Brook­field en 2006). La fi­liale im­mo­bi­lière de la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec a ven­du la moi­tié de l’im­meuble au fonds de pen­sion de l’Al­ber­ta AimCO en 2006. En 2013, Ivan­hoé Cam­bridge a ra­che­té la par­ti­ci­pa­tion d’AimCO pour re­de­ve­nir l’unique pro­prié­taire du com­plexe.

la

L’As­so­cia­tion qué­bé­coise des tech­no­lo­gies a nom­mé Ami­lia en­tre­prise tech­no de l’an­née dans le cadre du concours PME en lu­mière 2018, or­ga­ni­sé en col­la­bo­ra­tion avec la Banque de dé­ve­lop­pe­ment du Ca­na­da, CGI et Vi­déo­tron Ser­vice Af­faires. Ami­lia a dé­ve­lop­pé un lo­gi­ciel d’ins­crip­tion et de ges­tion des loi­sirs en ligne. Le lo­gi­ciel per­met aux or­ga­ni­sa­tions spor­tives et cultu­relles, ain­si qu’aux par­ti­ci- pants, d’ef­fec­tuer di­rec­te­ment en ligne l’ins­crip­tion et la ges­tion des ac­ti­vi­tés. La lau­réate a été dé­ter­mi­née se­lon le plus haut poin­tage re­cueilli, cu­mu­lant à la fois la note d’un ju­ry qui compte pour 75 % du ré­sul­tat to­tal et le vote du pu­blic, re­pré­sen­tant 25 %. La lutte s’est jouée entre les PME sui­vantes : Pro­ces­sia, R2i, Dia­log In­sight, JLR, Nu­bik, Ami­lia, La­se­rax, Led­darTech et In-rgy.

Lu­cas Pon­tillo suc­cède à John Va­len­ti­ni, qui oc­cu­pait le poste de chef de la di­rec­tion fi­nan­cière de la so­cié­té de­puis sep­tembre 2015. M. Va­len­ti­ni se concen­tre­ra sur ses fonc­tions de pré­sident et chef de la di­rec­tion, Fie­ra Pla­ce­ments pri­vés al­ter­na­tifs, où il conti­nue­ra d’orien­ter la crois­sance de la pla­te­forme des stra­té­gies al­ter­na­tives. M. Pon­tillo était chef de l’ex­ploi­ta­tion de Ges­tion d’ac­tifs Ma­nu­vie au Ca­na­da jus­qu’à tout ré­cem­ment. Il a aus­si tra­vaillé pour Chubb et pour KPMG Ca­na­da. M. Pon­tillo dé­tient une maî­trise en ges­tion de l’Uni­ver­si­té de New York (École de com­merce Leo­nard N. Stern), ain­si que de l’Uni­ver­si­té des sciences et tech­no­lo­gies de Hong Kong (École de com­merce et de ges­tion). À l’Uni­ver­si­té de To­ron­to (Rot­man School of Ma­na­ge­ment), il a ac­quis un MBA. Ray­mond La­ri­vée était jus­qu’à tout ré­cem­ment PDG du Pa­lais des congrès. Il a éga­le­ment agi à titre de vice-pré­sident ré­gio­nal de l’ex­ploi­ta­tion pour Del­ta, Hô­tels et Centre de vil­lé­gia­ture pen­dant près de 20 ans. Il a été pré­sident du conseil de l’Ins­ti­tut de tou­risme et d’hô­tel­le­rie du Qué­bec. Il a été vice-pré­sident des opé­ra­tions pour Ra­dis­son Ho­tels & Re­sorts. Il a as­su­ré la di­rec­tion gé­né­rale pour deux grands hô­tels à Mon­tréal, soit le She­ra­ton et l’At­li­fic. Il a re­çu le prix Hom­mage 2018 de Mon­tréal centre-ville. Ann De­la­ros­bil de­vient di­rec­trice ré­gio­nale du point de ser­vice de l’ École des en­tre­pre­neurs du Qué­bec (ÉEQ) en Ou­taouais. Mme De­la­ros­bil a été no­tam­ment di­rec­trice du dé­ve­lop­pe­ment des mar­chés pour Ca­va­lia et le Stam­pede de Cal­ga­ry. Ma­thieu La­haye est nom­mé au poste de di­rec­teur de ré­gio­nal de l’ÉEQ en Mau­ri­cie. M. La­haye s’est joint au CA de la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial du centre-ville en 2013 pour en de­ve­nir le di­rec­teur gé­né­ral en 2015. Pour sa part, Vé­ro­nique Ma­riève Gos­se­lin est nom­mée di­rec­trice ré­gio­nale de l’ÉEQ du Bas -Saint-Laurent. Mme Gos­se­lin est res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions pour la So­cié­té de pro­mo­tion éco­no­mique de Ri­mous­ki. Jef­frey Rus­sell suc­cède à Bill Mor­ris. M. Rus­sell en­tre­ra en fonc­tion le 1er dé­cembre. Il oc­cupe ac­tuel­le­ment un poste de di­rec­teur gé­né­ral prin­ci­pal. Au cours de ses vingt an­nées de car­rière avec Ac­cen­ture, M. Rus­sell a été ba­sé à Mel­bourne, Sin­ga­pour, New York, Londres et, plus ré­cem­ment, Mia­mi. Au­pa­ra­vant, il a été di­rec­teur gé­né­ral, Stra­té­gie com­mer­ciale, chez In­ve­tech. Il a aus­si été consul­tant en ges­tion des in­dus­tries de fa­bri­ca­tion et de dis­tri­bu­tion pour l’en­tre­prise Coo­pers & Ly­brand Co. Il siège au CA de Ju­nior Achie­ve­ment USA et au CA de Soa­ring­words. M. Rus­sell est ti­tu­laire d’un bac­ca­lau­réat et d’une maî­trise en gé­nie de l’Uni­ver­si­té du Ma­ni­to­ba. San­dra Mar­tel rem­place Glen P. Car­lin. Mme Mar­tel a oc­cu­pé di­verses fonc­tions à la so­cié­té PJCCI de­puis 2006. Tout ré­cem­ment, elle était di­rec­trice prin­ci­pale de l’or­ga­ni­sa­tion. Elle compte plus de 23 ans d’ex­pé­rience dans le do­maine du gé­nie ci­vil. Elle a no­tam­ment tra­vaillé dans le do­maine de la re­cherche et du dé­ve­lop­pe­ment en concep­tion du bâ­ti­ment à l’Uni­ver­si­té de Sher­brooke et au sein d’Ex­per­tech et de Bell Ca­na­da. Louis Ga­gnon, an­cien chef de la di­rec­tion de Mer­cer, au Ca­na­da, se­ra en poste à New York. La chef du bu­reau de To­ron­to, Ja­qui Parch­ment, lui suc­cé­de­ra. M. Ga­gnon a oc­cu­pé di­vers postes de di­rec­tion aux États-Unis et plu­sieurs fonc­tions en ventes et en in­no­va­tion. Il compte plus de 30ans d’ex­pé­rience chez Mer­cer. Il a éga­le­ment joué un rôle es­sen­tiel dans la créa­tion et la mise en mar­ché de plu­sieurs nou­veaux pro­duits. M. Ga­gnon est di­plô­mé de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal. Mé­la­nie Dunn, pré­si­dente et chef de la di­rec­tion de Cos­sette et pré­si­dente du conseil de Vi­sion7 au Qué­bec, a oc­cu­pé le poste de membre du co­mi­té exé­cu­tif au cours de la der­nière an­née. Elle suc­cède à Sean Finn, vice-pré­sident exé­cu­tif, Ser­vices cor­po­ra­tifs et chef de la di­rec­tion des Af­faires ju­ri­diques du CN. Mme Dunn pos­sède plus de 20 ans d’ex­pé­rience en ges­tion et en com­mu­ni­ca­tion mar­ke­ting. Elle siège aux CA de la So­cié­té ca­na­dienne des postes et de la Fon­da­tion CHU Sainte-Jus­tine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.